24 Heures au Bénin https://www.24haubenin.info Webzine, Quotidien Béninois indépendant, d'analyses et d'information en ligne Sat, 28 Jan 2023 00:00:00 +0100 fr-FR hourly 1 Spip 24 Heures au Bénin https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L144xH116/siteon0-3bdcd.png?1674588172 https://www.24haubenin.info 116 144 Vers le rejet des recours déposés à la Cour https://24haubenin.bj/?Vers-le-rejet-des-recours-deposes-a-la-Cour https://24haubenin.bj/?Vers-le-rejet-des-recours-deposes-a-la-Cour Fri, 27 Jan 2023 07:11:45 +0100 fr F. Aubin Ahéhéhinnou, Ignace B. Fanou PROPOSÉ À LA LECTURE <p>La Cour constitutionnelle a examiné jeudi 26 janvier 2023, les différents recours enregistrés dans le cadre du scrutin législatif du 08 janvier 2023. Au terme des exposés sur les 07 dossiers, aucun recours selon le rapporteur de la Cour, ne pourrait aboutir à l'invalidation du siège d'un député proclamé élu. <br class='autobr' /> Les différents recours enregistrés dans le cadre de l'élection législative du 08 janvier 2023 ont été examinés jeudi 26 janvier à la Cour constitutionnelle. Au terme des débats, aucun recours selon le (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Politique-" rel="directory">Politique</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH97/img-20230107-wa0055-2-93c31.jpg?1674799941' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='97' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>La Cour constitutionnelle a examiné jeudi 26 janvier 2023, les différents recours enregistrés dans le cadre du scrutin législatif du 08 janvier 2023. Au terme des exposés sur les 07 dossiers, aucun recours selon le rapporteur de la Cour, ne pourrait aboutir à l'invalidation du siège d'un député proclamé élu.</strong></p> <p>Les différents recours enregistrés dans le cadre de l'élection législative du 08 janvier 2023 ont été examinés jeudi 26 janvier à la Cour constitutionnelle. Au terme des débats, aucun recours selon le rapporteur de la haute juridiction n'aboutirait à l'invalidation du siège d'un député déclaré élu selon les résultats proclamés. <br class='autobr' /> Au sujet de l'invalidation de l'élection de Viwagnon Jean M. ZANNOU, et Nestor NOUTAI, la haute juridiction reproche aux plaignants d'avoir fourni des conclusions d'huissiers qui n'étaient pas sur le terrain. <br class='autobr' /> Pour ce qui concerne l'élection de Armand GANSE attaquée par Erasme GLESSOUGBE dans la 23e circonscription électorale (CE), la Cour reproche au plaignant de n'avoir pas fourni de feuilles de dépouillement ni de procès verbal comme preuves. <br class='autobr' /> Le recours de Dossou C. R. ZOMAHOUN pour l'invalidation du siège de Nicaise FAGNON selon le rapporteur de la Cour, ne pourrait avoir un avis favorable. La haute juridiction relève l'absence de preuves legales en ce qui concerne les allégations de fraude électorale. <br class='autobr' /> Sur le 6e recours formulé par Emmanuel GOLOU du Bloc Républicain (BR) pour l'invalidation des sièges de Richard ALLOSSOHOUN et Gisèle SEWADE, tous deux élus sur la liste UPR dans la 11e circonscription électorale, les accusations de fraude électorale selon le rapporteur de la Cour, n'ont pas été portées aux procès verbaux. Le requérant selon le rapporteur, n'a pas apporté la preuve que le démarrage du vote à 06h a causé le bourrage des urnes. <br class='autobr' /> Enfin, le recours de Aimée GNONLONFOUN, candidate du parti Les Démocrates dans la 19e CE pour l'invalidation du siège de Cécile AHOUMENOU, déclarée élue sur la liste UPR au poste de candidature exclusivement réservée aux femmes ne pourrait prospérer. La Cour reproche à la plaignante, l'absence de preuves legales. Pas de procès verbal ni de feuilles de dépouillement, fait observer le rapporteur. <br class='autobr' /> La décision finale de la Cour constitutionnelle sur les différents recours est attendue dans les heures à venir.</p> <p>F. A. A.</p></div> Afrique : Des Narco-Etats en devenir https://24haubenin.bj/?Afrique-Des-Narco-Etats-en-devenir https://24haubenin.bj/?Afrique-Des-Narco-Etats-en-devenir Fri, 27 Jan 2023 01:00:00 +0100 fr Judicaël ZOHOUN <p>Un journaliste local, Allen Yéro Embalo avait eu la « mauvaise idée » de filmer ces scènes. Depuis lors, il a dû quitter son pays. Les trafiquants lui avaient offert une alternative très simple. Comme en Amérique latine « plata o plomo », l'argent ou le plomb. Il devait accepter de la cocaïne qu'il pourrait vendre, sinon il serait tué. Sa famille aussi était menacée. Sa maison a été mitraillée avant qu'il ne décide de prendre le chemin de l'exil. Selon Allen Yero Embalo « dans les rues de Bissau les trafiquants colombiens se promènent tranquillement comme s'ils étaient chez eux. D'autant qu'ils ont des complices au plus haut niveau de l'Etat ». Dans les coffres des 4x4 rutilants qui sillonnent la ville, les kilos de cocaïne circulent tranquillement. Les policiers en ont saisi 674 kilos en 2006, mais ceux-ci ont mystérieusement disparu du bâtiment où ils étaient stockés. Les deux Colombiens arrêtés en possession de la cargaison ont été libérés sans explication.</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <div class='rss_texte'><p>Nouvelle Publication</p> <div style="text-align: justify;">Au petit matin, le 2 mars, le président de Guinée-Bissau, Joao Bernardo Vieira a été assassiné par des militaires du pays qu'il était censé diriger. Une vendetta des plus rapides : ces hommes en kaki soupçonnaient le Président d'être le commanditaire de l'attentat à la bombe qui avait tué quelques heures plus tôt, le chef d'Etat major, Tagmé Na Waié. Les « deux hommes forts » de cette ex-colonie portugaise se détestaient depuis des années. La violence de ce règlement de compte à « OK Bissau » est-elle avant tout l'expression d'un énième conflit de pouvoir en Afrique ? Sans doute. Mais cette issue fatale ne peut s'expliquer si l'on fait abstraction du nouvel objet de tous les désirs : la poudre blanche venue d'Amérique latine.</div><div style="text-align: justify;"><br></div><div style="text-align: justify;"><br></div><div style="text-align: justify;">Ces dernières années, les pêcheurs de ce pays côtier ont multiplié les prises miraculeuses. Ainsi dans le village d'Ondame, des « petits chanceux » ont remonté dans leurs filets des paquets de cocaïne. Certains d'entre eux ont répandu la poudre blanche sur leurs plants de tomates, qui ont rapidement dépéri. D'autres ont assaisonné leurs plats avec. Tout est rentré dans l'ordre lorsque deux « latinos » ont débarqué peu de temps après dans un jet privé, avec un cadeau de nature à plaire aux « indigènes » : une valise contenant un million de dollars en petites coupures.</div><div style="text-align: justify;"><br></div><div style="text-align: justify;">La Guinée-Bissau est un « paradis » pour les narcotrafiquants. A lui seul l'archipel des Bijagos, situé au large de Bissau, la capitale, compte une centaine d'îles. Certaines d'entre elles sont désertes et leur végétation particulièrement fournie. Des avions venus d'Amérique latine larguent la nuit des paquets sur les plages de cet archipel. Avant que des bateaux de la marine nationale ne viennent les récupérer.</div><div style="text-align: justify;"><br></div><div style="text-align: justify;">Un journaliste local, Allen Yéro Embalo avait eu la « mauvaise idée » de filmer ces scènes. Depuis lors, il a dû quitter son pays. Les trafiquants lui avaient offert une alternative très simple. Comme en Amérique latine « plata o plomo », l'argent ou le plomb. Il devait accepter de la cocaïne qu'il pourrait vendre, sinon il serait tué. Sa famille aussi était menacée. Sa maison a été mitraillée avant qu'il ne décide de prendre le chemin de l'exil. Selon Allen Yero Embalo « dans les rues de Bissau les trafiquants colombiens se promènent tranquillement comme s'ils étaient chez eux. D'autant qu'ils ont des complices au plus haut niveau de l'Etat ». Dans les coffres des 4x4 rutilants qui sillonnent la ville, les kilos de cocaïne circulent tranquillement. Les policiers en ont saisi 674 kilos en 2006, mais ceux-ci ont mystérieusement disparu du bâtiment où ils étaient stockés. Les deux Colombiens arrêtés en possession de la cargaison ont été libérés sans explication.</div> <div style="text-align: justify;"><strong>Des liens avec les narcotrafiquants</strong></div><div style="text-align: justify;"><br></div><div style="text-align: justify;">Pour les bateaux de la marine nationale, la chasse aux trafiquants est des plus difficiles : le plus souvent, le carburant leur fait défaut. Ce qui au fond tombe bien, car les chefs de la marine sont supectés d'être les principaux organisateurs du trafic. Les autorités ont d'autant moins l'intention de faire la chasse aux trafiquants que le « business de la coke » rapporterait, selon les Nations unies, un montant supérieur au Pib (Produit intérieur brut) de la Guinée-Bissau. La veille de l'assassinat du Président de Guinée-Bissau, la population du pays voisin, la Guinée-Conakry était, elle aussi, sous le choc. Ousmane Conté, le fils du Président défunt Lansana Conté faisait des aveux télévisés : « Je reconnais être impliqué dans le trafic de drogue en Guinée (Conakry). C'est vrai je suis dans cette affaire de drogue, je le reconnais, mais je n'en suis pas le parrain ». D'autres membres de cette illustre famille sont suspectés d'avoir participé à un vaste trafic. Les aveux du fils du Président ont été arrachés après des interrogatoires menés en prison par ...Moussa Dadis Camara, le nouveau Président autoproclamé. Avant d'accéder aux plus hautes fonctions, Moussa Dadis Camara entretenait d'excellentes relations avec les fils de l'ex- Chef de l'Etat. Plusieurs hauts gradés de la junte qu'il vient de mettre en place sont suspectés d'entretenir des liens étroits avec les narcotrafiquants.</div><div style="text-align: justify;"><br></div><div style="text-align: justify;">Au cours des derniers mois, les saisies spectaculaires se sont multipliées dans toute l'Afrique de l'Ouest : de la Mauritanie au Nigeria en passant par le Mali ou le Togo. L'Afrique de l'Ouest est une terre d'élection pour les narcos car elle constitue une nouvelle route très prisée pour atteindre l'Europe. Selon l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), près de 50 tonnes de cocaïne à destination de l'Europe transitent chaque année par cette région. Autre avantage de l'Afrique pour les narcos, elle est aussi une terre de blanchiment « aisé ». Dans des pays comme le Sénégal, le Ghana ou le Bénin, qui sont stables et où les prix des logements flambent, les investissements dans l'immobilier ne sont guère contrôlés. Dans ces Etats qui comptent parmi les plus pauvres de la planète, l'investisseur fortuné est vu comme un « bienfaiteur » auquel il serait mal venu de poser trop de questions.</div> <div style="text-align: justify;">Au Bénin, des hommes d'affaires qui ont fait fortune grâce au trafic de stupéfiants parviennent même à obtenir des immunités parlementaires. « Ils financent la campagne de candidats à la députation, se font inscrire comme suppléants, puis demandent à leur poulain de démissionner une fois l'élection acquise. Ainsi, ils se retrouvent à l'Assemblée nationale » explique Marcus Boni Teiga, directeur de l'hebdomadaire Le Bénin Aujourd'hui. Autre écueil, les autorités africaines sont rarement très motivées pour lutter contre le trafic. Selon Martinho Dafa Kabi, ex-Premier ministre de Guinée-Bissau, la cocaïne est un problème d'Occidentaux : « Ici, personne n'en fabrique ou n'en consomme, et nous sommes trop faibles pour lutter seuls ». Un point de vue largement partagé sur le continent. Sur les routes de l'Ouest africain, il n'est pas rare de rencontrer de jeunes Nigérians qui répondent tout simplement à la question « Qu'est ce que vous faites dans la vie ? » « I'm in dope business » (Je fais dans les affaires de dope) comme si c'était un métier comme un autre. Un de ceux qui sont ouverts à tous ceux qui ont le sens des affaires : en Afrique, la petite entreprise des narcos ne connaît pas la crise.</div> <div style="text-align: justify;"><br></div><div style="text-align: justify;">Pierre Cherruau (Slate Afrique)</div> <p style="text-align: justify;"><strong><a href='http://www.24haubenin.info' class="spip_url spip_out" rel="nofollow">www.24haubenin.info</a> ; L'information en temps réel</strong></p></div> Une école pas comme les autres au Bénin https://24haubenin.bj/?Une-ecole-pas-comme-les-autres-au-Benin https://24haubenin.bj/?Une-ecole-pas-comme-les-autres-au-Benin Fri, 27 Jan 2023 00:00:00 +0100 fr La Rédaction <p>Nouvelle Publication</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH68/ecole_d_athoue-d0249.jpg?1674774010' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='68' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Les maux dont souffre l'école sinon le système éducatif béninois sont nombreux et multiformes. Loin de tous les regards curieux, dans les champs quelque part dans l'arrondissement d'Aplahoué, se trouve une école primaire publique toute particulière qui semble être la résultante de tous les handicaps de l'école béninoise. L'école primaire publique d'Atohoué, puisque c'est d'elle qu'il s'agit, fait partie des écoles primaires béninoises qui tant bien que mal tiennent le coup des tristes réalités d'un système qui peine à retrouver ses lettres de noblesse.</strong></p> <iframe src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x74mdpw?autoPlay=1" allowfullscreen="" allow="autoplay" width="480" height="270" frameborder="0"></iframe> <p>Trois cabanes en guise de salles de classe, une cabane servant de direction, un hangar comme cantine scolaire et le plus luxueux, une baraque en feuille de tôle magasin des vivres pour le compte de la cantine scolaire. Voilà en quoi se résume l'école primaire publique d'Atohoué, située à près de 20 kilomètres du tribunal de première instance d'Aplahoué, loin de tous les regards et dans les champs. Elle reste la concentration de presque tous les maux de l'école béninoise avec des acteurs aussi particuliers les uns comme les autres. Il sonnait 8heures 40 minutes quand notre équipe fit son entrée dans cette école aussi particulière que rocambolesque. En effet, située à peine à deux kilomètres environ des rives du fleuve Mono dans la partie béninoise, cette école primaire publique semble être la plus éloignée des grandes agglomérations du côté gauche de la route nationale inter-états N°4 (RNIE4), en quittant le centre-ville d'Aplahoué pour la frontière Bénino-Togolaise à Tohoun. Pour y accéder, c'est la croix et la bannière. Il n'y a pas de saison favorable. En temps pluvieux comme en sécheresse, il faut être gymnaste professionnel pour se rendre à l'école primaire publique d'Atohoué. Pourtant, elle vit et de nombreuses âmes y vont pour acquérir la connaissance. ‘'Notre école est créée en 2008 par le sieur Jacob Adjahossou. Elle a déjà connu la succession de quatre (04) directeurs mais pauvre en infrastructures scolaires, seulement trois (03) cabanes qui abritent ses cinq (05) groupes pédagogiques et un hangar de trois mètres carrés coiffé de tôles et entouré des claies et branches de palme servant de direction. Ce n'est que tout récemment qu'une famille de la localité nous a donné des feuilles de tôle pour construire le magasin pour le stockage des vivres pour la cantine scolaire'', a narré l'actuel directeur de cette école. Malgré ses 11 années, l'école primaire publique d'Atohoué est privée du minimum : pas d'eau, pas d'électricité, pas de toilettes, offrant à ses usagers et apprenants une vie d'enfer. L'éducation de qualité y demeure un luxe.</p> <div class='spip_document_4810 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH285/sans_titre-2-2-dfaa6.jpg?1674774010' width='500' height='285' alt='' /> </figure> </div> <p><strong>Une école aux mille et un problèmes...</strong><br class='autobr' /> Très tôt la déception s'est emparée des parents qui ont salué la création de cette école à cause de la qualité peu satisfaisante des services qu'offre ce lieu de savoir aux bénéficiaires. ‘'Je me suis encore résolu à ramener les enfants au village à cause de l'état et du mauvais fonctionnement de cette école. Je suis simplement déçu », a insisté le parent d'élève Balo N'Towoussi, qui se plaint des balades incessantes et inutiles de ses enfants sur les sentiers de l'école. ‘'La régularité des enseignants laisse à désirer dans cette école. C'est rare fois que les enfants travaillent dans cette école du lundi au vendredi à cause de l'absentéisme des enseignants. Même si l'actuel directeur fait des efforts. Nos cabanes sont très distantes de l'école et quand les enfants s'y rendent une ou deux jours sans voir les enseignants, eux-mêmes décident de rester à la maison sous prétexte que les enseignants ne viennent pas. Et des fois, si vous les forcez à y aller, ils reviennent le soir dire qu'ils ont attendu toute la journée sans enseignants. Ça fait que quand des fois, ils décident à ne pas y aller, nous ne nous opposons plus à leur décision parce qu'ils peuvent passer toute la journée à se reposer à l'école alors que s'ils sont avec nous dans les champs, nous pouvons les surveiller et ils peuvent aussi nous aider. Parfois aussi, quand ils restent à la maison, leurs camarades passent les soirs les informer que l'instituteur était présent'', narre tout confus, Balo N'Towoussi. « Il s'agit d'une situation très complexe. La voie qui mène du goudron jusqu'à l'école est impraticable. Et quand il pleut, c'est très difficile d'emprunter cette voie. C'est d'une part la raison qui justifie l'absence des enseignants parce qu'après la pluie, il faut attendre deux ou trois jours pour emprunter aisément cette voie. D'autre part, les cabanes qui servent de salles de classes sont délabrées. Alors, quand ils sont en classes et que la pluie commence, c'est très pénible pour les élèves et les enseignants d'y rester. Tout en étant dans les salles de classes, ils sont mouillés de la tête aux pieds à cause des toitures qui sont faites de pailles et en moindre quantité. De même, les enseignants ont de la peine à garder les enfants, craignant que la cabane branlante qui les abrite ne s'écroule sur eux. C'est un véritable dilemme qui fait qu'en saison pluvieuse, par exemple, il est préférable que les enseignants restent chez eux à cause des difficiles conditions de travail. Et donc, ça fait aussi que quand les enseignants viennent dans l'école quand le temps est beau, ils ne voient pas aussi les écoliers qui, entre temps, ont jugé ne plus venir perdre le temps à l'école à cause des absences répétées des instituteurs. C'est une cacophonie pour laquelle il ne faut pas tenir les enseignants pour responsables », raconte avec objectivité Houêdji Séwadé, un autre parent d'élève conscient de la réalité de cette école. « L'école d'Atohoué est particulière en son genre à cause de ses multiples problèmes », conclut-il.</p> <div class='spip_document_4813 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH308/sans_titre-5-0e9d6.jpg?1674774010' width='500' height='308' alt='' /> </figure> </div> <p>L'EPP Atohoué dans l'arrondissement d'Aplahoué est d'une singularité inouïe. Créée pour sauver les enfants des agriculteurs, elle est bien loin de satisfaire aux exigences d'une éducation de qualité. Perdue là-bas dans les champs, elle se révèle être la concentration de tous les maux dont souffre le système éducatif béninois : manque d'infrastructures adéquates, manque d'enseignants, absentéisme des enseignants, mauvaise volonté et manque d'engagement des élèves et parents d'élève… Toutes les conditions sont réunies pour qu'on se demande si l'ODD 4 de l'agenda 2030 pourrait être atteint dans cette contrée perdue du Bénin. Atohoué révèlerait-elle le vrai visage de l'école béninoise dans son ensemble ?</p> <div class='spip_document_4812 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH279/sans_titre-4-8806a.jpg?1674774010' width='500' height='279' alt='' /> </figure> </div> <p><strong>EPP Atohoué, pourtant d'une grande utilité pour les enfants des agriculteurs</strong><br class='autobr' /> A Atohoué, les conditions de vie et de travail sont d'une précarité insolente et ne concourent nullement à l'instauration d'un cadre d'instruction propice. Et pourtant, il faut bien un lieu de savoir, une école pour ces nombreux enfants de parents paysans qui vivent dans cet espace géographique pour mener diverses activités champêtres. « Sans une école dans les environs, les enfants de ces fermiers n'auront aucune chance d'être instruits comme tous les enfants du Bénin », a reconnu le directeur de l'école. « Cette école est non seulement d'une grande utilité pour l'instruction de nos enfants, en dépit des conditions, mais aussi et surtout pour nous les parents. Autrefois, nous laissions nos enfants auprès des voisins ou des parents proches dans nos villages loin d'ici afin qu'ils aillent à l'école là-bas. Mais, la conséquence, c'est que nous sommes bien obligés de rentrer au village une ou deux fois par semaine pour aller s'occuper des enfants. Nul n'ignore l'obligation de la présence continue des parents aux côtés de leurs enfants de nos jours afin qu'ils puissent donner le meilleur d'eux-mêmes à l'école. Mais, compte tenu de notre absence prolongée au village à cause des travaux champêtres, l'instruction de nos enfants est négligée et bâclée et le suivi scolaire laisse à désirer. Nous remercions donc ceux qui ont œuvré pour l'implantation d'une école ici pour nous épargner des navettes sur vingt, trente, quarante et même soixante kilomètres pour certains qui veulent rentrer tous les jours au village afin de s'occuper de l'instruction de leurs enfants », a confessé, tout ému, Paulin Sobakin le président de l'Association des Parents d'Elèves de l'EPP Atohoué. Ses propos seront corroborés par un autre parent d'élève, Balo N'Towoussi, qui est aussi tout ému de la création de cette école quoique les conditions ne soient pas toutes réunies.</p> <div class='spip_document_4811 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH259/sans_titre-3-7b3ef.jpg?1674774010' width='500' height='259' alt='' /> </figure> </div> <p>« La création de cette école a été d'un grand secours pour l'instruction de ses enfants. Moi, je suis d'Atomey et cela n'a pas été du tout facile pour moi avant que mon aîné n'ait le BEPC. Faire la navette entre le champ et la maison pour chaque fois subvenir à ses besoins n'était pas aisé surtout que mon absence dans le champ empiète sur le bon déroulement des activités champêtres. J'ai alors décidé de mettre un terme à l'instruction de mes autres enfants à cause des difficultés à rallier chaque fois le village et le champ et sans le champ, ma famille ne peut pas joindre les deux bouts. C'est alors que mon épouse m'a demandé de ramener les enfants avec nous au champ pour les inscrire dans cette école. Les autorités de la commune d'Aplahoué ont bien fait d'avoir créé cette école », a-t-il affirmé. A tout point de vue, ce n'est pas la pertinence de la création de cette école qui crée de problème. Mais, faut-il créer une école juste pour le plaisir d'en créer ? Quels moyens disposent les autorités qui ont favorisé cette création ?</p> <p>Toutefois, il est plus responsable de reconnaître que cette école n'est pas un cas complètement isolé dans la commune d'Aplahoué. <br class='autobr' /> Vivement que les autorités compétentes, à partir des autorités communales à qui les ressources de l'enseignement primaire sont affectées, prennent leur responsabilité afin que le tir soit corrigé pour ne pas écarter certains enfants du Bénin de la jouissance de leur droit à une éducation de qualité.</p></div> Le décès d'un jeune à l'origine d'un soulèvement à Sèmè-Podji https://24haubenin.bj/?Le-deces-d-un-jeune-a-l-origine-d-un-soulevement-a-Seme-Podji https://24haubenin.bj/?Le-deces-d-un-jeune-a-l-origine-d-un-soulevement-a-Seme-Podji Thu, 26 Jan 2023 23:44:53 +0100 fr Ignace B. Fanou, Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Les populations de Djeffa dans la commune de Sèmè-Podji se sont soulevées contre les agents de police ce jeudi 26 janvier 2023 après le décès d'un motocycliste. <br class='autobr' /> Un jeune motocycliste est décédé sur la route inter-Etat Cotonou/Porto-Novo à hauteur de Djeffa ce jeudi 26 janvier 2023. <br class='autobr' /> Des usagers ont voulu en découdre avec les agents de police à la suite du décès. <br class='autobr' /> Tout est parti selon eux de l'agent de police qui a tenté d'interpeller le jeune motocycliste pour non-respect de couloir de circulation. <br class='autobr' /> Le (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH83/seme-85667.jpg?1674773107' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='83' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Les populations de Djeffa dans la commune de Sèmè-Podji se sont soulevées contre les agents de police ce jeudi 26 janvier 2023 après le décès d'un motocycliste.</strong></p> <p>Un jeune motocycliste est décédé sur la route inter-Etat Cotonou/Porto-Novo à hauteur de Djeffa ce jeudi 26 janvier 2023.<br class='autobr' /> Des usagers ont voulu en découdre avec les agents de police à la suite du décès.<br class='autobr' /> Tout est parti selon eux de l'agent de police qui a tenté d'interpeller le jeune motocycliste pour non-respect de couloir de circulation.<br class='autobr' /> Le motocycliste qui ne roulait pas sur la piste cyclable a tenté de s'enfuir après l'interpellation du policier. C'est au cours de sa fuite qu'il est tombé.<br class='autobr' /> Une mort causée par l'agent de police, selon des usagers.<br class='autobr' /> Des riverains ont aussitôt ont organisé un soulevement en bloquant la route avec des branchages et autres instrument. Le policier auteur de la mort du motocycliste a été lynché par la foule. Il a été sauvé in extremis par certains individus.<br class='autobr' /> M. M. </p></div> Mort tragique de Pape Amghar Dieng https://24haubenin.bj/?Mort-tragique-de-Pape-Amghar-Dieng https://24haubenin.bj/?Mort-tragique-de-Pape-Amghar-Dieng Thu, 26 Jan 2023 20:01:11 +0100 fr Ignace B. Fanou <p>Le vice-président de la Fédération de Football de la République Islamique de Mauritanie (FFRIM), Pape Amghar Dieng, est décédé en plein CHAN en Algérie. <br class='autobr' /> Le vice-président de la Fédération de Football de la République Islamique de Mauritanie (FFRIM) a été découvert mort dans sa chambre d'hôtel en Algérie. La triste nouvelle a été annoncée mardi dernier par la CAF. Pape Amghar Dieng est mort quelques heures après le succès des Mourabitounes, a confirmé la FFRIM. Les raisons de sa mort sont pour l'heure (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Sport-" rel="directory">Sport</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH88/img-20230126-wa0075-3599e.jpg?1674759691' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='88' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le vice-président de la Fédération de Football de la République Islamique de Mauritanie (FFRIM), Pape Amghar Dieng, est décédé en plein CHAN en Algérie.</strong></p> <p>Le vice-président de la Fédération de Football de la République Islamique de Mauritanie (FFRIM) a été découvert mort dans sa chambre d'hôtel en Algérie. La triste nouvelle a été annoncée mardi dernier par la CAF.<br class='autobr' /> Pape Amghar Dieng est mort quelques heures après le succès des Mourabitounes, a confirmé la FFRIM. Les raisons de sa mort sont pour l'heure inconnues. Selon la FFRIM, Pape Amghar Dieng se trouvait en Algérie pour accomplir « un noble devoir patriotique au service de l'équipe nationale, en tant que membre de la délégation accompagnant l'équipe nationale locale dans sa participation au championnat d'Afrique des locaux en Algérie ».</p> <p>Après sa mort, la CAF a salué sa contribution au sein d'un collectif de dirigeants qui a mis le football mauritanien sur la voie du succès. « Nos pensées et nos prières vont à la famille de la Fédération Mauritanienne de Football sous la direction d'Ahmed Yahya, à la famille de M. Dieng ainsi qu'aux Mauritaniens en ce moment difficile et triste. Sincères condoléances à la famille du football mauritanien ››, a exprimé la CAF.</p> <p>Josué SOSSOU</p></div> Les commentaires que suscite la visite de Said Chengriha à Paris https://24haubenin.bj/?Les-commentaires-que-suscite-la-visite-de-Said-Chengriha-a-Paris https://24haubenin.bj/?Les-commentaires-que-suscite-la-visite-de-Said-Chengriha-a-Paris Thu, 26 Jan 2023 19:52:14 +0100 fr F. Aubin Ahéhéhinnou, Ignace B. Fanou PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire algérienne (ANP) a effectué, lundi 23 janvier 2023, une visite officielle en France. Said Chengriha a rencontré à cette occasion, le président français, Emmanuel Macron, et Sébastien Lecornu, ministre des armées françaises. Une visite qui suscite beaucoup de commentaires. <br class='autobr' /> La coopération militaire entre l'Algérie et la France, c'est l'objectif principal de la visite en France de Said Chengriha, chef d'Etat-major l'Armée nationale populaire algérienne (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Developpement-" rel="directory">Monde</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH91/cem_alger1-2283f.jpg?1674759141' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='91' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire algérienne (ANP) a effectué, lundi 23 janvier 2023, une visite officielle en France. Said Chengriha a rencontré à cette occasion, le président français, Emmanuel Macron, et Sébastien Lecornu, ministre des armées françaises. Une visite qui suscite beaucoup de commentaires.</strong></p> <p>La coopération militaire entre l'Algérie et la France, c'est l'objectif principal de la visite en France de Said Chengriha, chef d'Etat-major l'Armée nationale populaire algérienne (ANP).<br class='autobr' /> La question du déploiement de l'armée algérienne au Sahel ne serait pas occultée au cours des entretiens dans une conjoncture où règne un véritable sentiment anti-français en Afrique. <br class='autobr' /> Cette visite pour nombre d'observateurs, suscite plusieurs interrogations. Elle relève pour certains, d'une stratégie de la partie française à nouer des contrats d'armement avec l'armée algérienne, en raison du budget de la défense de l'Etat algérien estimé à 18 milliards de dollars. <br class='autobr' /> Dans un contexte marqué par la présence de groupes armés, la vente d'armes à l'Algérie serait un acte à haut risque du fait de doutes qui planent sur la destination finale de ces armes dont bénéficieraient des groupes armés de la région (les milices séparatistes du front Polisario par exemple). Certains y voient la duplicité d'Alger qui, malgré des signes de rapprochement avec l'Occident (Paris et Washington), demeure l'allié indéfectible de la Russie. L'alliance avec Moscou étant considérée comme « une constante des ailes influentes ». <br class='autobr' /> Pour d'autres observateurs, l'Algérie devrait jouer le rôle d'émissaire de la France au Sahel afin de tenter de juguler le sentiment anti-français grandissant dans la région sahélo-saharienne.<br class='autobr' /> Cette visite de Said Chengriha soulève plusieurs interrogations sur les contradictions de Paris, victime de la percée russe en Afrique et apportant à la fois, son soutien à l'un des principaux appuis de Moscou en Afrique (l'Algérie). <br class='autobr' /> A travers un accord militaire avec Paris, Alger selon certains observateurs évite de mettre l'Occident à dos, compte tenu de ses relations avec la Russie dans le domaine militaire.<br class='autobr' /> Cette visite est perçue par certains comme un service rendu par la France à la personne du général Chengriha, accusé par l'opposition algérienne à l'étranger d'avoir commis ‘'des crimes et des exactions'' liées aux droits de l'Homme et divers trafics.</p> <div class='spip_document_19018 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/jpg/cem_alger.jpg' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/jpeg"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH333/cem_alger-eb56f.jpg?1674759141' width='500' height='333' alt='' /></a> </figure> </div></div> 102 millions FCFA débloqués pour le personnel parlementaire https://24haubenin.bj/?102-millions-FCFA-debloques-pour-le-personnel-parlementaire https://24haubenin.bj/?102-millions-FCFA-debloques-pour-le-personnel-parlementaire Thu, 26 Jan 2023 19:14:10 +0100 fr Ignace B. Fanou, Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le gouvernement à travers le Ministre d'Etat en chargé de l'Economie et des Finances a mis à la disposition de l'Assemblée nationale, 8è législature 102 millions FCFA nécessaires au paiement des allocations familiales du Personnel parlementaire en activité et de la pension du personnel admis à la retraite. L'annonce a été faite, jeudi 26 janvier 2023, par le président du parlement Louis Gbèhounou Vlavonou. <br class='autobr' /> A l'occasion de la présentation des vœux du personnel parlementaire au président de l'Assemblée (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH69/8e_1_-cb607.jpg?1674756867' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='69' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le gouvernement à travers le Ministre d'Etat en chargé de l'Economie et des Finances a mis à la disposition de l'Assemblée nationale, 8è législature 102 millions FCFA nécessaires au paiement des allocations familiales du Personnel parlementaire en activité et de la pension du personnel admis à la retraite. L'annonce a été faite, jeudi 26 janvier 2023, par le président du parlement Louis Gbèhounou Vlavonou.</strong></p> <p>A l'occasion de la présentation des vœux du personnel parlementaire au président de l'Assemblée nationale, 8è législature ce jeudi 26 janvier 2023, une bonne nouvelle a été annoncée au personnel parlementaire en activité ainsi que ceux admis à la retraite.</p> <div class='spip_document_19016 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/jpg/8e_2_.jpg' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/jpeg"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH333/8e_2_-bf5f9.jpg?1674756867' width='500' height='333' alt='' /></a> </figure> </div> <p>« Les 102 millions qu'il faut mobiliser afin de débloquer les paiements des allocations familiales du Personnel parlementaire en activité et qui affecte par la même occasion la pension du personnel parlementaire admis à la retraite, viennent d'être mis à notre disposition par le Gouvernement à travers le Ministre d'Etat chargé de l'Economie et des Finances », a annoncé Louis Gbèhounou Vlavonou, président de l'Assemblée nationale, 8è législature, au Secrétaire général du Syndicat Autonome du Personnel de l'Assemblée Nationale (SYNAPA) Fulbert Akpédjé Acapo.<br class='autobr' /> Le président de l'Assemblée nationale a remercié le président Patrice Talon avant d'ordonner le « paiement de la prime de fin de législature ».<br class='autobr' /> Il a souhaité ses « vœux de paix, de santé et de réussite pour l'année 2023 » à tout le Personnel parlementaire.<br class='autobr' /> M. M.</p></div> Recrutement d'ouvriers pour le chantier des logements sociaux https://24haubenin.bj/?Recrutement-d-ouvriers-pour-le-chantier-des-logements-sociaux https://24haubenin.bj/?Recrutement-d-ouvriers-pour-le-chantier-des-logements-sociaux Thu, 26 Jan 2023 18:38:58 +0100 fr Ignace B. Fanou, Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>La mairie d'Abomey-Calavi a lancé, 25 janvier 2023, le recrutement de techniciens et autres ouvriers dans le cadre du renforcement du personnel travaillant sur le chantier des logements sociaux de Ouèdo. <br class='autobr' /> Bonne nouvelle pour les électriciens, carreleurs, charpentiers et plombiers. <br class='autobr' /> La mairie d'Abomey-Calavi recrute à nouveau des techniciens et autres ouvriers pour le renforcement du personnel existant dans le cadre de la construction des logements sociaux de Ouèdo. Il s'agira pour ceux-ci de (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH69/mairie-abomey-calavi.jpg-48e33.png?1674754762' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='69' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>La mairie d'Abomey-Calavi a lancé, 25 janvier 2023, le recrutement de techniciens et autres ouvriers dans le cadre du renforcement du personnel travaillant sur le chantier des logements sociaux de Ouèdo.</strong></p> <p>Bonne nouvelle pour les électriciens, carreleurs, charpentiers et plombiers.<br class='autobr' /> La mairie d'Abomey-Calavi recrute à nouveau des techniciens et autres ouvriers pour le renforcement du personnel existant dans le cadre de la construction des logements sociaux de Ouèdo. Il s'agira pour ceux-ci de signer un contrat direct avec la société PNHG en charge des travaux.<br class='autobr' /> « Les personnes intéressées par le présent avis sont invitées à s'inscrire auprès du Secrétariat du Chef de Cabinet du Maire d'Abomey-Calavi munis de leur preuve de profession et d'une copie de leur pièce d'identité », a indiqué un communiqué en date du 25 janvier 2025 et signé du maire de la commune d'Abomey-Calavi, Angelo Evariste Ahouandjinou.<br class='autobr' /> M. M.</p></div> Un mort et un blessé dans un accident à Ouidah https://24haubenin.bj/?Un-mort-et-un-blesse-dans-un-accident-a-Ouidah https://24haubenin.bj/?Un-mort-et-un-blesse-dans-un-accident-a-Ouidah Thu, 26 Jan 2023 18:38:42 +0100 fr F. Aubin Ahéhéhinnou, Ignace B. Fanou PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Un motocycliste a été percuté dans la nuit du mardi 24 janvier 2023 à Ahozon, une localité de la commune de Ouidah. Le bilan fait un mort et un blessé. <br class='autobr' /> Grace accident de circulation à Ahozon mardi 24 janvier 2023. Un motocycliste a été percuté par un véhicule. Le bilan fait un mort. Il s'agit d'une adolescente âgée de 13 ans. Une autre victime, âgée de 52 ans selon nos sources, présentait un traumatisme crânien au moment du drame. Elle a été conduite au service des urgences de l'hôpital de zoner de Ouidah. (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Societe-" rel="directory">Société</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH73/img-20221014-wa0079-20-a0e67.jpg?1674754735' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='73' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Un motocycliste a été percuté dans la nuit du mardi 24 janvier 2023 à Ahozon, une localité de la commune de Ouidah. Le bilan fait un mort et un blessé.</strong></p> <p>Grace accident de circulation à Ahozon mardi 24 janvier 2023. Un motocycliste a été percuté par un véhicule. Le bilan fait un mort. Il s'agit d'une adolescente âgée de 13 ans. Une autre victime, âgée de 52 ans selon nos sources, présentait un traumatisme crânien au moment du drame. Elle a été conduite au service des urgences de l'hôpital de zoner de Ouidah.</p> <p>F. A. A.</p></div> Lancement d'une action d'accès à l'énergie solaire et à la cuisson propre dans les milieux ruraux du Bénin https://24haubenin.bj/?Lancement-d-une-action-d-acces-a-l-energie-solaire-et-a-la-cuisson-propre-dans https://24haubenin.bj/?Lancement-d-une-action-d-acces-a-l-energie-solaire-et-a-la-cuisson-propre-dans Thu, 26 Jan 2023 18:38:17 +0100 fr Ignace B. Fanou, Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Les représentants du Gouvernement du Bénin, de la coopération allemande et l'ambassadrice de l'Union Européenne au Bénin ont procédé le mercredi 25 janvier au lancement de l'action « Promouvoir l'énergie durable au Bénin à travers des solutions solaires et de cuisson propre, énergétiquement efficaces et écologiquement responsables ». Cette action de promotion des énergies renouvelables et de l'accès universel à l'énergie est financée par l'Union européenne et le Ministère Fédéral allemand de la coopération (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L147xH150/dsc01061-fafe6.jpg?1674754701' class='spip_logo spip_logo_right' width='147' height='150' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Les représentants du Gouvernement du Bénin, de la coopération allemande et l'ambassadrice de l'Union Européenne au Bénin ont procédé le mercredi 25 janvier au lancement de l'action « Promouvoir l'énergie durable au Bénin à travers des solutions solaires et de cuisson propre, énergétiquement efficaces et écologiquement responsables ». </strong> <br class='autobr' /> Cette action de promotion des énergies renouvelables et de l'accès universel à l'énergie est financée par l'Union européenne et le Ministère Fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ) et sera mise en œuvre par le programme EnDev de la GIZ. <br class='autobr' /> EnDev (Energising Development) est une initiative de développement multi-donateurs opérant dans plus de 20 pays et mise en œuvre par la GIZ. Son objectif est de permettre aux ménages, aux institutions sociales et aux micros, petites et moyennes entreprises d'accéder à l'énergie grâce aux énergies renouvelables, en particulier dans les zones rurales. Elle est actuellement financée par quatre principaux donateurs européens : Allemagne, Pays-Bas, Norvège et Suisse. EnDev est actif au Bénin depuis 2009. Ses activités couvrent tous les départements du pays et sont concentrés actuellement sur les marchés du solaire hors réseau ainsi que des foyers améliorés.<br class='autobr' /> S'inscrivant dans la stratégie de développement du secteur de l'Energie au Bénin, dans le Pacte Vert européen et dans la stratégie européenne d'investissement « Global Gateway », les objectifs de cette action consistent d'une part, à améliorer l'accès à l'électricité fiable, durable, abordable et moderne pour 45.000 personnes et d'autre part, à renforcer l'accès aux équipements et services de cuisson modernes et plus efficace pour 220.000 personnes d'ici 2025.</p> <div class='spip_document_18973 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/jpg/ue2.jpg' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/jpeg"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH375/ue2-57ade.jpg?1674754701' width='500' height='375' alt='' /></a> </figure> </div> <p>« Cette action est un exemple illustrant très bien la stratégie européenne ‘'Global Gateway ‘', qui vise à développer des infrastructures et des liens durables avec nos pays partenaires », a fait savoir S.E. Mme Sylvia Hartleif, Ambassadrice et Cheffe de Délégation de l'UE au Bénin.<br class='autobr' /> Il faut noter que « Global Gateway » est une nouvelle stratégie européenne visant à stimuler les liens intelligents et durables dans les secteurs du numérique, de l'énergie et des transports et à renforcer les systèmes de santé, d'éducation et de recherche dans le monde entier. La stratégie soutient des investissements intelligents dans des infrastructures de qualité, respectant les normes sociales et environnementales les plus élevées, conformément aux valeurs et aux normes de l'UE.<br class='autobr' /> Fruit d'un partenariat entre l'UE et le BMZ, la nouvelle action sera mise en œuvre sur une durée de 3 ans (2023-2025) avec l'accompagnement du gouvernement du Bénin à travers le Ministère de l'Energie. <br class='autobr' /> Selon Mme Katharina Hecht, première Secrétaire de la Coopération de l'ambassade de l'Allemagne au Bénin, il s'agit d'une manifestation de l'approche ‘'Team Europe'' qui implique une synergie pour des actions plus efficaces et pour plus d'impacts. <br class='autobr' /> Mme Katharina Hecht a exhorté tous les acteurs qui participeront d'une façon ou d'une autre à la mise en œuvre de l'action à « travailler de manière efficace et efficiente pour un bon bilan dans 3 ans.<br class='autobr' /> Les représentants du Ministre de l'Energie et du Ministre de l'Economie et des Finances, impliqués dans la mise en œuvre ont salué cette action qui vise à soutenir le Programme d'Actions du Gouvernement (PAG) et par ricochet les populations. <br class='autobr' /> « Nous avons (…) beaucoup d'attentes quant aux résultats de cette action car l'accès à l'énergie est un bon moyen de booster le progrès social et économique, surtout lorsqu'il s'agit des personnes vulnérables », a indiqué Mme Alice Massim-Ouali Affo, Secrétaire général adjoint du Ministère de l'Economie et des Finances, représentant le Ministre d'Etat Romuald Wadagni. <br class='autobr' /> Dr Grégoire Sewadé, assistant du Secrétaire Général du Ministère de l'Energie a expliqué dans son allocution que : « Cette action s'aligne (…) sur les efforts du Gouvernement qui donne une place importante à l'investissement dans les énergies renouvelables. (…) De même, elle est en adéquation avec les initiatives gouvernementales pour dynamiser et consolider le marché des foyers améliorés ».<br class='autobr' /> A l'occasion du lancement de la mise en œuvre de cette action, les activités phares ainsi que les résultats attendus ont été présentés aux acteurs investis dans la promotion de l'accès universel à l'énergie et à la protection de l'environnement.</p> <div class='spip_document_18974 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/jpg/participants_2.jpg' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/jpeg"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH207/participants_2-01f03.jpg?1674754701' width='500' height='207' alt='' /></a> </figure> </div> <p><strong>Activités prévues…</strong><br class='autobr' /> Cofinancée à hauteur de 4.000.0000 d'euros par l'UE et de 1.000.000 d'euros par le Ministère Fédéral Allemand de la coopération économique et du développement (BMZ), l'action « Promouvoir l'énergie durable au Bénin à travers des solutions solaires et de cuisson propre, énergétiquement efficaces et écologiquement responsables » comprend plusieurs activités.<br class='autobr' /> En ce qui concerne l'énergie solaire, il s'agit entre autres de mettre en place des contributions financières visant à encourager la participation du secteur privé à l'électrification hors réseau avec un focus sur 15 entreprises dont 25% dirigées par des femmes ; du développement de campagnes promotionnelles pour stimuler la demande dans les zones ciblées en collaboration avec le secteur privé et le gouvernement ; du renforcement des capacités entrepreneuriales des entreprises solaires privées afin de conquérir les niches du marché rural ; de l'organisation d'une campagne de certification de qualité des entreprises solaires ; la définition du plan d'action national pour la gestion des déchets électroniques provenant des équipements solaires hors réseau ; la mise en œuvre de plusieurs interventions pilotes pour tester tous les aspects clés de ce plan national de gestion des e-déchets ; l'accompagnement des acteurs publics afin de leur transférer des capacités nécessaires pour la définition et la mise en œuvre d'actions d'appui à long terme et durable au marché solaire.<br class='autobr' /> Au volet de la cuisson propre, il est prévu entre autres, le renforcement des capacités des producteurs et distributeurs existants de foyers améliorés (coopératives) afin de faciliter un passage d'un stade de production artisanal à un stade semi-industriel ; la mise en œuvre de contributions financières pour encourager la participation d'entreprises privées à la production et la distribution de foyers plus efficaces ; la construction et opérationnalisation d'un centre d'innovation et de formation sur la cuisson propre et la professionnalisation du marché ; l'accompagnement des acteurs publics pour la définition et la mise en œuvre d'actions d'appui à long terme et durable au marché de la cuisson propre.<br class='autobr' /> « Toutes les activités seront développées en tenant compte des priorités que sont la lutte en faveur de l'équité des genres et la lutte contre le changement climatique », a rassuré Mme Katharina Hecht, première Secrétaire de la Coopération de l'ambassade de l'Allemagne au Bénin.<br class='autobr' /> <i>Marc MENSAH </i></p> <div class='spip_document_19005 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/jpg/photo_ens.jpg' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/jpeg"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH353/photo_ens-ba247.jpg?1674754702' width='500' height='353' alt='' /></a> </figure> </div> <div class='spip_document_19007 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/jpg/rept_me.jpg' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/jpeg"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH513/rept_me-ea2f2.jpg?1674754702' width='500' height='513' alt='' /></a> </figure> </div> <div class='spip_document_19006 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/jpg/sgm_mef.jpg' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/jpeg"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH375/sgm_mef-f69bf.jpg?1674754703' width='500' height='375' alt='' /></a> </figure> </div> <div class='spip_document_19009 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/jpg/chef_projet.jpg' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/jpeg"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH341/chef_projet-ce41c.jpg?1674754703' width='500' height='341' alt='' /></a> </figure> </div> <div class='spip_document_18975 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/jpg/participants_3.jpg' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/jpeg"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH375/participants_3-59955.jpg?1674754704' width='500' height='375' alt='' /></a> </figure> </div></div> Les Etats-Unis réitèrent leur soutien au plan d'autonomie du Sahara marocain https://24haubenin.bj/?Les-Etats-Unis-reiterent-leur-soutien-au-plan-d-autonomie-du-Sahara-marocain https://24haubenin.bj/?Les-Etats-Unis-reiterent-leur-soutien-au-plan-d-autonomie-du-Sahara-marocain Thu, 26 Jan 2023 16:27:00 +0100 fr Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou PROPOSÉ À LA LECTURE <p>La Secrétaire d'Etat adjointe américaine chargée des organisations internationales vient de réitérer le soutien des Etats-Unis au plan marocain d'autonomie du Sahara. Michele Sison a fait cette déclaration lors d'un point de presse tenu, mercredi 25 janvier 2023, à Rabat, au terme d'un entretien avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita. Les Etats-Unis réaffirment leur soutien au plan marocain d'autonomie du Sahara. Selon la (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Developpement-" rel="directory">Monde</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH88/aa16jiew-13986.jpg?1674746836' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='88' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>La Secrétaire d'Etat adjointe américaine chargée des organisations internationales vient de réitérer le soutien des Etats-Unis au plan marocain d'autonomie du Sahara. Michele Sison a fait cette déclaration lors d'un point de presse tenu, mercredi 25 janvier 2023, à Rabat, au terme d'un entretien avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita.</strong></p> <div class='spip_document_19012 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L267xH200/g-22322-0c035.jpg?1674747030' width='267' height='200' alt='' /> </figure> </div> <p>Les Etats-Unis réaffirment leur soutien au plan marocain d'autonomie du Sahara. Selon la Secrétaire d'Etat adjointe américaine chargée des organisations internationales, Michele Sison « les États-Unis continuent de considérer le plan d'autonomie présenté par le Maroc comme sérieux, crédible et réaliste ». C'est en décembre 2020 que les Etats-Unis ont annoncé, à travers une proclamation solennelle, la reconnaissance de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara.<br class='autobr' /> La proclamation présidentielle a été, distribuée aux 193 Etats membres des Nations-Unies. Pour les Etats-Unis, la proposition d'autonomie au Sahara est la « seule base pour une solution juste et durable ».</p> <p>Le Maroc est l'un des alliés les plus proches et les plus anciens des États-Unis. L'affirmation de Michèle Sison renforce les liens séculaires et multiformes entre les deux pays. La position constante et solide des Etats-Unis se démarque par la sincérité et le respect mutuel et contraste avec le caractère fluctuant d'une relation avec la France. Le reflux européen et en particulier français fait place au renforcement et à la diversification des partenariats avec les alliés traditionnels, notamment les États-Unis.<br class='autobr' /> Le partenariat historique entre le Maroc et les Etats-Unis se fonde sur l'amitié et la considération et des intérêts conjoints ainsi que des valeurs communes pour la paix, la stabilité et le développement.</p> <p>Face à la presse, la Secrétaire d'Etat adjointe s'est aussi félicitée des discussions positives qu'elle avait eues avec le ministre Nasser Bourita relatives à l'engagement du Maroc et des États-Unis pour le maintien de la paix et de la sécurité. Elle a apprécié le rôle de leadership de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI en faveur de la paix et de la sécurité en Afrique du nord et au Moyen-Orient et dans le monde. Michele Sison a salué les contributions du Royaume aux missions onusiennes de maintien de la paix, à travers le monde. Le Maroc abrite les bureaux de pas moins de 21 agences onusiennes.</p> <p>A travers la déclaration de la Secrétaire d'Etat adjointe, l'administration Biden, reconnaît le rôle central de Sa Majesté le Roi, nommé par ses pairs africains en tant que leader de l'Union Africaine sur les questions migratoires. Il s'agit aussi d'une reconnaissance de l'approche humaniste au cœur de la stratégie nationale d'immigration et d'asile initiée par le Souverain.</p> <p><strong>Akpédjé Ayosso</strong></p></div> Voici les principales activités de la Société de Développement et d'Agrégation des Productions agricoles https://24haubenin.bj/?Voici-les-principales-activites-de-la-Societe-de-Developpement-et-d-Agregation https://24haubenin.bj/?Voici-les-principales-activites-de-la-Societe-de-Developpement-et-d-Agregation Thu, 26 Jan 2023 14:34:03 +0100 fr Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le gouvernement a annoncé mercredi 26 janvier 2023 en Conseil des ministres, la création de la Société de Développement et d'Agrégation des Productions agricoles. <br class='autobr' /> Création de la Société de Développement et d'Agrégation des Productions agricoles. Elle sera mise en place avec un partenaire privé de référence et détenue à 30 % par l'État. La société sera chargée de la cartographie et le géoréférencement des producteurs ; du conseil agricole au profit des producteurs (en termes de formation aux meilleures (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH61/screenshot_20230126-141406-9ead6.png?1674740092' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='61' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le gouvernement a annoncé mercredi 26 janvier 2023 en Conseil des ministres, la création de la Société de Développement et d'Agrégation des Productions agricoles.</strong></p> <p>Création de la Société de Développement et d'Agrégation des Productions agricoles. Elle sera mise en place avec un partenaire privé de référence et détenue à 30 % par l'État. La société sera chargée de la cartographie et le géoréférencement des producteurs ; du conseil agricole au profit des producteurs (en termes de formation aux meilleures pratiques agricoles, mise en place d'outils digitaux de support, amélioration de la connaissance des prix par les producteurs, digitalisation des paiements, etc.) ; la facilitation de l'accès aux matériels et équipements agricoles ; la collecte et l'agrégation de productions agricoles, principalement le riz paddy. Elle mènera également toute opération de manutention, stockage, entreposage (développement d'infrastructures facilitant les achats de commodités agricoles et proches des centres de production, facilitation de l'agrégation et du traitement logistique des commodités agricoles, etc.). A cela s'ajoutent la facilitation de l'approvisionnement des unités locales de transformation agricole en matières premières et l'exportation du surplus de production non transformée localement.</p> <p>Le Bénin a enregistré ces dernières années, une amélioration notable de la production concernant plusieurs filières notamment celle du riz. La production du riz est passée de 204.000 tonnes de paddy (riz non décortiqué) en 2015 à 519.667 tonnes en 2021, soit un accroissement de 155% et une hausse des rendements de l'ordre de 32% passant de 3,1 à 4,1 tonnes par hectare sur la même période. Selon le gouvernement « ces performances ont généré un regain d'intérêt des industriels, illustré notamment par la reprise des unités de transformation de Malanville et Glazoué, dotées d'une capacité installée de 430.000 tonnes de paddy par an, ainsi qu'une amélioration des capacités des unités artisanales estimée à plus de 100.000 tonnes ». L'ambition du gouvernement est d'atteindre un million de tonnes à l'horizon 2025.</p> <p>Face à cette ambition, l'un des défis relevés est la mise en place d'une chaîne d'approvisionnement sécurisée et durable au profit des transformateurs car 65% de la production de riz paddy est exportée de façon informelle vers les pays limitrophes.<br class='autobr' /> « Dans la perspective d'une transformation plus accrue du riz produit localement, il s'avère important de promouvoir des chaînes d'approvisionnement sécurisées au profit des industriels, à travers un mécanisme transparent et équitable de collecte et de distribution du riz paddy », soutient le gouvernement.</p> <p><strong>De nombreux avantages </strong></p> <p>Avec la création de la Société de Développement et d'Agrégation des Productions agricoles, il est à noter de nombreux avantages pour les producteurs, les industriels et l'État. « S'agissant des producteurs, les impacts concernent l'amélioration de la productivité, la garantie d'un prix de vente convenable et stable, l'amélioration des revenus des producteurs et une meilleure visibilité sur les conditions d'achat, l'accès aux opportunités de financement et aux services publics tels que la couverture sociale, les services de proximité, les formations, etc », indique le communiqué du Conseil des ministres.</p> <p>En ce qui concerne les industriels, informe la même source, les bénéfices attendus incluent la sécurisation de l'approvisionnement en matières premières de qualité, le développement des activités d'agro-transformation, générant une plus grande valeur ajoutée.</p> <p>Pour l'Etat, les retombées se traduisent par « l'amélioration de la balance commerciale grâce à une meilleure valorisation des exportations et une substitution à certaines importations, la maîtrise de la traçabilité des flux, le renforcement de la sécurité alimentaire et la création d'emplois aussi bien le long des chaînes de valeurs agricoles que dans les services de logistique ». <br class='autobr' /> A. Ayosso</p></div> La loi sur le crédit-bail promulguée https://24haubenin.bj/?La-loi-sur-le-credit-bail-promulguee https://24haubenin.bj/?La-loi-sur-le-credit-bail-promulguee Thu, 26 Jan 2023 14:32:47 +0100 fr Ignace B. Fanou, Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>La loi relative au crédit-bail en République, adoptée le 23 novembre 2022, a été promulguée le 20 décembre 2022. <br class='autobr' /> La loi qui régit le crédit-bail en République du Bénin, notamment les droits ; obligations et responsabilités des parties intervenant dans une opération de crédit-bail ainsi que le crédit-bail en finance islamique ou Ijara financement a été promulguée par le président de la République Patrice Talon. La loi N°2022-29 du 20 décembre 2022 relative au crédit-bail en République du Bénin pose les règles (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH79/credit-bail-4257c.png?1674739970' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='79' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>La loi relative au crédit-bail en République, adoptée le 23 novembre 2022, a été promulguée le 20 décembre 2022.</strong></p> <p>La loi qui régit le crédit-bail en République du Bénin, notamment les droits ; obligations et responsabilités des parties intervenant dans une opération de crédit-bail ainsi que le crédit-bail en finance islamique ou Ijara financement a été promulguée par le président de la République Patrice Talon.<br class='autobr' /> La loi N°2022-29 du 20 décembre 2022 relative au crédit-bail en République du Bénin pose les règles spécifiques au crédit-bail, à la responsabilité civile et pénale ; à la rupture, à la résiliation du contrat de crédit-bail et aux voies de recours ; à l'effet de la dissolution et des procédures collectives d'apurement du passif sur le contrat de crédit-bail, etc.<br class='autobr' /> L'une des innovations contenues dans la loi est le crédit-bail portant sur un meuble.<br class='autobr' /> Selon l'article 3 de la loi N°2022-29 du 20 décembre 2022 relative au crédit-bail en République du Bénin, « Ne peuvent faire l'objet de crédit-bail, les produits consommables ou périssables, les actions, les obligations, la monnaie, les valeurs financières ou boursières, les titres d'Etat, ainsi que toute ressource naturelle ou tout bien considéré comme stratégique par l'Etat, les droits d'auteur et autres droits moraux sur la propriété intellectuelle et les autres catégories de biens mobiliers et immobiliers pour lesquelles la loi pose des limitations au libre transfert ».<br class='autobr' /> L'enregistrement du contrat de crédit-bail se fait au livre foncier ou au registre du commerce et du crédit mobilier, selon qu'il s'agit d'un bien immeuble ou d'un bien meuble autre que le matériel roulant.<br class='autobr' /> L'adoption de la loi s'inscrit dans le cadre des directives de l'UEMOA à ses Etats membres.<br class='autobr' /> Selon le gouvernement du Bénin, le crédit-bail est « un instrument adapté notamment pour le financement des Petites et Moyennes Entreprises (PME), qui éprouvent souvent des difficultés à fournir des garanties pour l'obtention d'un crédit bancaire classique ».<br class='autobr' /> « Un tel mécanisme comporte en effet divers avantages que sont notamment la mise en place rapide du financement, l'absence d'apport initial ou d'une garantie de la part du client ainsi que le niveau réduit des coûts de transactions. Il en est de même de la préservation de la capacité d'endettement des entreprises et, pour le crédit-bailleur, des points d'intérêt en situation d'apurement du passif ».<br class='autobr' /> M. M.</p> <!--[if !IE]><!--><iframe src="spip.php?page=pdfjs&id_document=19001" width="490" height="600" class="spip_document_19001 lecteurpdf lecteufpdf-19001 spip_documents spip_documents_center" name="pdf_19001" allowfullscreen></iframe><!--<![endif]--> <!--[if IE]><iframe src="IMG/pdf/loi_credit-bail.pdf" width="490" height="600" class="spip_document_19001 lecteurpdf lecteufpdf-19001 spip_documents spip_documents_center" name="pdf_19001" allowfullscreen></iframe><![endif]--></div> La Secretaire d'Etat Adjointe Michèle Sison affiche sa satisfaction https://24haubenin.bj/?Michele-Sison-affiche-sa-satisfaction https://24haubenin.bj/?Michele-Sison-affiche-sa-satisfaction Thu, 26 Jan 2023 12:25:04 +0100 fr Ignace B. Fanou, Josué SOSSOU <p>La Secrétaire d'Etat américaine chargée des organisations internationales, Michèle Sison a fait une déclaration, mercredi 25 janvier 2023, à Rabat, sur les relations entre les États-Unis et le Royaume du Maroc. Michèle Sison a décerné un satisfecit à SM. Le Roi Mohammed VI pour ses efforts en faveur de la paix et la sécurité en Afrique du nord. <br class='autobr' /> Dans sa déclaration de la Secrétaire d'Etat américaine a souligné que les États Unis apprécient hautement le rôle de Sa Majesté Le Roi, en faveur de la paix et de la (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Developpement-" rel="directory">Monde</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH89/dsc_74102-504x300-cec8c.jpg?1674732512' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='89' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>La Secrétaire d'Etat américaine chargée des organisations internationales, Michèle Sison a fait une déclaration, mercredi 25 janvier 2023, à Rabat, sur les relations entre les États-Unis et le Royaume du Maroc. Michèle Sison a décerné un satisfecit à SM. Le Roi Mohammed VI pour ses efforts en faveur de la paix et la sécurité en Afrique du nord.</strong><br class='autobr' /> Dans sa déclaration de la Secrétaire d'Etat américaine a souligné que les États Unis apprécient hautement le rôle de Sa Majesté Le Roi, en faveur de la paix et de la sécurité en Afrique du nord et au Moyen-Orient.<br class='autobr' /> En effet, le Maroc accueille les bureaux de pas moins de 21 agences onusiennes, ce qui en soi renseigne sur le rôle essentiel du Royaume en tant que leader régional et sur son engagement en faveur de la diplomatie multilatérale.<br class='autobr' /> Michèle Sison a par ailleurs tenu à mettre en avant combien l'Administration Biden apprécie à sa juste valeur les contributions du Royaume aux missions onusiennes de maintien de la paix, à travers le monde.<br class='autobr' /> Enfin, Michele Sison s'est dite ravie d'être au Maroc, l'un des alliés les plus proches et les plus anciens des États Unis.</p> <p><strong>Josué SOSSOU</strong></p></div> Les Etats-Unis saluent le leadership de Mohammed VI https://24haubenin.bj/?Les-Etats-Unis-saluent-le-leadership-de-Mohammed-VI https://24haubenin.bj/?Les-Etats-Unis-saluent-le-leadership-de-Mohammed-VI Thu, 26 Jan 2023 12:17:52 +0100 fr Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita a reçu mercredi 25 janvier 2023, à Rabat, la Secrétaire d'Etat adjointe américaine chargée des organisations internationales. Lors d'un point de presse, Michele Sison a salué le rôle de SM Le Roi Mohammed VI dans le soutien à la paix et à la sécurité en Afrique du nord et au Moyen-Orient et réitéré le soutien des Etats-Unis au plan marocain d'autonomie du Sahara. <br class='autobr' /> La Secrétaire d'Etat adjointe américaine chargée des organisations internationales a apprécie, (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Developpement-" rel="directory">Monde</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH92/screenshot_20230126-115323-47539.png?1674731879' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='92' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita a reçu mercredi 25 janvier 2023, à Rabat, la Secrétaire d'Etat adjointe américaine chargée des organisations internationales. Lors d'un point de presse, Michele Sison a salué le rôle de SM Le Roi Mohammed VI dans le soutien à la paix et à la sécurité en Afrique du nord et au Moyen-Orient et réitéré le soutien des Etats-Unis au plan marocain d'autonomie du Sahara.</strong></p> <p>La Secrétaire d'Etat adjointe américaine chargée des organisations internationales a apprécie, mercredi dernier à Rabat, le rôle de leadership de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI en faveur de la paix et de la sécurité en Afrique du nord et au Moyen-Orient. Michele Sison a aussi salué les contributions du Royaume aux missions onusiennes de maintien de la paix, à travers le monde. Le Maroc abrite les bureaux de pas moins de 21 agences onusiennes. La Secrétaire d'Etat adjointe s'est félicitée des discussions positives qu'elle avait eues avec le ministre Nasser Bourita relatives à l'engagement du Maroc et des États-Unis pour le maintien de la paix et de la sécurité.</p> <p>En décembre 2020, les États-Unis ont qualifié la proposition d'autonomie au Sahara de « seule base pour une solution juste et durable » au différend autour du Sahara marocain.<br class='autobr' /> La proclamation présidentielle américaine reconnaissant la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara a été, distribuée aux 193 Etats membres des Nations-Unies.</p> <p>Face à la presse, la Secrétaire d'Etat adjointe américaine chargée des organisations internationales a réitéré le soutien des Etats-Unis au plan marocain d'autonomie. « Les États-Unis continuent de considérer le plan d'autonomie présenté par le Maroc comme sérieux, crédible et réaliste », a-t-elle déclaré.</p> <p>Le Maroc est l'un des alliés les plus proches et les plus anciens des États-Unis. La visite de Michele Sison dans le Royaume renforce l'amitié séculaire entre les deux pays. La position américaine réitérée par la responsable des Etats-Unis s'inscrit dans le cadre d'un partenariat historique qui se consolide dans les différents domaines. A travers la déclaration de Michele Sison, l'administration Biden reconnaît le rôle central de Sa Majesté le Roi, nommé par ses pairs africains en tant que leader de l'Union Africaine sur les questions migratoires. Il s'agit aussi d'une reconnaissance de l'approche humaniste au cœur de la stratégie nationale d'immigration et d'asile initiée par le Souverain.</p> <p> <strong>Akpédjé Ayosso</strong></p></div> Fin de l'intérim du Dg Alain Hinkati à l'ANaTT https://24haubenin.bj/?Fin-de-l-interim-du-Dg-Alain-Hinkati-a-l-ANaTT https://24haubenin.bj/?Fin-de-l-interim-du-Dg-Alain-Hinkati-a-l-ANaTT Thu, 26 Jan 2023 11:29:10 +0100 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le gouvernement a nommé un Directeur Général à l'Agence Nationale des Transports Terrestres (ANaTT), mercredi 25 janvier 2023 en Conseil des ministres. <br class='autobr' /> Le nouveau Directeur général de l'Agence Nationale des Transports Terrestres (ANaTT) est monsieur Richard Dada. Il a été nommé en Conseil des ministres mercredi 25 janvier 2023. Richard Dada remplace feu Thomas Agbéva décédé le 15 juillet 2022 au Centre Hospitalier Départemental de l'Ouémé où il était admis pendant son incarcération dans une affaire de (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH80/alain-hinkati-ee29b.jpg?1674728955' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='80' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le gouvernement a nommé un Directeur Général à l'Agence Nationale des Transports Terrestres (ANaTT), mercredi 25 janvier 2023 en Conseil des ministres.</strong></p> <p>Le nouveau Directeur général de l'Agence Nationale des Transports Terrestres (ANaTT) est monsieur Richard Dada. Il a été nommé en Conseil des ministres mercredi 25 janvier 2023.<br class='autobr' /> Richard Dada remplace feu Thomas Agbéva décédé le 15 juillet 2022 au Centre Hospitalier Départemental de l'Ouémé où il était admis pendant son incarcération dans une affaire de malversation financière à l'ANaTT.<br class='autobr' /> L'ex Dg et une dizaine d'agents de l'ANaTT avaient été présentés à la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (CRIET) en juillet 2021 à la suite d'une affaire de détournement. Des manques à gagner estimés à 13,6 milliards de FCFA ont été enregistrés sur la période de 2016 à 2020. Les irrégularités constatées concernent des décaissements relatifs à des marchés irrégulièrement passés ; des paiements pour des actes anormaux de gestion ; d'actes de fraude dans le cadre de la gestion des opérations d'immatriculation, selon le Conseil des ministres du 7 juillet 2021.<br class='autobr' /> La nomination de Richard Dada vient mettre fin à l'intérim de Alain Hinkati qui a assurait le poste de Directeur Général intérimaire de l'ANaTT cumulativement avec celui de DG des douanes.<br class='autobr' /> M. M.</p></div> Les Béninois résidant en France enrôlés dès ce vendredi https://24haubenin.bj/?Les-Beninois-residant-en-France-enroles-des-ce-vendredi https://24haubenin.bj/?Les-Beninois-residant-en-France-enroles-des-ce-vendredi Thu, 26 Jan 2023 11:28:21 +0100 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Une opération spéciale d'enrôlement pour l'établissement et/ou le renouvellement du passeport ordinaire biométrique est prévue du 27 janvier au 07 février 2023 au profit des Béninois résidant en France. <br class='autobr' /> L'Ambassadeur du Bénin près la France, Eusèbe Agbangla a invité les Béninois de France qui n'ont pas pris rendez-vous sur le site www.bénin-ambassade.fr pour l'établissement et/ou le renouvellement du passeport ordinaire biométrique à le faire sur place. <br class='autobr' /> L'enregistrement se fera contre paiement au moyen d'une (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH105/passeport-782a1.jpg?1674728955' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='105' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Une opération spéciale d'enrôlement pour l'établissement et/ou le renouvellement du passeport ordinaire biométrique est prévue du 27 janvier au 07 février 2023 au profit des Béninois résidant en France.</strong></p> <p>L'Ambassadeur du Bénin près la France, Eusèbe Agbangla a invité les Béninois de France qui n'ont pas pris rendez-vous sur le site www.bénin-ambassade.fr pour l'établissement et/ou le renouvellement du passeport ordinaire biométrique à le faire sur place.<br class='autobr' /> L'enregistrement se fera contre paiement au moyen d'une carte bleue.<br class='autobr' /> L'enrôlement concerne également les Béninois résidant en France qui possèdent déjà des pièces issues du RAVIP sous présentation d'une preuve d'enregistrement.<br class='autobr' /> L'opération spéciale d'enrôlement pour l'établissement et/ou le renouvellement du passeport ordinaire biométrique se déroulera du 27 janvier au 07 février 2023.<br class='autobr' /> M. M.</p></div> 03 clubs béninois attendus à Abidjan https://24haubenin.bj/?03-clubs-beninois-attendus-a-Abidjan https://24haubenin.bj/?03-clubs-beninois-attendus-a-Abidjan Thu, 26 Jan 2023 11:27:52 +0100 fr Josué SOSSOU <p>Abidjan, capitale de la Côte d'Ivoire, accueille du 10 au 17 février prochain la Coupe des Clubs Champions Zone 3 du volleyball. <br class='autobr' /> L'édition de 2023 contrairement aux autres va voir la participation de plus d'une vingtaine de clubs en Hommes et en Dames. Au total 24 clubs venus de 7 pays à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Libéria, le Sénégal et le Togo seront à Abidjan. Le Ghana sera le plus représenté avec 3 clubs chez les Hommes et 4 chez les Dames. <br class='autobr' /> Après viennent le (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Sport-" rel="directory">Sport</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH89/whatsapp_image_2023-01-26_at_9.57_57_am-58ad2.jpg?1674728879' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='89' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Abidjan, capitale de la Côte d'Ivoire, accueille du 10 au 17 février prochain la Coupe des Clubs Champions Zone 3 du volleyball. </strong></p> <p>L'édition de 2023 contrairement aux autres va voir la participation de plus d'une vingtaine de clubs en Hommes et en Dames. Au total 24 clubs venus de 7 pays à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Libéria, le Sénégal et le Togo seront à Abidjan. Le Ghana sera le plus représenté avec 3 clubs chez les Hommes et 4 chez les Dames. <br class='autobr' /> Après viennent le Bénin, la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso avec 2 clubs dans les 2 catégories sauf le Bénin avec 1 en Dames. Rappelons que lors de l'édition 2022 disputée au Burkina Faso, l'As Douanes du Burkina a été sacré champion en Hommes. Chez les Dames, Ghana Police qui avait terminé en tête, ne sera pas représenté cette année. <br class='autobr' /> Le Bénin contrairement à la dernière édition sera représenté par 3 clubs deux en hommes (Finances et Énergie) et Queens en dames</p> <p><strong>Josué SOSSOU</strong></p></div> Le SE du Conseil de l'Entente échange avec le Chef de l'Etat Talon https://24haubenin.bj/?Le-SE-du-Conseil-de-l-Entente-echange-avec-le-Chef-de-l-Etat-Talon https://24haubenin.bj/?Le-SE-du-Conseil-de-l-Entente-echange-avec-le-Chef-de-l-Etat-Talon Thu, 26 Jan 2023 11:27:24 +0100 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>En visite au Bénin, le Secrétaire Exécutif du Conseil de l'Entente, Monsieur Marcel AMON-TANOH a échangé avec le président de la République Patrice Talon ce mercredi 25 janvier 2023 au Palais de la Marina. <br class='autobr' /> Les diligences effectuées pour la bonne tenue du prochain sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement du Conseil de l'Entente prévu pour se tenir à Lomé, le point des actions entreprises pour insuffler un nouveau dynamisme à l'institution sous régionale sont les sujets au centre d'une séance de (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH100/talon_et_emissaire_ce-e6582.jpg?1674728850' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='100' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>En visite au Bénin, le Secrétaire Exécutif du Conseil de l'Entente, Monsieur Marcel AMON-TANOH a échangé avec le président de la République Patrice Talon ce mercredi 25 janvier 2023 au Palais de la Marina.</strong></p> <p>Les diligences effectuées pour la bonne tenue du prochain sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement du Conseil de l'Entente prévu pour se tenir à Lomé, le point des actions entreprises pour insuffler un nouveau dynamisme à l'institution sous régionale sont les sujets au centre d'une séance de travail entre le Secrétaire Exécutif du Conseil de l'Entente, Monsieur Marcel AMON-TANOH a échangé avec le président de la République Patrice Talon ce mercredi 25 janvier 2023 au Palais de la Marina.<br class='autobr' /> Selon le Secrétaire Exécutif, le président Patrice TALON, souhaite voir le Conseil de l'Entente se positionner comme : « une organisation essentiellement politique, chargée de la concertation des Chefs d'Etat sur les grandes questions nationales, continentales et internationales ».<br class='autobr' /> Les échanges entre les deux personnalités se sont tenus en présence du ministre des affaires étrangères et de la coopération Aurélien Agbénonci et de Romuald Wadagni, minsitre d'Etat en charge de l'Economie et des Finances.<br class='autobr' /> Des recommandations qui seront mises en œuvre, selon le SE du Conseil de l'Entente.<br class='autobr' /> Il faut préciser que c'est la deuxième fois Monsieur Marcel AMON-TANOH arrive au Bénin depuis sa prise de fonction.<br class='autobr' /> M. M. </p> <div class='spip_document_18984 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/jpg/visite-2.jpg' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/jpeg"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH333/visite-2-b6113.jpg?1674728850' width='500' height='333' alt='' /></a> </figure> </div></div> Paris sur le patinage artistique : analyse dans les conditions d'une saison courte et offres de bookmakers https://24haubenin.bj/?Paris-sur-le-patinage-artistique-analyse-dans-les-conditions-d-une-saison https://24haubenin.bj/?Paris-sur-le-patinage-artistique-analyse-dans-les-conditions-d-une-saison Thu, 26 Jan 2023 09:57:06 +0100 fr Judicaël ZOHOUN <p>La variété des sports permet à chacun de choisir sa discipline préférée. Nous aimons le football pour sa beauté, son spectacle et son drame. Le grand tennis fascine par les compétences individuelles. Et il y a des paris sportifs en Afrique qui prétendent être reconnus comme un véritable art — le patinage artistique reçoit un tel titre. <br class='autobr' /> Les mouvements fascinants des patineurs artistiques rassemblent des stades et des millions de spectateurs près des écrans de télévision, et des athlètes célèbres (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Sport-" rel="directory">Sport</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH112/88ad7b0b-a87c-4cff-af29-25ce71bedaab-f417e.jpg?1674724832' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='112' alt="" /> <div class='rss_texte'><p>La variété des sports permet à chacun de choisir sa discipline préférée. Nous aimons le football pour sa beauté, son spectacle et son drame. Le grand tennis fascine par les compétences individuelles.<br class='autobr' /> Et il y a des <a href="https://betwinnercameroun.com/paris-sportifs-en-afrique-betwinner/" class='spip_out' rel='external'>paris sportifs en Afrique</a> qui prétendent être reconnus comme un véritable art — le patinage artistique reçoit un tel titre.</p> <p>Les mouvements fascinants des patineurs artistiques rassemblent des stades et des millions de spectateurs près des écrans de télévision, et des athlètes célèbres deviennent de véritables idoles dans de nombreux pays.<br class='autobr' /> Qu'en est-il des tarifs ? Il est difficile pour un débutant de faire le lien entre la beauté du patinage artistique et le pragmatisme des paris sportifs, mais les cappers aiment alimenter leur intérêt avec des investissements monétaires.<br class='autobr' /> <strong>Particularités des paris sur le patinage artistique</strong><br class='autobr' /> Les débutants dans le monde des paris sur le patinage artistique devraient apprendre les spécificités de ce sport, qui a une histoire de plus de cent ans. Au-delà du hockey, le patinage artistique est le sport d'hiver le plus populaire.<br class='autobr' /> Dès la petite enfance, les patineurs artistiques maîtrisent les techniques les plus difficiles afin de ravir le public avec des virages difficiles, des cascades de sauts, des combinaisons de pas et d'autres éléments virtuoses.<br class='autobr' /> Le programme de compétition de patinage artistique comprend des épreuves individuelles féminines et masculines, des couples, de la danse sportive et des performances de groupe. Dans chaque type de compétition, un programme court et un programme arbitraire sont distingués.<br class='autobr' /> <strong>Types de paris sur le patinage artistique</strong><br class='autobr' /> Parmi les principaux types de paris sur le patinage artistique, les bookmakers proposent les résultats suivants :<br class='autobr' /> Pariez sur la victoire du concours<br class='autobr' /> Les patineurs artistiques reçoivent des points de crédit pour leurs performances, qui sont additionnés en fonction des résultats de deux performances. La somme finale des points détermine la place du patineur artistique ou de la paire dans le tableau. Le capsuleur est invité à déterminer le patineur ou la paire qui remportera la compétition.<br class='autobr' /> <strong>Un pari sur une place de prix</strong><br class='autobr' /> Le capsuleur choisit un patineur ou une paire qui devrait figurer parmi les trois premiers à la fin du tournoi. Faites attention aux conditions des bookmakers, car parfois le parieur choisit des patineurs qui devraient prendre une place dans le top 5 ou le top 10.<br class='autobr' /> <strong>Pariez sur le total des points</strong><br class='autobr' /> Les bookmakers indiquent le nombre de points de chaque patineur ou paire, et le parieur prédit si le résultat sera dépassé. Pour prédire le total des points, le capsuleur étudie les statistiques détaillées des compétitions précédentes.<br class='autobr' /> Un pari sur les résultats d'un programme court ou arbitraire<br class='autobr' /> Les parieurs choisissent le gagnant d'un programme court ou aléatoire.<br class='autobr' /> <strong>Comment parier sur le patinage artistique ?</strong><br class='autobr' /> Pour que les pronostics soient efficaces, il est recommandé aux cappers de prendre en compte les caractéristiques suivantes des paris sur le patinage artistique :</p> <ul class="spip"><li> Les favoris du tournoi travaillent avec le même entraîneur depuis longtemps, de sorte que l'athlète est relativement stable et affiche régulièrement des résultats élevés. Des résultats imprévisibles sont possibles en cas de changement d'entraîneur.</li><li> Les relations dans un couple. Le facteur est important pour la compétition en double et le capsuleur doit garder un œil sur l'actualité.</li><li> Par exemple, s'il est devenu connu du conflit entre les participants, il ne faut pas s'attendre à des résultats élevés. D'autre part, le renforcement des relations (par exemple, un partenariat se transforme en amour) peut être un puissant élan d'amélioration</li><li> N'ignorez pas le facteur du lieu de la compétition. La glace à domicile est une motivation supplémentaire pour un patineur qui veut montrer le meilleur résultat dans ses murs natals.</li><li> Le facteur arbitre. Malheureusement, dans l'évaluation du patinage artistique, il y a un facteur d'impartialité du jugement. Les conflits entre pays donnent souvent lieu à des évaluations biaisées.</li></ul> <p><strong>Questions et réponses</strong></p> <p><strong>Quels paris sont acceptés pour le patinage artistique ?</strong><br class='autobr' /> Les types de paris suivants sur le patinage artistique sont attribués :</p> <ul class="spip"><li> Pari à long terme sur le vainqueur ;</li><li> Pariez sur le prix trois ;</li><li> Le nombre de points basé sur les résultats de deux jours de compétition ;</li><li> Victoire dans tout type de programme.</li></ul> <p><strong>Est-il possible de parier sur le total dans les paris patinage artistique ?</strong><br class='autobr' /> Oui, en patinage artistique, le total n'est pas différent de tout autre sport, ici vous devez également deviner si les participants marqueront plus de points.<br class='autobr' /> <strong>Où sont acceptés les paris sur le patinage artistique ?</strong><br class='autobr' /> La plupart des cabinets juridiques acceptent les paris sur le patinage artistique. Mais comme la discipline n'est pas particulièrement populaire auprès des parieurs, les bookmakers acceptant les paris sur le patinage artistique l'excluent hors saison.</p></div> PRIONS SANS ...SEXE. https://24haubenin.bj/?PRIONS-SANS-SEXE https://24haubenin.bj/?PRIONS-SANS-SEXE Thu, 26 Jan 2023 04:00:00 +0100 fr Judicaël ZOHOUN <p>On vous l'avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays de pagailleurs avec des pagailleurs partout ! Sinon j'ai beau me pinter depuis des jours, je n'ai pas le hic ou le chic de pouvoir aborder ici cette affaire de supposées jambes marocaines envoyées en l'air ou maintenues au sol à Alger, et qui aurait valu un grave ennui suspensif de cinq ans à un de vos cousins reporter sportif, qui à force de travail était devenu un des meilleurs dans son domaine, et recruté à la CAF. <br class='autobr' /> Facon votre cousin, Mon (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Divers-" rel="directory">Opinion </a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH77/46e93564-1f60-4320-8c3f-1b0aa2fc4f44-66f3b.jpg?1674685702' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='77' alt="" /> <div class='rss_texte'><p>On vous l'avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays de pagailleurs avec des pagailleurs partout ! Sinon j'ai beau me pinter depuis des jours, je n'ai pas le hic ou le chic de pouvoir aborder ici cette affaire de supposées jambes marocaines envoyées en l'air ou maintenues au sol à Alger, et qui aurait valu un grave ennui suspensif de cinq ans à un de vos cousins reporter sportif, qui à force de travail était devenu un des meilleurs dans son domaine, et recruté à la CAF.<br class='autobr' /> Facon votre cousin, Mon Neveu Patou, ici au pays avec son arsenal de mesures de discriminations positives, de lois et d'organes de promotion et de protection prend fait et cause pour la gente féminine là, il vaut mieux prier pour que cette affaire n'ait pas montée dans l'avion pour rentrer aussi sur Cotonou...<br class='autobr' /> Et vous mes Neveux et Nièces, qui ajoutez à cette prière, que Dieu éloigne de certaines femmes toute idée de "Me too" par ici, vous êtes tous des pagailleurs !<br class='autobr' /> Votre Oncle AGBAYA</p></div> L'AVIGREF PENDJARI TIENT SA 20EME ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE https://24haubenin.bj/?L-AVIGREF-PENDJARI-TIENT-SA-20EME-ASSEMBLEE-GENERALE-ORDINAIRE https://24haubenin.bj/?L-AVIGREF-PENDJARI-TIENT-SA-20EME-ASSEMBLEE-GENERALE-ORDINAIRE Thu, 26 Jan 2023 00:19:33 +0100 fr Judicaël ZOHOUN <p>La 20ème Assemblée Générale ordinaire de l'AVIGREF/PENDJARI s'est ouverte le 25 janvier 2023 à la Maison des Jeunes de Tanguiéta. C'est en présence du Maire de la Commune de Tanguiéta, Monsieur Zakari BOUKARY, le Représentant du Maire de Matéri Déri Péri DAHORI, du Président du Conseil d'Administration de l'AVIGREF Toré SOTRATE, du Secrétaire Exécutif de l'AVIGREF Djaleni DJATTO, du Représentant du Directeur du Parc national de la Pendjari, Monsieur Franck BABATOUNDE et plus de 200 participants venus des (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH84/32ac6ebe-ac1a-4698-93a0-059fd707ec73-fe6b0.jpg?1674688802' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='84' alt="" /> <div class='rss_texte'><p>La 20ème Assemblée Générale ordinaire de l'AVIGREF/PENDJARI s'est ouverte le 25 janvier 2023 à la Maison des Jeunes de Tanguiéta. C'est en présence du Maire de la Commune de Tanguiéta, Monsieur Zakari BOUKARY, le Représentant du Maire de Matéri Déri Péri DAHORI, du Président du Conseil d'Administration de l'AVIGREF Toré SOTRATE, du Secrétaire Exécutif de l'AVIGREF Djaleni DJATTO, du Représentant du Directeur du Parc national de la Pendjari, Monsieur Franck BABATOUNDE et plus de 200 participants venus des communes riveraines du Parc national de la Pendjari à savoir Tanguiéta, Matéri, Kouandé et Kérou.</p> <p>Dans son allocution, le Représentant du Parc national de la Pendjari, Monsieur Franck BABATOUNDE a présenté ses meilleurs vœux aux participants. Il a rappelé les grandes réalisations faites dans le cadre de l'appui au développement communautaire en 2022 et a exhorté les membres de l'AVIGREF a continué à jouer leur partition aux cotés de la Direction du Parc pour ensemble relever les défis importants de la conservation et de la stabilité dans les Communes riveraines du Parc.</p> <p>Le Président de l'AVIGREF Monsieur Sotraté TORE a exprimé sa gratitude à l'endroit du Chef de l'Etat et aux Forces Armées Béninoises pour le maintien de la sécurité dans la région. Il a également adressé son satisfécit à l'endroit des partenaires de l'AVIGREF notamment, African Parks, la Direction du Parc national de la Pendjari et la Voute Nubienne pour leur bonne coopération. Il a enfin exhorté les participants à la sagesse et à la recherche d'informations fiables pour garantir à l'AVIGREF toute sa noblesse et sa crédibilité vis-à-vis de ses partenaires et mieux accompagner la dynamique de gestion en cours avec African Parks. « 2023 sera encore une année rude, car les activités touristiques ne sont pas reprises et nous laissent dans une situation perplexe à laquelle nous devons nous adapter. Ainsi les réformes pour le financement de nos structures s'imposent, c'est pourquoi j'en appelle à tous pour la mobilisation de nos cotisations et droits d'adhésion et à l'intensification de la culture biologique, seuls gages pour le fonctionnement de nos cellules », a confié le Président de l'AVIGREF.</p> <p>Dans son mot d'ouverture des travaux, le Maire Zakari BOUKARY a adressé ses félicitations au nouveau bureau du Conseil d'Administration de l'AVIGREF installé depuis bientôt un an et a présenté ses vœux d'une bonne et heureuse année à tous les participants. « C'est rare de trouver des Associations du genre qui vraiment tiennent à bonne date et régulièrement leurs Assemblées Générales. C'est une fierté et c'est vraiment une chose qu'il faut conserver à tout prix », a déclaré le Maire qui a recommandé à l'AVIGREF la diversification des partenariats afin d'accroître les ressources nécessaires pour améliorer son fonctionnement. Il a enfin exhorté la population à participer davantage à la coproduction de la sécurité nécessaire pour maintenir la quiétude dans la région.</p> <p>Au cours des travaux, les membres de l'AVIGREF examineront le bilan de l'année 2022 et le plan d'actions pour l'année 2023 de leur Association.</p> <p><strong>Quelques images </strong></p> <table class="table spip"> <caption><div class='spip_document_18990 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/jpg/e322e52d-34ee-4a08-8f6d-4efa8964205c.jpg' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/jpeg"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH281/e322e52d-34ee-4a08-8f6d-4efa8964205c-b1ab7.jpg?1674688872' width='500' height='281' alt='' /></a> </figure> </div><div class='spip_document_18990 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/jpg/e322e52d-34ee-4a08-8f6d-4efa8964205c.jpg' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/jpeg"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH281/e322e52d-34ee-4a08-8f6d-4efa8964205c-b1ab7.jpg?1674688872' width='500' height='281' alt='' /></a> </figure> </div><div class='spip_document_18991 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/jpg/0605c2a9-08b9-41b3-a2fb-f1fbd1c55be6.jpg' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/jpeg"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH281/0605c2a9-08b9-41b3-a2fb-f1fbd1c55be6-e88ed.jpg?1674688872' width='500' height='281' alt='' /></a> </figure> </div><div class='spip_document_18992 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/jpg/da16bed2-5a5b-48c2-8a68-e27e5ca6c017.jpg' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/jpeg"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH281/da16bed2-5a5b-48c2-8a68-e27e5ca6c017-3cdf8.jpg?1674688872' width='500' height='281' alt='' /></a> </figure> </div></caption> <tbody> </tbody> </table></div> Les enfants Hollis abandonnent les classes pour le Nigéria https://24haubenin.bj/?Les-enfants-Hollis-abandonnent-les-classes-pour-le-Nigeria https://24haubenin.bj/?Les-enfants-Hollis-abandonnent-les-classes-pour-le-Nigeria Thu, 26 Jan 2023 00:00:00 +0100 fr Judicaël ZOHOUN <p>Nouvelle Publication</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH112/089dc8be-0182-4cee-9299-1e1ae58ba246-e19f8.png?1674687607' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='112' alt="" /> <div class='rss_chapo'><p>.</p></div> <div class='rss_texte'><p><strong>La commune d'Adja-Ouèrè est confrontée depuis quelques années à un phénomène en matière d'éducation. Il s'agit de la déscolarisation et l'abandon des écoles créées dans les zones rurales. Le phénomène est surtout remarquable en milieu Holli, malgré la présence d'infrastructures scolaires et la disponibilité du personnel enseignant. Le constat fait dans certains établissements de la commune montre l'ampleur des réalités. Certains apprenants abandonnent les classes, attirés par les mirages du Nigéria voisin</strong></p> <p>A Kounocho, une localité situé à sept (07) kilomètres du centre-ville d'Adja-Ouèrè, l'école primaire publique créée depuis 2007, ne compte qu'une cinquantaine d'élèves comme effectif pour les six (06) classes (du CI au CM2) autorisées pour l'année scolaire 2016-2017. « A ma prise de service en 2014, il n'y avait que 20 élèves dans l'établissement. Nous sommes ici dans un milieu Holli et les parents n'aiment pas envoyer les enfants à l'école. Avant la création de cette école en 2007, il n'y avait pas d'élèves dans cette localité.</p> <div class='spip_document_2681 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH374/konoucho-d38cc.png?1674687607' width='500' height='374' alt='' /> </figure> </div> <p><i> EPP Kounoucho</i><br class='autobr' /> Les tout premiers sont ceux inscrits en 2007 à la création de l'école », a rappelé le directeur de l'école primaire publique (EPP) de Kounoucho, Janvier Basile Ahoudégnon. Non loin de là, l'effectif de l'école primaire publique de Houéligaba, créée en 1971, a dramatiquement chuté cette année scolaire. Selon le directeur de l'établissement, Anicet Idohou Fabiyi, de plus de 300 élèves l'année dernière, cet établissement vieux de plusieurs décennies, ne compte que 168 élèves pour l'année scolaire 2016-2017. Cette situation est due selon lui, à la fermeture de la cantine installée depuis plusieurs années dans l'école. « Le Programme alimentaire mondiale (PAM) a plié bagages l'année dernière. La cantine est fermée. C'est notre première année de vie sans cantine au niveau de l'école et c'est ce à quoi on assiste. La fermeture de la cantine a joué sur nous. Notre effectif a chuté de près de 50% cette année scolaire », a expliqué le directeur de l'EPP Houéligaba. A l'EPP Dagbla toujours dans la circonscription scolaire d'Adja-Ouèrè et située à quinze (15) kilomètres du chef-lieu de la commune, grâce aux efforts des enseignants, l'effectif est passé de la quatre vingtaine à cent vingt-huit pour les six classes autorisées, selon le directeur Félix Kouchimi. « L'effectif était plus que ça en décembre 2016. Mais juste après les fêtes de fin d'année et de nouvel an, bon nombre des apprenants a abandonné les classes pour se rendre au Nigéria à la recherche de gain facile », a-t-il poursuivi.<br class='autobr' /> Contrairement à ces trois premières écoles, la réalité est tout autre au niveau des écoles primaires publiques de Kpoulou et d'Itchougbo où aucun apprenant n'a repris les classes après les congés des fêtes de fin d'année. Les enseignants y vont par moment et y restent sans élèves.<br class='autobr' /> L'EPP Kpoulou, créée depuis des décennies et qui dispose d'infrastructures nécessaires, de mobilier et de résidence pour les enseignants, n'est pas du tout fréquentée. Il en est de même à Itchougbo où faute d'apprenants les deux enseignants (le directeur et un collaborateur) qui animent l'école sont devenus irréguliers. Aux dires des responsables en charge des enseignements maternel et primaire dans la commune d'Adja-Ouèrè, ces deux dernières écoles risquent d'être fermées, vu les réformes en cours dans le secteur. « Les enseignants qui sont affectés dans les écoles y vont et ne trouvent aucun élève. Mais à la fin du mois, ils doivent percevoir leur salaire sans pouvoir accomplir la mission pour laquelle ils sont recrutés. C'est une perte pour l'Etat », déplorent un conseiller pédagogique et un directeur d'école. Ils menacent même d'affecter les trois enseignants en service dans cet établissement. Le besoin se fait sentir ailleurs, ont-ils conclu.</p> <div class='spip_document_2682 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH359/houelidagba-73829.png?1674687607' width='500' height='359' alt='' /> </figure> </div> <p><i> EPP Houéligaba<br class='autobr' /> </i></p> <div class='spip_document_2683 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH327/dagbla-58c15.png?1674687608' width='500' height='327' alt='' /> </figure> </div> <p><i> EPP Dagbla<br class='autobr' /> </i></p> <div class='spip_document_2684 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH361/kpoulou-aca5c.png?1674687608' width='500' height='361' alt='' /> </figure> </div> <p><i> EPP Kpoulou abandonnée par les apprenants <br class='autobr' /> </i></p> <div class='spip_document_2685 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH374/residence_kpoulou-5e817.png?1674687608' width='500' height='374' alt='' /> </figure> </div> <p><i>La résidence des enseignants abandonnée à cause de la déscolarisation à Kpoulou<br class='autobr' /> </i></p> <div class='spip_document_2686 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH377/directeur_kpoulou-2a244.png?1674687608' width='500' height='377' alt='' /> </figure> </div> <p>Directeur EPP Kounoucho</p> <p><strong>Déscolarisation et abandon scolaire en milieux Hollis <br class='autobr' /> </strong><br class='autobr' /> <strong>Les acteurs identifient les causes du phénomène<br class='autobr' /> </strong></p> <p>Plusieurs causes sont à la base de la déscolarisation et de l'abandon scolaire des jeunes en milieux Hollis, dans la commune d'Adja-Ouèrè, selon les enseignants. Les directeurs d'école Janvier Basile Ahoudégnon, Félix Kouchimi et Idohou Anicet Fabiyi dressent une liste de facteurs. Il s'agit de l'ignorance et la fuite de responsabilité des parents, la pauvreté, l'exode rural, les cérémonies ruineuses, le fort taux d'analphabétisme, le désintéressement, la proximité du Nigéria, le non suivi des apprenants, la culture, l'absence de cantine dans les écoles, le manque de politique d'accompagnement, les difficultés d'accès aux écoles, la transhumance etc.</p> <p>Bon nombre de parents d'élèves en milieu Holli pensent, qu'une fois qu'ils n'ont pas été instruits, il n'est pas question d'envoyer leurs enfants à l'école. « Nos parents ne nous ont pas habitués à envoyer les enfants à l'école. C'est progressivement que nous allons nous mettre au pas grâce à des sensibilisations et à d'autres appuis », a confié un parent d'élève. « Notre préoccupation majeure est qu'il faut former les nouvelles générations à ce pourquoi on a été formé aussi pour la relève », a déclaré Michel Ogoudjobi, un parent d'élève à Kpoulou. Selon M. Ogudjobi, à base d'une forte sensibilisation et des appuis des pouvoirs publics, les parents d'élèves en milieu Holli pourront changer totalement leur mentalité et commencer à instruire et à maintenir les enfants à l'école.<br class='autobr' /> Pour Jean Sènankpon Aholo, chef de l'arrondissement de Kpoulou, en dehors du manque de moyen (la pauvreté), il y a aussi le phénomène de la transhumance, la mauvaise collaboration entre enseignants et parents d'élèves, le manque et l'absence d'enseignants et le phénomène du trafic d'enfants qui font que les parents d'élèves ont de réticence à envoyer leurs enfants à l'école dans les zones rurales. Selon lui, la communauté Hollie n'a pas connaissance des bienfaits de l'école. <br class='autobr' /> « Avant, les parents d'élèves prenaient prétexte sur le seul bachelier de Kpoulou qui, faute de moyen n'a pas poursuivi les études et a rejoint le village sans emploi. Chaque fois, c'est son exemple qu'ils avancent pour démobiliser les gens lors des sensibilisations. Mais, j'ai eu des négociations avec le maire et le jeune homme a été recruté par une société de la place et a gagné un bon contrat. Ils sont en train de comprendre. Mais ils disent que sans la fin de la période de transhumance, les enfants ne vont pas reprendre le chemin de l'école car, l'un d'entre eux a été abattu par les bouviers au début de la saison. Nous avons d'autres séances de sensibilisations en vue. Nous allons essayer de les ramener à la raison », a expliqué l'élu local fatigué de la situation. « La majorité des enfants sont allés aussi au Nigéria juste après les fêtes de nouvel an mais, des dispositions sont en train d'être prises pour les ramener afin qu'ils reprennent les classes », a-t-il ajouté.</p> <p><strong>Des actions pour renverser la tendance<br class='autobr' /> </strong></p> <p>Pour freiner le phénomène de la déscolarisation et de l'abandon scolaire des jeunes en milieu Holli, les directeurs d'écoles ont confié avoir mené des séances de sensibilisation avec les associations des parents d'élèves de chaque localité et même avec la coordination communale de bureau de l'association des parents d'élèves d'Adja-Ouèrè. D'après eux, ces séances ont été faites à travers des portes-à-portes dans les villages, les églises et autres confessions religieuses et même à travers des assemblées générales. <br class='autobr' /> Les structures étatiques et des Organisations non gouvernementales ne sont pas restées en marge des actions sur le terrain.<br class='autobr' /> De 2006 à 2013, l'Unicef a fait la promotion de l'accès et le maintien des enfants dans les écoles à travers la mise en œuvre du projet Educom dans certaines écoles d'Adja-Ouèrè. Selon la chef service de l'éducation, de la santé, de l'action sociale et de l'artisanat à la mairie d'Adja-Ouèrè, Florentine Alavoyédo, au cours de la mise en œuvre du projet Educom dans la commune, un comité communal était mis en place et a pour rôle, la sensibilisation des parents d'élèves sur des thèmes donnés dans les localités des écoles ciblées pour la scolarisation des enfants. Mais depuis la fin du projet, le comité ne fonctionne plus, faute de moyen. Du coup, la déscolarisation et l'abandon scolaire ont resurgit sous d'autres formes dans certaines localités surtout en milieu Holli où certains enfants aident les parents dans les champs en période d'intenses activités agricoles et alors que d'autres vont en aventure au Nigéria, a-t-elle souligné. « La maigre ressource financière de la commune explique le fait que les activités dans ce sens sont bloquées dans les écoles », a évoqué Mme Alavoyédo avant de rappeler qu'il y aussi d'autres organisations non gouvernementales qui interviennent dans domaine et qui œuvrent pour la scolarisation des enfants dans certaines localités.<br class='autobr' /> Mais ces actions sont loin de combattre efficacement la déscolarisation et l'abandon scolaire dans les milieux Holli à Adja-Ouèrè.<br class='autobr' /> Les actions menées par le passé ont amené quelques parents a changé un peu leurs mentalités, selon certains acteurs. Pour la plupart des directeurs, les sensibilisations ont amené certains parents qui ont commencé à inscrire les enfants dans les écoles. Selon eux, les enfants y restent du CI au CE1 seulement. « Les parents dès qu'ils constatent que les enfants deviennent majeures et peuvent déjà leur porter assistance, ils les enlèvent de l'école pour qu'ils les accompagnent dans les champs. D'autres enfants, de leur propre gré, abandonnent les classes et se rendent au Nigéria à la recherche du gain facile. A l'approche de période des fêtes, les jeunes dès qu'ils aperçoivent leurs frères revenus du Nigéria avec quelques matériels ambitionnent d'y aller et commencent par mener des démarches. Bon nombre y vont avec la complicité des parents, d'autres voyagent sans le consentement de la famille et c'est après qu'on constate leur absence à l'école », ont témoigné plusieurs responsables d'établissements primaires. Selon eux, c'est la proximité du Nigéria qui est surtout à la base du faible taux de scolarisation des enfants en milieux Hollis dans la commune d'Adja-Ouèrè.</p> <p><strong>Proximité du Nigéria, principale cause de la déscolarisation<br class='autobr' /> </strong><br class='autobr' /> EPP Kpoulou dépourvue d'apprenants<br class='autobr' /> La frontière nigériane, située à quelques kilomètres d'Adja-Ouèrè, attire les jeunes Hollis qui, choisissent volontairement ou avec la complicité des parents d'immigrer dans ce pays voisin où ils espèrent avoir de meilleures conditions de vie, en abandonnant les écoles. Abèountoko, Ilaro, Abéokouta, Oyo, Ibadan sont quelques-unes des villes du Nigéria qui accueillent un nombre considérable de ces jeunes gens. Selon les témoignages, ces mineurs sont soient placés auprès de tiers personnes, soient exploités dans les carrières de sable, de pierre ou dans des plantations agricoles pour servir de la main d'œuvre. Ces enfants, une fois sur le terrain, poursuivent leur périple à travers des contrats entre des intermédiaires et leurs parents. « Les jeunes dès qu'ils voient leurs aînés revenir, ambitionnent d'y aller et font tout possible pour s'y rendre. En début d'année scolaire, les enfants inscrits restent jusqu'en décembre au plus tard. A l'approche des fêtes de fin d'année, les jeunes inondent les milieux avec des étrangers. Juste après les fêtes, on constate les absences dans les écoles. Après, on se rend compte que les enfants sont partis travailler au Nigéria. Surtout qu'il est facile de s'acheter une moto après un ou deux ans de travail. Il y a ce problème du Nigéria qui joue beaucoup sur les effectifs surtout que ce pays se situe juste à quelques pas de notre localité », explique Janvier Basil Ahoudégnon, directeur de l'école primaire publique de Kounoucho. <br class='autobr' /> Le même constat est fait par le directeur de l'EPP Dagbla. Félix Kouchimi a déclaré avoir perdu deux de ses apprenants de la classe du CE2, qui se sont portés au Nigéria soit disant qu'ils iront chercher de l'argent pour des réalisations. « On va dans les maisons, les parents cachent les enfants. Ils disent qu'en lieu et place de l'école, les enfants vont les accompagner au champ ou bien à un âge donné, ils se rendront au Nigéria pour l'amélioration de leurs conditions de vie et leur prise en charge », a souligné M. Kouchimi tout en déplorant le comportement des parents d'élève qui, selon lui exploitent mal la proximité du Nigéria.<br class='autobr' /> Pour d'autres acteurs du secteur éducatif, cette proximité du géant voisin, constitue un handicap pour l'éducation des enfants surtout dans les zones rurales. A les écouter, ces enfants ne se soucient guère de leur avenir et ne pensent qu'aux biens matériels. <br class='autobr' /> Le directeur Idohou Anicet Fabiyi estime que la proximité du Nigéria favorise l'exode rural et le développement d'une forme de trafic d'enfants dans les localités d'Adja-Ouèrè, ce qui selon lui n'encourage pas la scolarisation des enfants.<br class='autobr' /> La proximité du Nigéria constitue un facteur déterminant dans la déscolarisation et l'abandon scolaire des jeunes non seulement en milieux Hollis mais aussi dans toutes les zones rurales de la commune d'Adja-Ouèrè.<br class='autobr' /> La pauvreté, la fuite de responsabilité et l'ignorance des parents en sont les principales causes, selon les acteurs du milieu. Ceux-ci pensent que pour réduire le phénomène, il faut réinstaller des cantines dans toutes les écoles périphériques, instaurer d'autres mesures de gratuité de l'école à travers lesquelles on doit garantir l'accompagnement des enfants afin d'encourager les parents à les suivre et à les maintenir dans les écoles. Aussi, faut-il des dispositions pour contrer les phénomènes d'exode rural, de trafic d'enfants et d'exode de mineurs qui se développent clandestinement dans les localités surtout en milieu Holli dans la commune d'Adja-Ouèrè.</p> <p><strong>Encadré <br class='autobr' /> Témoignages de quelques jeunes Hollis qui ont abandonné les classes </strong></p> <p><strong>« J'ai abandonné l'école faute de moyens »<br class='autobr' /> </strong></p> <div class='spip_document_2687 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH363/joseph_ladele-e2676.png?1674687608' width='500' height='363' alt='' /> </figure> </div> <p><i> Joseph Ladélé Igué a abandonné l'école en 4ème <br class='autobr' /> </i><br class='autobr' /> Teint noir, yeux marron, taille moyenne, l'air malheureux, Igué Ladélé Joseph, est originaire de Idogbo Kounoucho dans la commune d'Adja-Ouèrè. Agé d'environ dix-huit ans, ce jeune élève nanti de Cep vient d'abandonner l'école en classe de 4ème au Ceg Adja-Ouèrè. C'est avec un visage désespéré qu'il s'ouvre à nous par son histoire. « Hum ! Moi présentement, j'accompagne mes parents aux champs. Ils n'ont plus de moyens pour me maintenir à l'école. Ce qu'ils produisent ne donne plus en tant que tel. Ils ont de difficultés à joindre les deux bouts. Depuis quelques années, c'est moi-même qui m'arrangeais pour me payer les fournitures et assurer ma scolarité à travers des mains d'œuvre que je portais un peu partout. Je n'ai pu rien faire cette année scolaire, c'est pourquoi j'ai abandonné l'école et j'accompagne mes parents dans leurs activités », a confié Joseph. Il poursuit avec un ton nourri d'espoir. « Je pense reprendre l'école. J'ambitionne de devenir enseignant ou cadre de l'administration. En ville et même au collège, je vois nos professeurs, des jeunes intellectuels bien habillés. Il me plaît aussi de devenir un jour comme eux », espère-t-il. « Mais faute de moyen, le sort est en train de décider autrement et je me retrouve aujourd'hui avec mes parents aux champs », regrette Joseph. Il lance un appel aux personnes de bonne volonté pour divers appuis afin qu'il puisse reprendre le chemin de l'école pour obtenir tout au moins son BEPC.</p> <p><strong>Echoroko et Ogoudikpè ont abandonné l'école à cause des bouviers<br class='autobr' /> </strong><br class='autobr' /> Echoroko Bidémi et Ogoudikpè Ogoulayé ont abandonné les classes, après avoir passé deux ans à l'école primaire. Aujourd'hui, ils ne veulent plus retourner dans ce lieu d'éducation. Ils envisagent tous de s'inscrire dans des ateliers d'apprentissage de métier artisanal. Tous âgé de moins de dix-huit ans, ces enfants qui portent actuellement assistance à leurs parents ont confié avoir abandonné l'école à cause du comportement des bouviers transhumants. Selon eux, en période de transhumance, bon nombre d'entre eux sont massacrés par les éleveurs peulhs sur les routes, raison pour laquelle ils ne veulent plus retourner à l'école.</p> <div class='spip_document_2688 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH438/echeroko-26250.png?1674687608' width='500' height='438' alt='' /> </figure> </div> <p><i> Echoroko Bidémi a abandonné les classes au CE2 à l'EPP Kpoulou</p> <div class='spip_document_2689 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH347/ogoudikpe-53414.png?1674687608' width='500' height='347' alt='' /> </figure> </div> <p>Ogoudikpè Ogoulayé a quitté les classes au CE2<br class='autobr' /> </i></p> <p><strong>Encadré<br class='autobr' /> Les Hollis à Adja-Ouèrè</strong></p> <p>Selon l'histoire, le peuple Holli est parti d'Ilé-Ifê au Nigéria vers le 16ème siècle pour venir s'installer au sud-est du Bénin dans la dépression médiane à Issaba dans la commune de Pobè. Ce peuple purement agricole a été marqué par des migrations progressives dans tous les sens à la recherche des terres fertiles. Dans la commune d'Adja – Ouèrè, cette communauté est majoritaire dans plusieurs arrondissements notamment dans les zones rurales d'accessibilité difficile et n'aime pas envoyer les enfants à l'école. C'est un peuple à caractère de défense sauvage, irréversible et endurant sur un sol hydromorphe d'accessibilité impossible ou non adapté lors à des rivalités tribales. Il est aussi caractérisé par des cicatrices raciales tachetées de noir à l'intérieur au visage et sur d'autres parties du corps humain (la poitrine et les bras) qui marquent la différence entre le Holli et les Yoruba ainsi que les Nagos. <br class='autobr' /> Les Hollis sont aussi mélangés à d'autres ethnies notamment les Fons ou les Mahi dans certaine localités dans la commune d'Adja – Ouèrè mais le phénomène ne frappe pas à l'œil dans les zones où ils sont minoritaires. Dans les milieux purement Holli comme les quelques-uns ciblés, on sent que mis à part les conditions (la pauvreté, le manque de moyen et autres) les parents Hollis n'ont pas du tout la volonté d'envoyer les enfants à l'école. Les quelques-uns qui le font, ne donnent même pas de petit déjeuner aux enfants. Tout le temps les enfants viennent à l'école avec des boules d'akassas en lieu et place du petit déjeuner le matin et le déjeuner à midi. A en croire les acteurs du système, la gratuité de l'école décrétée par le gouvernement défunt prend en compte tous ses aspects selon la mentalité des Hollis qui malgré tout n'envoient pas les enfants à l'école. Par rapport aux statistiques, les responsables d'écoles n'ont pas accepté donner des détails par classe. Mais à l'EPP Kounoucho sur sept écoliers il ne reste qu'un seul qui va représenter les tous prochains jours l'école au CEP 2017. Les six autres ont abandonné et l'administration a été obligée de jumeler le CM1 et le CM2 qui n'ont que 06 (six) comme effectif. Même l'effectif de l'école qu'a donné le directeur, les enfants présents dans les six classes n'atteignent pas la cinquantaine qu'il a déclarée. <br class='autobr' /> La déscolarisation est spécifique au peuple Holli. Dans les autres communes du département, là où cette communauté est majoritaire le phénomène est remarqué. Les localités ciblées sont en majorité occupées par les Hollis. Kpoulou est arrondissement mais le chef-lieu Kpoulou dont il s'agit dans le papier est un milieu purement Holli. Il en est de même pour Kounoucho et Itchougbo. A Houéligaba et Dagbla, les Hollis sont avec les Mahis et c'est pourquoi les effectifs diffèrent à ceux des autres écoles.<br class='autobr' /> Adja-Ouèrè est l'une des communes du département du Plateau. Elle s'étend sur une superficie de 550 km² et compte 81.497 habitants. La population d'Adja-Ouèrè est composée de Nagots, de Hollis, de Mahis, de Wémès, d'Adjas, Fons et Gouns. <br class='autobr' /> Entourée des communes de Pobè, Kétou, Zangnanado et Ouinhi, Adja-Ouèrè, située à 6 km au nord-ouest de Pobè est une zone essentiellement agricole. C'est une zone cosmopolite où dominent majoritairement les populations Holli. Cette communauté qui n'est pas la moindre dans la commune, n'a pas grande connaissance de l'importance où des bienfaits de l'école. Dans les localités où habitent les Hollis se développent, depuis plusieurs années, le phénomène de la déscolarisation et de l'abandon scolaires. Kounoucho, Houéligaba, Dagbla, Itchougbo et Kpoulou sont quelques-unes des localités rurales où se développe ce phénomène dans la commune d'Adja-Ouèrè.</p></div> Le différend frontalier Bénin- Niger définitivement réglé https://24haubenin.bj/?Le-differend-frontalier-Benin-Niger-definitivement-regle https://24haubenin.bj/?Le-differend-frontalier-Benin-Niger-definitivement-regle Wed, 25 Jan 2023 22:21:04 +0100 fr F. Aubin Ahéhéhinnou PROPOSÉ À LA LECTURE <p>En Conseil des ministres mercredi 25 janvier 2023, le gouvernement a autorisé la signature de l'accord consacrant la mise en œuvre de l'arrêt du 12 juillet 2005 de la Cour internationale de Justice (CIJ) relatif au différend frontalier entre le Bénin et le Niger. <br class='autobr' /> L'arrêt du 12 juillet 2005 de la Cour internationale de Justice (CIJ) relatif au différend frontalier entre le Bénin et le Niger bientôt mis en œuvre. Au terme de cet arrêt, le Bénin selon le rapport du Conseil des ministres, étend sa (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH113/benin_niger-c1bbe.jpg?1674681682' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='113' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>En Conseil des ministres mercredi 25 janvier 2023, le gouvernement a autorisé la signature de l'accord consacrant la mise en œuvre de l'arrêt du 12 juillet 2005 de la Cour internationale de Justice (CIJ) relatif au différend frontalier entre le Bénin et le Niger.</strong></p> <p>L'arrêt du 12 juillet 2005 de la Cour internationale de Justice (CIJ) relatif au différend frontalier entre le Bénin et le Niger bientôt mis en œuvre. Au terme de cet arrêt, le Bénin selon le rapport du Conseil des ministres, étend sa souveraineté sur les neuf (9) îles situées entre la frontière désormais définie et la rive sud du fleuve Niger, soit 1100 km2 au Nord-Ouest. « Les travaux conjoints de démarcation de la frontière ont démarré en août 2008 entre les experts des deux pays et se sont poursuivis jusqu'en 2022 avec la finalisation d'un avant-projet d'instrument juridique consacrant la mise en œuvre effective de l'arrêt de la CIJ », renseigne le communiqué du Conseil des ministres. Le gouvernement ayant approuvé le texte du projet d'accord a autorisé sa transmission à l'Assemblée nationale en vue de sa ratification. <br class='autobr' /> Dans ce cadre, une séance d'information à l'intention des députés pour une bonne appropriation du dossier est prévue. De même, en concertation avec les autorités nigériennes, des dispositions nécessaires à la viabilisation et à la sécurisation des localités situées le long de la frontière seront prises. En conséquence, pour marquer la présence de l'État sur les îles rétrocédées au Bénin ainsi que dans les localités environnantes, il y sera procédé à la réalisation d'infrastructures sociocommunautaires et de sécurité, informe le compte rendu du Conseil des ministres.</p> <p>F. A. A.</p></div> Des travaux d'extension du réseau de la SONEB à Togbin https://24haubenin.bj/?Des-travaux-d-extension-du-reseau-de-la-SONEB-a-Togbin https://24haubenin.bj/?Des-travaux-d-extension-du-reseau-de-la-SONEB-a-Togbin Wed, 25 Jan 2023 21:20:50 +0100 fr F. Aubin Ahéhéhinnou PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le gouvernement a autorisé mercredi 25 janvier 2023 en Conseil des ministres, des travaux d'extension du réseau d'eau potable de la Société nationale des eaux du Bénin (SONEB) à Togbin Daho. Ces travaux s'inscrivent dans le cadre du projet de promotion immobilière sis à Togbin Daho plage. <br class='autobr' /> Les difficultés d'approvisionnement en eau potable des populations de Togbin seront bientôt conjuguées au passé. Des travaux d'extension du réseau de la SONEB vont bientôt démarrer. C'est l'une des décisions prises en (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH113/62314fe856290284412642-838b4.jpg?1674678051' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='113' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le gouvernement a autorisé mercredi 25 janvier 2023 en Conseil des ministres, des travaux d'extension du réseau d'eau potable de la Société nationale des eaux du Bénin (SONEB) à Togbin Daho. Ces travaux s'inscrivent dans le cadre du projet de promotion immobilière sis à Togbin Daho plage.</strong></p> <p>Les difficultés d'approvisionnement en eau potable des populations de Togbin seront bientôt conjuguées au passé. Des travaux d'extension du réseau de la SONEB vont bientôt démarrer. C'est l'une des décisions prises en Conseil des ministres ce mercredi 25 janvier. Ces travaux selon le communiqué du Conseil des ministres, s'inscrivent dans le cadre du projet de promotion immobilière sis à Togbin Daho plage. Ils visent à satisfaire les besoins en eau des sites devant abriter diverses infrastructures dans la localité, dont celles prévues dans le cadre de la promotion immobilière. Les travaux ainsi autorisés consistent à étendre le réseau d'eau potable de la SONEB dans la localité et son raccordement aux réseaux existants.</p> <p>F. A. A.</p></div> L'Etat rend justice aux agents licenciés de l'ex ABRD https://24haubenin.bj/?L-Etat-rend-justice-aux-agents-licencies-de-l-ex-ABRD https://24haubenin.bj/?L-Etat-rend-justice-aux-agents-licencies-de-l-ex-ABRD Wed, 25 Jan 2023 21:18:41 +0100 fr Marc Mensah <p>Le Conseil des ministres a autorisé, mercredi 25 janvier 2023, le paiement des arriérés de salaires ainsi que les droits liés à la rupture de leurs contrats au personnel recruté par l'ex Agence Béninoise pour la Réconciliation et le Développement (ABRD). <br class='autobr' /> Le gouvernement s'est penché sur la situation d'une dizaine d'agents recrutés par l'ex Agence béninoise pour la réconciliation et le développement (ABRD). « Ils auraient dû être régis par une convention collective, laquelle n'a finalement jamais été mise en (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH100/argent-c9941.jpg?1674677925' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='100' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le Conseil des ministres a autorisé, mercredi 25 janvier 2023, le paiement des arriérés de salaires ainsi que les droits liés à la rupture de leurs contrats au personnel recruté par l'ex Agence Béninoise pour la Réconciliation et le Développement (ABRD).</strong></p> <p>Le gouvernement s'est penché sur la situation d'une dizaine d'agents recrutés par l'ex Agence béninoise pour la réconciliation et le développement (ABRD). « Ils auraient dû être régis par une convention collective, laquelle n'a finalement jamais été mise en place. De fait, leur situation administrative n'a pu être régularisée et ils ont dû, pendant tout ce temps, se contenter d'avances sur salaires et de primes », a déploré le Conseil des ministres du mercredi 25 janvier 2023.<br class='autobr' /> Le Conseil a autorisé le paiement de leurs arriérés de salaires ainsi que des droits liés à la rupture des contrats. <br class='autobr' /> La liquidation des arriérés de salaires du personnel recruté par l'ex Agence béninoise pour la réconciliation et le développement (ABRD) intervient à la suite de différentes évaluations réalisées par les services compétents du gouvernement, selon le Conseil des ministres.<br class='autobr' /> M. M.</p></div> Plus de 8 milliards F d'amendes pénales et frais de justice non recouvrés https://24haubenin.bj/?Plus-de-8-milliards-F-d-amendes-penales-et-frais-de-justice-non-recouvres https://24haubenin.bj/?Plus-de-8-milliards-F-d-amendes-penales-et-frais-de-justice-non-recouvres Wed, 25 Jan 2023 21:03:59 +0100 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le compte-rendu du rapport de vérification du recouvrement des amendes pénales, de la régularité des contrats de prestations de services et de la gestion de la régie d'avances au titre de la période 2017-2020 au niveau de l'Agence Judiciaire du Trésor (AJT) a été présenté, mercredi 25 janvier 2023 en Conseil des ministres. <br class='autobr' /> Une mission de l'Inspection générale des finances dépêchée au niveau de l'Agence Judiciaire du Trésor (AJT) a révélé plusieurs irrégularités. Selon le rapport de vérification du (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH67/justice_24_h-7-4c815.jpg?1674677048' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='67' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le compte-rendu du rapport de vérification du recouvrement des amendes pénales, de la régularité des contrats de prestations de services et de la gestion de la régie d'avances au titre de la période 2017-2020 au niveau de l'Agence Judiciaire du Trésor (AJT) a été présenté, mercredi 25 janvier 2023 en Conseil des ministres. </strong></p> <p>Une mission de l'Inspection générale des finances dépêchée au niveau de l'Agence Judiciaire du Trésor (AJT) a révélé plusieurs irrégularités.<br class='autobr' /> Selon le rapport de vérification du recouvrement des amendes pénales, de la régularité des contrats de prestations de services et de la gestion de la régie d'avances au titre de la période 2017-2020 présenté au gouvernement en Conseil des ministres, mercredi 25 janvier 2023, il a été noté « la non-représentation de l'AJT à plusieurs audiences au regard du nombre réduit du personnel disponible et déployé au niveau des tribunaux et cours (un seul agent par juridiction sauf à Cotonou avec deux agents) ; la méconnaissance des textes relatifs au recouvrement des amendes pénales par la plupart des acteurs de la justice, principalement les greffiers en chef ; la mauvaise tenue des répertoires dans la plupart des juridictions ainsi que les minutes des décisions de justice ; la non-transmission des extraits de jugements ou d'arrêts à l'AJT et au Trésor Public par les acteurs de la justice (procureurs de la République et greffiers) ; le défaut de paiement des amendes par les personnes condamnées qui, une fois leurs peines purgées, ne s'en préoccupent plus ; l'encaissement par le Trésor public des fonds sur le compte des recettes budgétaires sous le libellé « Frais et amendes judiciaires », sans distinction des amendes pénales des autres ressources de l'Etat provenant des activités judiciaires ; la mauvaise tenue des documents comptables au niveau de la régie d'avances ».</p> <p>« Par ailleurs, l'évaluation approximative, au regard de la documentation disponible, du montant des amendes prononcées par les tribunaux et cours de janvier 2017 à décembre 2020, se chiffre à neuf milliards dix-neuf millions deux cent soixante-douze mille cinq cent trente-un (9.019.272.531) francs CFA, avec un taux de recouvrement de 2,64 % seulement correspondant à un montant de deux cent trente-huit millions trente-sept mille cent soixante-trois (238.037.163) francs CFA. Ainsi, le montant non recouvré est estimé à huit milliards sept cent quatre-vingt-un millions deux cent trente-cinq mille trois cent soixante-huit (8.781.235.368) francs CFA. De même, il a été relevé le non-respect rigoureux des conditions d'agrément d'avocats et de juristes spécialisés à l'Agence Judiciaire du Trésor ainsi que de la fixation du montant des honoraires et d'allocation de provision sur honoraires d'avocat. Par conséquent, il est apparu que, outre le défaut de référence au barème, vingt et un (21) contrats sur soixante-dix-neuf (79) signés au cours de la période, n'ont pas respecté les dispositions qui limitent le montant de la provision à 30% au maximum des honoraires », a indiqué le Conseil des ministres.<br class='autobr' /> <strong>Dispositions urgentes…</strong><br class='autobr' /> Le Conseil a instruit les ministres concernés de « veiller à la mise en œuvre des recommandations y formulées, à savoir la dématérialisation des procédures de recouvrement des amendes pénales et autres frais de justice ; l'appropriation, par les acteurs, des textes relatifs au recouvrement des amendes pénales et autres frais judiciaires, notamment le décret n° 2012-143 du 7 juin 2012 portant réglementation des frais de justice criminelle, correctionnelle et de police ; le respect des dispositions de l'arrêté relatif aux conditions d'agrément d'avocats et de juristes spécialisés à l'Agence Judiciaire du Trésor ainsi que de celui fixant le barème de référence des honoraires des avocats et autres juristes spécialisés et, si nécessaire, sa modification au regard des difficultés éventuelles liées à son application.<br class='autobr' /> Enfin, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et de la Législation instruira les présidents des tribunaux et cours aux fins de faire recouvrer, en relation avec l'AJT, le montant des amendes pénales et autres frais de justice non encaissés, notamment ceux relevés par le présent rapport ».<br class='autobr' /> M. M.</p></div> Une société créée pour la gestion des cultures de grande envergure https://24haubenin.bj/?Une-societe-creee-pour-la-gestion-des-cultures-de-grande-envergure https://24haubenin.bj/?Une-societe-creee-pour-la-gestion-des-cultures-de-grande-envergure Wed, 25 Jan 2023 21:03:26 +0100 fr Ignace B. Fanou <p>En Conseil des ministres ce mercredi 25 janvier 2023, le gouvernement béninois a décidé de la création de la Société béninoise des Aménagements agricoles S.A. <br class='autobr' /> Au titre du Programme d'Action du Gouvernement 2021-2026, il est prévu environ 1.016 milliards d'investissements pour des aménagements agricoles structurants. L'objectif visé est l'amélioration de la production, de la productivité, de la résilience ainsi que l'attractivité du secteur. <br class='autobr' /> Le gouvernement béninois a donc décidé de poser de nouveaux (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L136xH150/a4c8e528-6074-4589-a4f4-7ffc1f0984eb-9310e.jpg?1674687076' class='spip_logo spip_logo_right' width='136' height='150' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>En Conseil des ministres ce mercredi 25 janvier 2023, le gouvernement béninois a décidé de la création de la Société béninoise des Aménagements agricoles S.A.</strong></p> <p>Au titre du Programme d'Action du Gouvernement 2021-2026, il est prévu environ 1.016 milliards d'investissements pour des aménagements agricoles structurants. L'objectif visé est l'amélioration de la production, de la productivité, de la résilience ainsi que l'attractivité du secteur.</p> <p>Le gouvernement béninois a donc décidé de poser de nouveaux fondements d'un developpement efficace et durable dans la gestion des plantations et grandes cultures. Ce, à travers la création de la Société béninoise des Aménagements agricoles. Selon le Conseil des ministres, elle aura une vocation à la fois agricole, industrielle et commerciale avec l'Etat comme actionnaire majoritaire à hauteur de 70%, aux côtés d'un partenaire technique privé de grande réputation, détenant 30% du capital.</p> <p>En termes d'activités, informe la même source, la Société va conduire pour le compte de l'Etat ou de ses collectivités, des bailleurs de fonds, des personnes morales de droit public ou privé, la maîtrise d'ouvrage déléguée, la direction d'opérations ou l'assistance à la maîtrise d'ouvrage dans le domaine des aménagements d'infrastructures agricoles et hydroagricoles.</p> <p>La Société béninoise des Aménagements agricoles assurera en outre la valorisation des terres cultivables, la promotion des cultures de grande envergure et la sécurisation d'investissements agro-industriels.</p> <p><strong>A.Ayosso</strong></p></div> Le compte rendu du Conseil des ministres du 25 janvier 2023 https://24haubenin.bj/?Le-compte-rendu-du-Conseil-des-ministres-du-25-janvier-2023 https://24haubenin.bj/?Le-compte-rendu-du-Conseil-des-ministres-du-25-janvier-2023 Wed, 25 Jan 2023 20:34:56 +0100 fr Judicaël ZOHOUN <p>Le Conseil des Ministres s'est réuni mercredi, le 25 janvier 2023, sous la présidence de Monsieur Patrice TALON, Président de la République, Chef de l'État, Chef du Gouvernement. <br class='autobr' /> Les décisions ci-après ont été prises : I- MESURES NORMATIVES. I-1. Réduction des dimensions des bandes de la zone frontalière en République du Bénin. <br class='autobr' /> Aux termes de la loi portant code foncier et domanial, il a été établi le long des frontières du Bénin avec ses pays limitrophes, une portion de terre contiguë à la ligne frontière, (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH100/3c31105a-62cf-464d-b65e-e0601aa74094-0e1d7.jpg?1674675298' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='100' alt="" /> <div class='rss_texte'><p>Le Conseil des Ministres s'est réuni mercredi, le 25 janvier 2023, sous la présidence de Monsieur Patrice TALON, Président de la République, Chef de l'État, Chef du Gouvernement.</p> <p>Les décisions ci-après ont été prises :<br class='autobr' /> <strong>I- MESURES NORMATIVES</strong>.<br class='autobr' /> <strong>I-1. Réduction des dimensions des bandes de la zone frontalière en République du Bénin.</strong></p> <p>Aux termes de la loi portant code foncier et domanial, il a été établi le long des frontières du Bénin avec ses pays limitrophes, une portion de terre contiguë à la ligne frontière, appelée zone frontalière et subdivisée en deux bandes successives. La première, la bande de haute sécurité, couvre une largeur de 200 m et la seconde, d'une largeur de 2000 m, est dite bande de sécurité frontalière. Toute cette zone frontalière est déclarée d'utilité publique. <br class='autobr' /> La même loi prévoit toutefois que les dimensions de ces deux bandes peuvent être réduites compte tenu des spécificités de certains espaces frontaliers. Le cas échéant, les nouvelles dimensions sont fixées par décret pris en Conseil des ministres sur proposition du ministre chargé de l'Intérieur avec l'appui de l'Agence en charge des frontières.<br class='autobr' /> Si la bande de haute sécurité est interdite d'occupation, celle de sécurité frontalière ne l'est pas tant que les conditions légales sont respectées.<br class='autobr' /> Mais, la réalité sur le terrain dans les 36 communes frontalières renseigne que ces prescriptions ne sont pas souvent observées.<br class='autobr' /> Aussi, au regard des données objectives liées à la forte concentration humaine, à l'existence de sépultures dans des maisons, de lieux sacrés, au risque de disparition des villages/quartiers de ville entiers, ou encore à l'existence des activités économiques bien établies, le Conseil a-t-il décidé de procéder à la réduction des largeurs desdites bandes en tenant compte des spécificités des communes frontalières.</p> <p><strong>I-2. Création de la Société béninoise des Aménagements agricoles S.A</strong>.</p> <p>Dans le but de consolider les performances de notre agriculture depuis 2016, pour en faire un important levier de la transformation structurelle de l'économie, il est prévu au Programme d'Action du Gouvernement 2021-2026, environ 1.016 milliards d'investissements pour des aménagements agricoles structurants, l'objectif visé étant l'amélioration de la production, de la productivité, de la résilience ainsi que l'attractivité du secteur.<br class='autobr' /> C‘est pourquoi, il a été décidé de poser de nouveaux fondements d'un développement efficace et durable dans la gestion des plantations et grandes cultures à travers la création de la Société béninoise des Aménagements agricoles.<br class='autobr' /> Celle-ci aura une vocation à la fois agricole, industrielle et commerciale avec l'Etat comme actionnaire majoritaire à hauteur de 70%, aux côtés d'un partenaire technique privé de grande réputation, détenant 30% du capital.<br class='autobr' /> En termes d'activités, la Société va conduire pour le compte de l'Etat ou de ses collectivités, des bailleurs de fonds, des personnes morales de droit public ou privé, la maîtrise d'ouvrage déléguée, la direction d'opérations ou l'assistance à la maîtrise d'ouvrage dans le domaine des aménagements d'infrastructures agricoles et hydroagricoles. Elle assurera en outre la valorisation des terres cultivables, la promotion des cultures de grande envergure et la sécurisation d'investissements agro-industriels.</p> <p><strong>I-3Prise de participation de l'État au capital social de la Société de Développement et d'Agrégation des Productions agricoles</strong>.</p> <p>Les transformations en cours dans le domaine agricole ont induit, ces dernières années, une amélioration notable de la production concernant plusieurs filières. S'agissant spécifiquement du riz, la production est passée de 204.000 tonnes de paddy (riz non décortiqué) en 2015 à 519.667 tonnes en 2021, soit un accroissement de 155% et une hausse des rendements de l'ordre de 32% passant de 3,1 à 4,1 tonnes par hectare sur la même période.<br class='autobr' /> Ces performances ont généré un regain d'intérêt des industriels, illustré notamment par la reprise des unités de transformation de Malanville et Glazoué, dotées d'une capacité installée de 430.000 tonnes de paddy par an, ainsi qu'une amélioration des capacités des unités artisanales estimée à plus de 100.000 tonnes. Mais, dans un contexte où l'ambition du Gouvernement est d'atteindre un million de tonnes à l'horizon 2025, il se trouve que la mise en place d'une chaîne d'approvisionnement sécurisée et durable au profit des transformateurs constitue un défi car, actuellement, une proportion de 65% de la production de riz paddy est exportée de façon informelle vers les pays limitrophes.<br class='autobr' /> Pour mettre en place un tel dispositif, d'importants moyens financiers et une ingénierie sont nécessaires que l'Etat, à lui seul, ne saurait mobiliser sans pénaliser d'autres secteurs non moins importants.<br class='autobr' /> Dans la perspective d'une transformation plus accrue du riz produit localement, il s'avère important de promouvoir des chaînes d'approvisionnement sécurisées au profit des industriels, à travers un mécanisme transparent et équitable de collecte et de distribution du riz paddy. <br class='autobr' /> C'est pourquoi, le Conseil s'est prononcé en faveur de la participation de l'Etat, aux côtés d'un partenaire privé de référence, à hauteur de 30% au capital de la Société de Développement et d'Agrégation des Productions agricoles. <br class='autobr' /> Celle-ci aura pour principales activités : <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> la cartographie et le géoréférencement des producteurs ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> le conseil agricole au profit des producteurs (en termes de formation aux meilleures pratiques agricoles, mise en place d'outils digitaux de support, amélioration de la connaissance des prix par les producteurs, digitalisation des paiements, etc.) ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> la facilitation de l'accès aux matériels et équipements agricoles ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> la collecte et l'agrégation de productions agricoles, principalement le riz paddy ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> toute opération de manutention, stockage, entreposage (développement d'infrastructures <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> facilitant les achats de commodités agricoles et proches des centres de production, facilitation -de l'agrégation et du traitement logistique des commodités agricoles, etc.) ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> la facilitation de l'approvisionnement des unités locales de transformation agricole en matières premières ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> l'exportation du surplus de production non transformée localement.<br class='autobr' /> En définitive, avec la création de cette société, il est à noter de nombreux avantages aussi bien pour les producteurs, les industriels, que l'État. S'agissant des producteurs, les impacts concernent l'amélioration de la productivité, la garantie d'un prix de vente convenable et stable, l'amélioration des revenus des producteurs et une meilleure visibilité sur les conditions d'achat, l'accès aux opportunités de financement et aux services publics tels que la couverture sociale, les services de proximité, les formations, etc.<br class='autobr' /> En ce qui concerne les industriels, les bénéfices attendus incluent la sécurisation de l'approvisionnement en matières premières de qualité, le développement des activités d'agro-transformation, générant une plus grande valeur ajoutée.<br class='autobr' /> Pour l'Etat, les retombées se traduisent par l'amélioration de la balance commerciale grâce à une meilleure valorisation des exportations et une substitution à certaines importations, la maîtrise de la traçabilité des flux, le renforcement de la sécurité alimentaire et la création d'emplois aussi bien le long des chaînes de valeurs agricoles que dans les services de logistique.<br class='autobr' /> <strong>I-4. Mise en place de la Délégation au Contrôle et à l'Ethique dans l'Enseignement supérieur (DCE).</strong><br class='autobr' /> La DCE, rattachée au Conseil national de l'Education, a pour mission de veiller au respect, par les enseignants et les chercheurs, des obligations professionnelles et de la déontologie dans les écoles supérieures et universités publiques, de même que dans les établissements privés d'Enseignement supérieur et au niveau de la recherche scientifique.<br class='autobr' /> A ce titre, elle : <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> assure le contrôle des enseignements et l'évaluation des enseignants du Supérieur ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> veille à la mise en œuvre et à la qualité des enseignements, y compris ceux en ligne, puis en assure le suivi et l'évaluation ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> instruit les dossiers de manquements présumés à la discipline, aux règles d'éthique et de déontologie professionnelles aussi bien dans les universités et écoles supérieures publiques que privées ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> propose les mesures conservatoires ou les sanctions à l'effet de faire cesser ou punir tout manquement y relatif. <br class='autobr' /> Aussi, le Conseil a-t-il adopté le décret fixant ses attributions, son organisation et son fonctionnement. <br class='autobr' /> Enfin, a été également pris, au titre des mesures normatives, le décret portant conditions de mise en œuvre du programme de vérification de la conformité de produits ciblés, importés ou manufacturés localement.</p> <p><strong>II- COMMUNICATIONS. </strong><br class='autobr' /> <strong>II-1Autorisation de signature de l'accord consacrant la mise en œuvre de l'arrêt du 12 juillet 2005 de la Cour internationale de Justice (CIJ) relatif à l'affaire du différend frontalier Bénin/Niger.</strong><br class='autobr' /> Pour rappel, c'est le 12 juillet 2005 que la CIJ a rendu son arrêt relatif à ce différend, au terme duquel le Bénin étend sa souveraineté sur les neuf (9) îles situées entre la frontière désormais définie et la rive sud du fleuve Niger, soit 1100 km2 au Nord-Ouest. <br class='autobr' /> Les travaux conjoints de démarcation de la frontière ont démarré en août 2008 entre les experts des deux pays et se sont poursuivis jusqu'en 2022 avec la finalisation d'un avant-projet d'instrument juridique consacrant la mise en œuvre effective de l'arrêt de la CIJ. <br class='autobr' /> Le Conseil a approuvé le texte du projet d'accord qui sera transmis à l'Assemblée nationale en vue de l'autorisation de sa ratification. A cet effet, les ministres concernés sont instruits d'organiser une séance d'information préalable à l'intention des députés pour une bonne appropriation du dossier.<br class='autobr' /> De même, en concertation avec les autorités nigériennes, des dispositions nécessaires à la viabilisation et à la sécurisation des localités situées le long de la frontière seront prises.<br class='autobr' /> En conséquence, pour marquer la présence de l'État sur les îles rétrocédées au Bénin ainsi que dans les localités environnantes, il y sera procédé à la réalisation d'infrastructures sociocommunautaires et de sécurité.<br class='autobr' /> <strong>II-2. Liquidation des arriérés de salaires du personnel recruté par l'ex Agence béninoise pour la réconciliation et le développement (ABRD).</strong><br class='autobr' /> Une dizaine d'agents recrutés par ladite agence sont concernés. Ils auraient dû être régis par une convention collective, laquelle n'a finalement jamais été mise en place.<br class='autobr' /> De fait, leur situation administrative n'a pu être régularisée et ils ont dû, pendant tout ce temps, se contenter d'avances sur salaires et de primes.<br class='autobr' /> Après les différentes évaluations réalisées par les services compétents, le Conseil a autorisé le paiement de leurs arriérés de salaires ainsi que des droits liés à la rupture des contrats.<br class='autobr' /> <strong>II-3. Compte-rendu du rapport de vérification du recouvrement des amendes pénales, de la régularité des contrats de prestations de services et de la gestion de la régie d'avances au titre de la période 2017-2020 au niveau de l'Agence Judiciaire du Trésor (AJT).</strong><br class='autobr' /> Au terme d'une mission de l'Inspection générale des finances, les principaux constats qui émergent dudit rapport ont trait à : <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> la non-représentation de l'AJT à plusieurs audiences au regard du nombre réduit du personnel disponible et déployé au niveau des tribunaux et cours (un seul agent par juridiction sauf à Cotonou avec deux agents) ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> la méconnaissance des textes relatifs au recouvrement des amendes pénales par la plupart des acteurs de la justice, principalement les greffiers en chef ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> la mauvaise tenue des répertoires dans la plupart des juridictions ainsi que les minutes des décisions de justice ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> la non-transmission des extraits de jugements ou d'arrêts à l'AJT et au Trésor Public par les acteurs de la justice (procureurs de la République et greffiers) ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> le défaut de paiement des amendes par les personnes condamnées qui, une fois leurs peines purgées, ne s'en préoccupent plus ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> l'encaissement par le Trésor public des fonds sur le compte des recettes budgétaires sous le libellé « Frais et amendes judiciaires », sans distinction des amendes pénales des autres ressources de l'Etat provenant des activités judiciaires ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> la mauvaise tenue des documents comptables au niveau de la régie d'avances.<br class='autobr' /> Par ailleurs, l'évaluation approximative, au regard de la documentation disponible, du montant des amendes prononcées par les tribunaux et cours de janvier 2017 à décembre 2020, se chiffre à neuf milliards dix-neuf millions deux cent soixante-douze mille cinq cent trente-un (9.019.272.531) francs CFA, avec un taux de recouvrement de 2,64 % seulement correspondant à un montant de deux cent trente-huit millions trente-sept mille cent soixante-trois (238.037.163) francs CFA. Ainsi, le montant non recouvré est estimé à huit milliards sept cent quatre-vingt-un millions deux cent trente-cinq mille trois cent soixante-huit (8.781.235.368) francs CFA.<br class='autobr' /> De même, il a été relevé le non-respect rigoureux des conditions d'agrément d'avocats et de juristes spécialisés à l'Agence Judiciaire du Trésor ainsi que de la fixation du montant des honoraires et d'allocation de provision sur honoraires d'avocat. Par conséquent, il est apparu que, outre le défaut de référence au barème, vingt et un (21) contrats sur soixante-dix-neuf (79) signés au cours de la période, n'ont pas respecté les dispositions qui limitent le montant de la provision à 30% au maximum des honoraires.<br class='autobr' /> Prenant acte de ce rapport, le Conseil a instruit les ministres concernés de veiller à la mise en œuvre des recommandations y formulées, à savoir : <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> la dématérialisation des procédures de recouvrement des amendes pénales et autres frais de justice ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> l'appropriation, par les acteurs, des textes relatifs au recouvrement des amendes pénales et autres frais judiciaires, notamment le décret n° 2012-143 du 7 juin 2012 portant réglementation des frais de justice criminelle, correctionnelle et de police ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> le respect des dispositions de l'arrêté relatif aux conditions d'agrément d'avocats et de juristes spécialisés à l'Agence Judiciaire du Trésor ainsi que de celui fixant le barème de référence des honoraires des avocats et autres juristes spécialisés et, si nécessaire, sa modification au -regard des difficultés éventuelles liées à son application.<br class='autobr' /> Enfin, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et de la Législation instruira les présidents des tribunaux et cours aux fins de faire recouvrer, en relation avec l'AJT, le montant des amendes pénales et autres frais de justice non encaissés, notamment ceux relevés par le présent rapport.<br class='autobr' /> <strong>II-4. Contractualisation pour la réalisation des travaux d'extension du réseau d'eau de la SONEB dans le cadre du projet de promotion immobilière sis à Togbin Daho plage.</strong><br class='autobr' /> En vue de satisfaire les besoins en eau des sites devant abriter diverses infrastructures dans la localité, dont celles prévues dans le cadre de la promotion immobilière, le Conseil a marqué son accord pour la réalisation des travaux d'extension du réseau d'eau potable de la SONEB et son raccordement aux réseaux existants.<br class='autobr' /> Les ministres concernés accompliront toutes diligences nécessaires à cette fin et veilleront à la conduite du chantier en conformité avec les prescriptions du cahier des charges.</p> <p><strong>III- RENCONTRES ET MANIFESTATIONS INTERNATIONALES. </strong> <br class='autobr' /> Il a été autorisé, la présentation du 4ème rapport national sur les droits humains lors de la 42ème session de l'Examen Périodique Universel prévue pour se tenir à Genève en Suisse, du 24 janvier au 2 février 2023.</p> <p><strong>IV- MESURES INDIVIDUELLES</strong>. <br class='autobr' /> Ont été prononcées, les nominations ci-après.<br class='autobr' /> <strong>A la Présidence de la République</strong> <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> Délégué général au Contrôle et à l'Ethique dans l'Enseignement supérieur : Monsieur Epiphane SOHOUENOU, cumulativement avec ses fonctions administratives actuelles <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> Délégué général adjoint : Monsieur Cyrille GOUGBEDJI, cumulativement avec ses fonctions administratives actuelles <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> Délégués, Madame et Messieurs :<br class='autobr' /> Rose FIAMOHE<br class='autobr' /> Kpé Fo-Koku KPOGO <br class='autobr' /> Norbert HOUNKONNOU<br class='autobr' /> René Xavier PERRIN<br class='autobr' /> Jules DEGILA<br class='autobr' /> <strong>Au ministère de la Justice et de la Législation </strong> <br class='autobr' /> Après avis du Conseil supérieur de la Magistrature<br class='autobr' /> <strong>A la Chancellerie</strong> <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> Inspecteur général des Services judiciaires : Monsieur A. Christophe ATINMAKAN<br class='autobr' /> Dans les juridictions <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> Au tribunal de première instance de première classe de Cotonou<br class='autobr' /> 4ème substitut du procureur de la République : Monsieur Herbert SOLEVO<br class='autobr' /> 5ème substitut du procureur de la République : Monsieur Yadèlin Justin SEGLE<br class='autobr' /> <strong>Au ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche</strong> <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> Directeur de la Production halieutique : Monsieur Urbain Thibauthéon Arron Sonagnon BRITO<br class='autobr' /> <strong>Au ministère des Infrastructures et des Transports</strong><br class='autobr' /> Directeur général de l'Agence nationale des Transports terrestres : Monsieur Richard DADA.</p> <p>Fait à Cotonou, le 25 janvier 2023, <br class='autobr' /> Le Secrétaire Général du Gouvernement,<br class='autobr' /> Edouard OUIN-OURO.</p></div> Voici les nominations prononcées en Conseil des ministres https://24haubenin.bj/?Voici-les-nominations-prononcees-en-Conseil-des-ministres https://24haubenin.bj/?Voici-les-nominations-prononcees-en-Conseil-des-ministres Wed, 25 Jan 2023 18:35:08 +0100 fr F. Aubin Ahéhéhinnou PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le gouvernement a tenu, mercredi 25 janvier 2023, la session ordinaire du Conseil des ministres. Plusieurs cadres ont été promus à divers postes. <br class='autobr' /> Liste des nominations A la Présidence de la République Délégué général au Contrôle et à l'Ethique dans l'Enseignement supérieur Monsieur Epiphane SOHOUENOU, cumulativement avec ses fonctions administratives actuelles Délégué général adjoint Monsieur Cyrille GOUGBEDJI, cumulativement avec ses fonctions administratives actuelles Délégués Madame et Messieurs : (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH100/background-13-499f7.jpg?1674668112' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='100' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le gouvernement a tenu, mercredi 25 janvier 2023, la session ordinaire du Conseil des ministres. Plusieurs cadres ont été promus à divers postes. </strong></p> <p><strong>Liste des nominations <br class='autobr' /> A la Présidence de la République</strong> <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> Délégué général au Contrôle et à l'Ethique dans l'Enseignement supérieur <br class='autobr' /> Monsieur Epiphane SOHOUENOU, cumulativement avec ses fonctions administratives actuelles <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> Délégué général adjoint <br class='autobr' /> Monsieur Cyrille GOUGBEDJI, cumulativement avec ses fonctions administratives actuelles <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> Délégués <br class='autobr' /> Madame et Messieurs : <br class='autobr' /> Rose FIAMOHE <br class='autobr' /> Kpé Fo-Koku KPOGO<br class='autobr' /> Norbert HOUNKONNOU <br class='autobr' /> René Xavier PERRIN <br class='autobr' /> Jules DEGILA</p> <p><strong>Au ministère de la Justice et de la Législation </strong> <br class='autobr' /> Après avis du Conseil supérieur de la Magistrature <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> A la Chancellerie <br class='autobr' /> Inspecteur général des Services judiciaires <br class='autobr' /> Monsieur A. Christophe ATINMAKAN <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> Dans les juridictions <br class='autobr' /> Au tribunal de première instance de première classe de Cotonou <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> 4ème substitut du procureur de la République <br class='autobr' /> Monsieur Herbert SOLEVO <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> 5ème substitut du procureur de la République <br class='autobr' /> Monsieur Yadèlin Justin SEGLE</p> <p><strong>Au ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche</strong> <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> Directeur de la Production halieutique <br class='autobr' /> Monsieur Urbain Thibauthéon Arron Sonagnon BRITO</p> <p><strong>Au ministère des Infrastructures et des Transports </strong> <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> Directeur général de l'Agence nationale des Transports terrestres <br class='autobr' /> Monsieur Richard DADA</p></div> La GDIZ certifiée ISO https://24haubenin.bj/?La-GDIZ-certifiee-ISO https://24haubenin.bj/?La-GDIZ-certifiee-ISO Wed, 25 Jan 2023 18:30:53 +0100 fr F. Aubin Ahéhéhinnou PROPOSÉ À LA LECTURE <p>La Zone Industrielle de Glo-Djigbé (GDIZ) certifiée conforme aux normes ISO. La Société d'Investissement et de la Promotion de l'Industrie (SIPI-BENIN SA), en charge de l'aménagement et de la promotion de la zone a informé le public à travers un communiqué ce mercredi 25 janvier 2023. <br class='autobr' /> Bonne nouvelle ! La GDIZ obtient trois certifications de la norme ISO. Il s'agit de la certification ISO 9001 : 2015 en matière de management de la qualité ; de la certification ISO 14001 : 2015 en matière de management (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH84/gdiz_iso-60fc1.jpg?1674667901' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='84' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>La Zone Industrielle de Glo-Djigbé (GDIZ) certifiée conforme aux normes ISO. La Société d'Investissement et de la Promotion de l'Industrie (SIPI-BENIN SA), en charge de l'aménagement et de la promotion de la zone a informé le public à travers un communiqué ce mercredi 25 janvier 2023.</strong></p> <p>Bonne nouvelle ! La GDIZ obtient trois certifications de la norme ISO. Il s'agit de la certification ISO 9001 : 2015 en matière de management de la qualité ; de la certification ISO 14001 : 2015 en matière de management environnemental ; et de la certification ISO 45001 : 2018 de Système de management de la santé et de la sécurité au travail. Trois certifications de systèmes de gestion intégrée référencées sur le site internet de l'IAF (Forum International d'Accréditation) dans le cadre des activités d'aménagement, de développement, d'exploitation et de maintenance de la GDIZ. <br class='autobr' /> Ces trois certifications selon un communiqué de la SIPI-BENIN, est le fruit des bonnes pratiques mises en place au sein de la Zone Industrielle de Glo-Djigbé, afin de contribuer à l'industrialisation du Bénin. Elles témoignent selon le directeur général de la SIPI-BENIN, de l'engagement de la GDIZ à fournir des services de qualité et ce, dans le plus strict respect de l'environnement afin de développer la Zone Industrielle la plus compétitive et la plus durable de l'Afrique, et devenir l'accélérateur du développement économique du Bénin. Ces certifications renforcent la volonté de la GDIZ de créer une Zone Industrielle basée sur l'une des valeurs fondamentales de la SIPI-BENIN à savoir, mettre la durabilité au cœur de tout ce qu'elle fait, et de chercher constamment à avoir un impact environnemental et social positif », a souligné Létondji BEHETON. <br class='autobr' /> La GDIZ est une zone industrielle dynamique de 1 640 hectares. La première phase de 400 ha est déjà achevée avec l'installation d'environ 37 entreprises intervenant dans les secteurs du textile, les motos électriques, la transformation de cajou, l'assemblage des ordinateurs, etc.</p> <p>F. A. A.</p></div> Voici les grandes décisions de ce mercredi 25 janvier https://24haubenin.bj/?Voici-les-grandes-decisions-de-ce-mercredi-25-janvier https://24haubenin.bj/?Voici-les-grandes-decisions-de-ce-mercredi-25-janvier Wed, 25 Jan 2023 17:58:05 +0100 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le Conseil des ministres s'est réuni ce mercredi 25 janvier 2023 sous la présidence du Chef de l'Etat Patrice. Plusieurs grandes décisions ont été prises lors de cette séance hebdomadaire.</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH88/screenshot_20230125-173517-76d49.png?1674665897' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='88' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le Conseil des ministres s'est réuni ce mercredi 25 janvier 2023 sous la présidence du Chef de l'Etat Patrice. Plusieurs grandes décisions ont été prises lors de cette séance hebdomadaire.</strong></p> <div class='spip_document_18964 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/png/screenshot_20230125-172914.png' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/png"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH716/screenshot_20230125-172914-6d289.png?1674665897' width='500' height='716' alt='' /></a> </figure> </div><div class='spip_document_18966 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/jpg/screenshot_20230125-173233_3.png.jpg' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/jpeg"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH1175/screenshot_20230125-173233_3.png-3ce81.jpg?1674665897' width='500' height='1175' alt='' /></a> </figure> </div></div> Mise en place de la Délégation au Contrôle et à l'Ethique https://24haubenin.bj/?Mise-en-place-de-la-Delegation-au-Controle-et-a-l-Ethique https://24haubenin.bj/?Mise-en-place-de-la-Delegation-au-Controle-et-a-l-Ethique Wed, 25 Jan 2023 17:30:00 +0100 fr Akpédjé Ayosso <p>Le gouvernement a procédé ce mercredi 25 janvier 2023 à la mise en place de la Délégation au Contrôle et à l'Ethique dans l'Enseignement supérieur (DCE). <br class='autobr' /> Rattachée au Conseil national de l'Education, la DCE a pour mission selon le Conseil des ministres « de veiller au respect, par les enseignants et les chercheurs, des obligations professionnelles et de la déontologie dans les écoles supérieures et universités publiques, de même que dans les établissements privés d'Enseignement supérieur et au niveau de (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH73/img-20220113-wa0016-5-646ba.jpg?1674677090' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='73' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le gouvernement a procédé ce mercredi 25 janvier 2023 à la mise en place de la Délégation au Contrôle et à l'Ethique dans l'Enseignement supérieur (DCE).</strong></p> <p>Rattachée au Conseil national de l'Education, la DCE a pour mission selon le Conseil des ministres « de veiller au respect, par les enseignants et les chercheurs, des obligations professionnelles et de la déontologie dans les écoles supérieures et universités publiques, de même que dans les établissements privés d'Enseignement supérieur et au niveau de la recherche scientifique ».</p> <p>La DCE est chargée d'assurer le contrôle des enseignements et l'évaluation des enseignants du Supérieur ; de veiller à la mise en œuvre et à la qualité des enseignements, y compris ceux en ligne, puis en assure le suivi et l'évaluation. Elle instruit les dossiers de manquements présumés à la discipline, aux règles d'éthique et de déontologie professionnelles aussi bien dans les universités et écoles supérieures publiques que privées. La DCE propose aussi les mesures conservatoires ou les sanctions à l'effet de faire cesser ou punir tout manquement y relatif. Le Conseil a adopté le décret fixant ses attributions, son organisation et son fonctionnement.</p> <p>Au titre des mesures normatives, le Conseil a également adopté le décret portant conditions de mise en œuvre du programme de vérification de la conformité de produits ciblés, importés ou manufacturés localement.</p> <p><strong>Akpédjé Ayosso</strong></p></div> Réduction des largeurs des bandes de les zones frontalières https://24haubenin.bj/?Mise-en-place-de-la-Delegation-au-Controle-et-a-l-Ethique-dans-l-Enseignement https://24haubenin.bj/?Mise-en-place-de-la-Delegation-au-Controle-et-a-l-Ethique-dans-l-Enseignement Wed, 25 Jan 2023 17:00:00 +0100 fr Akpédjé Ayosso <p>Le gouvernement beninois a décidé de procéder à la réduction des largeurs des bandes de la zone frontalière. C'est l'une des décisions prises ce mercredi 25 janvier 2023 en Conseil des ministres. <br class='autobr' /> « Aux termes de la loi portant code foncier et domanial, il a été établi le long des frontières du Bénin avec ses pays limitrophes, une portion de terre contiguë à la ligne frontière, appelée zone frontalière et subdivisée en deux bandes successives. La première, la bande de haute sécurité, couvre une largeur de 200 (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH100/background-14-c0abc.jpg?1674677685' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='100' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le gouvernement beninois a décidé de procéder à la réduction des largeurs des bandes de la zone frontalière. C'est l'une des décisions prises ce mercredi 25 janvier 2023 en Conseil des ministres.</strong></p> <p>« Aux termes de la loi portant code foncier et domanial, il a été établi le long des frontières du Bénin avec ses pays limitrophes, une portion de terre contiguë à la ligne frontière, appelée zone frontalière et subdivisée en deux bandes successives. La première, la bande de haute sécurité, couvre une largeur de 200 m et la seconde, d'une largeur de 2000 m, est dite bande de sécurité frontalière. Toute cette zone frontalière est déclarée d'utilité publique », informe le Conseil des ministres.</p> <p>La même loi prévoit toutefois que « les dimensions de ces deux bandes peuvent être réduites compte tenu des spécificités de certains espaces frontaliers ».</p> <p>Le cas échéant, les nouvelles dimensions sont fixées par décret pris en Conseil des ministres sur proposition du ministre chargé de l'Intérieur avec l'appui de l'Agence en charge des frontières. « Si la bande de haute sécurité est interdite d'occupation, celle de sécurité frontalière ne l'est pas tant que les conditions légales sont respectées », précise le Conseil des ministres.</p> <p>Selon le gouvernement, la réalité sur le terrain dans les 36 communes frontalières renseigne que ces prescriptions ne sont pas souvent observées. C'est donc aussi au regard des données objectives liées à la forte concentration humaine, à l'existence de sépultures dans des maisons, de lieux sacrés, au risque de disparition des villages/quartiers de ville entiers, ou encore à l'existence des activités économiques bien établies, que le Conseil a décidé de procéder à la réduction des largeurs desdites bandes. Les largeurs des bandes seront réduites en tenant compte des spécificités des communes frontalières.</p> <p><strong>Akpédjé Ayosso</strong></p></div> Samuel Noutohou remplace Apollinaire Serge Tchina https://24haubenin.bj/?Samuel-Noutohou-remplace-Apollinaire-Serge-Tchina https://24haubenin.bj/?Samuel-Noutohou-remplace-Apollinaire-Serge-Tchina Wed, 25 Jan 2023 15:18:51 +0100 fr F. Aubin Ahéhéhinnou PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Par décret en date du lundi 16 janvier 2023, le chef de l'Etat Patrice TALON a nommé le représentant suppléant des magistrats du parquet au Conseil supérieur de la magistrature. Samuel NOUTOHOU remplace Apollinaire Serge TCHINA. <br class='autobr' /> Conformément aux dispositions de l'article 2 de la loi organique n° 94-027 du 15 juin 1999 relative au Conseil supérieur de la Magistrature, telle que modifiée et complétée par la loi n° 2018- 02 du 02 juillet 2018, le chef de l'Etat a procédé à la nomination du représentant (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH100/talon-signe-2-2-10d72.jpg?1674656341' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='100' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Par décret en date du lundi 16 janvier 2023, le chef de l'Etat Patrice TALON a nommé le représentant suppléant des magistrats du parquet au Conseil supérieur de la magistrature. Samuel NOUTOHOU remplace Apollinaire Serge TCHINA.</strong></p> <p>Conformément aux dispositions de l'article 2 de la loi organique n° 94-027 du 15 juin 1999 relative au Conseil supérieur de la Magistrature, telle que modifiée et complétée par la loi n° 2018- 02 du 02 juillet 2018, le chef de l'Etat a procédé à la nomination du représentant suppléant des magistrats du parquet au Conseil supérieur de la magistrature. Samuel NOUTOHOU est nommé pour poursuivre le mandat de Apollinaire Serge TCHINA. Cette nomination fait suite à l'assemblée générale des magistrats tenue le vendredi 16 décembre 2022. <br class='autobr' /> Le mandat des magistrats titulaires et leurs suppléants membres du Conseil supérieur de la magistrature est de 4 ans renouvelable une fois. <br class='autobr' /> Le nouveau représentant suppléant des magistrats du parquet au Conseil supérieur de la magistrature a été Procureur de la République au parquet du Tribunal de première instance de 2e classe de Natitingou, et juge des mineurs au tribunal de première instance de Ouidah.</p> <p>F. A. A.</p></div> Le Maroc incontestablement mieux indiqué pour accueillir la CAN 2025 https://24haubenin.bj/?Le-Maroc-incontestablement-mieux-indique-pour-accueillir-la-CAN-2025 https://24haubenin.bj/?Le-Maroc-incontestablement-mieux-indique-pour-accueillir-la-CAN-2025 Wed, 25 Jan 2023 14:52:43 +0100 fr Judicaël ZOHOUN <p>La CAF a retiré l'organisation de la CAN en 2025 à la Guinée, qui n'est pas prête. Dans la foulée, un appel à candidatures a été lancé dès l'annonce du retrait de la CAN 2025 à la Guinée. À cet effet, l'Afrique du Sud, l'Algérie, le Maroc, la Zambie et le duo Nigeria-Bénin, sont en lice pour remplacer la Guinée. L'identité de l'heureux élu sera connue le 10 février 2023. Si l'Afrique du Sud, l'Algérie et le Maroc ont des arguments à valoir, pas de débats devant le Maroc qui se présente comme atouts meilleurs et (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH100/0ec22091-e743-40f9-9619-1ee52feb9c6c-96be6.jpg?1674654774' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='100' alt="" /> <div class='rss_texte'><p>La CAF a retiré l'organisation de la CAN en 2025 à la Guinée, qui n'est pas prête. Dans la foulée, un appel à candidatures a été lancé dès l'annonce du retrait de la CAN 2025 à la Guinée. À cet effet, l'Afrique du Sud, l'Algérie, le Maroc, la Zambie et le duo Nigeria-Bénin, sont en lice pour remplacer la Guinée. L'identité de l'heureux élu sera connue le 10 février 2023. Si l'Afrique du Sud, l'Algérie et le Maroc ont des arguments à valoir, pas de débats devant le Maroc qui se présente comme atouts meilleurs et indiscutables, surtout. En effet, le Maroc dispose, à lui seul, des particularités qui font de lui le candidat parfait.</p> <p><strong>Evrard Fulgérale</strong></p> <p>Ce n'est plus à prouver, le Maroc est l'une des grandes nations de football en Afrique, même à l'international. Le parcours historique des Lions de l'atlas à la coupe du monde Qatar 2022 est un exemple palpable. Mais, cela n'est pas suffisant pour faire du Maroc le meilleur candidat à l'organisation de la CAN 2025. Ce qui rend le Maroc spécial, ce sont ses atouts hors normes et uniques. La force de l'expérience pour avoir organisé plusieurs grandes compétitions, la disponibilité des infrastructures de qualité, la stabilité politique, la sécurité font, entre autres, les atouts du Maroc.</p> <p><strong>Le Maroc a déjà fait ses preuves</strong></p> <p>Le Maroc a une grande expérience en matière d'organisation des grands événements footballistiques. Les demi-finalistes de la coupe du monde 2022 ont été pays hôte avec succès deux éditions de la Coupe du monde des clubs respectivement en 2013 et 2014. Mieux, l'édition 2022 de cette compétition qui a été très bien préparée pour le mois de février 2023. Un peu plus loin, le Maroc a aussi organisé avec brio le CHAN en 2018, la CAN féminine en 2022, qui reste, jusqu'ici, la plus réussie de l'histoire de la compétition. Que dirions nous encore ! Le Maroc a aussi abrité plusieurs autres compétitions d'envergure mondiale avec professionnalisme, notamment les finales de la Ligue des champions, et autres.</p> <p><strong>Le Maroc a une avance considérable et remarquable</strong></p> <p>Le Maroc est le seul pays africain qui remplit le cahier des charges de la FIFA pour l'organisation de la Coupe du Monde 2026 à 48 Équipes et était d'ailleurs le seul candidat face à la candidature du trio USA - Canada - Mexique. Une Task Force composée de dizaines d'experts avaient sillonné tout le Maroc pendant plusieurs mois avant de lui attribuer une note au-delà de la moyenne. Ce qui a rendu sa candidature éligible à la coupe du monde sous le nouveau format de 48 équipes. Sachant que la CAN 2025 sera à 24 équipes, le Maroc est bien dans les cordes et dans la gamme.</p> <p>De plus, le Maroc possède sans conteste la meilleure offre touristique du continent africain, avec des infrastructures de premier plan (hébergements et transports) et des terrains de football répondant aux standards internationaux.</p> <p><strong>Des infrastructures au top mis plusieurs fois à disposition d'autres pays africains</strong></p> <p>En raison des exigences de la CAF concernant la conformité des stades pour la réception de matchs internationaux, de nombreux pays se sont tournés vers le Maroc pour jouer leurs matchs à domicile. Entre les enceintes de Casablanca (67 000 places), Rabat (65 000), Marrakech (45 000 places), Fès (45 000), Tanger (45 000) ou encore Agadir (45 000), des stades modernes sont déjà sur place au Maroc. Ces derniers sont régulièrement mis à contribution pour le championnat national.</p> <p>Le Maroc dispose, en gros, de plus de 200 pelouses synthétiques aux normes, d'une vingtaine de stades avec pelouses naturelles et éclairages aux normes, des centres régionaux de formation ainsi que le fameux Complexe Mohammed VI de Football, infrastructure unique en Afrique. Ces installations offrent des équipements de pointe, conformes aux standards de la FIFA, qui font de ce joyau du football marocain l'un des complexes sportifs les plus importants et performants de la planète. Tant d'atouts qui font du Maroc le candidat plus que parfait pour une bonne organisation de la CAN 2025.</p> <p>N'ayant pas organisé la compétition depuis 1988, voir le Maroc organiser la CAN 2025 suivrait aussi la logique des choses. Le pays qui avait déjà postulé pour l'organisation de plusieurs éditions de la Coupe du monde en vain, peut prendre la CAN 2025 pour faire encore une nouvelle fois ses preuves et dissiper d'éventuels doutes.</p></div> La croissance au Bénin devrait atteindre 6,2% en 2023 https://24haubenin.bj/?La-croissance-au-Benin-devrait-atteindre-6-2-en-2023 https://24haubenin.bj/?La-croissance-au-Benin-devrait-atteindre-6-2-en-2023 Wed, 25 Jan 2023 14:30:13 +0100 fr Akpédjé Ayosso <p>Le taux de croissance du Bénin pourrait s'établir à 6,2% en 2023 selon les dernières perspectives économiques publiées le 10 janvier par la Banque mondiale. <br class='autobr' /> 6, 2 % de taux de croissance en 2023. C'est ce qu'annonce la Banque mondiale dans son document « perspectives économiques mondiales : Afrique subsaharienne ». Le Bénin présente l'une des croissances économiques les plus fortes en Afrique subsaharienne. De 5, 7 % en 2022, le Bénin pourrait afficher un taux de croissance au-delà de 6,4 % projeté en (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Economie-" rel="directory">Economie</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH100/unnamed-672f9.jpg?1674653414' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='100' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le taux de croissance du Bénin pourrait s'établir à 6,2% en 2023 selon les dernières perspectives économiques publiées le 10 janvier par la Banque mondiale.</strong></p> <p>6, 2 % de taux de croissance en 2023. C'est ce qu'annonce la Banque mondiale dans son document « perspectives économiques mondiales : Afrique subsaharienne ». Le Bénin présente l'une des croissances économiques les plus fortes en Afrique subsaharienne. De 5, 7 % en 2022, le Bénin pourrait afficher un taux de croissance au-delà de 6,4 % projeté en 2023. En dépit des chocs exogènes liés à la Covid-19 et les effets de la guerre en Ukraine, le Bénin a une économie résiliente et dynamique.</p> <p>En Afrique subsaharienne, la croissance en Afrique subsaharienne s'est ralentie en 2022, pour s'établir à 3,4 %. Les tensions sur « les prix des denrées alimentaires, déjà importantes avant la pandémie (Covid-19), se sont encore intensifiées en raison des aléas climatiques, des perturbations de l'approvisionnement aggravées par l'invasion de l'Ukraine par la Russie, d'une fragilité et d'une insécurité accrues et, dans certains pays, de fortes dépréciations monétaires ». La croissance en Afrique subsaharienne devrait accélérer à 3,6 % en 2023 et 3,9 % en 2024.</p> <p><strong>Akpédjé Ayosso</strong></p></div> Ces candidats déclarés élus mais visés par des recours https://24haubenin.bj/?Ces-candidats-declares-elus-mais-vises-par-des-recours https://24haubenin.bj/?Ces-candidats-declares-elus-mais-vises-par-des-recours Wed, 25 Jan 2023 14:28:58 +0100 fr F. Aubin Ahéhéhinnou PROPOSÉ À LA LECTURE <p>GNONLONFOUN G. Aimée, candidate sur la liste du parti Les Démocrates (LD) à l'élection législative du 08 janvier 2023 conteste l'élection de Cécile AHOUMENOU au poste de candidature exclusivement réservée aux femmes sur la liste du parti Union Progressiste le Renouveau (UPR) dans la 19e circonscription électorale. Elle a déposé un recours à la Cour constitutionnelle vendredi 20 janvier 2023. <br class='autobr' /> Le parti Les Démocrates, principale formation politique opposée au régime du président Patrice TALON conteste les (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Politique-" rel="directory">Politique</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH150/sieges_contestes-f21a3.jpg?1674653351' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='150' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>GNONLONFOUN G. Aimée, candidate sur la liste du parti Les Démocrates (LD) à l'élection législative du 08 janvier 2023 conteste l'élection de Cécile AHOUMENOU au poste de candidature exclusivement réservée aux femmes sur la liste du parti Union Progressiste le Renouveau (UPR) dans la 19e circonscription électorale. Elle a déposé un recours à la Cour constitutionnelle vendredi 20 janvier 2023.</strong></p> <p>Le parti Les Démocrates, principale formation politique opposée au régime du président Patrice TALON conteste les résultats proclamés par la Commission électorale nationale autonome (CENA), et confirmés par la Cour constitutionnel. Outre le recours en invalidation du siège de Benoît DEGLA dans la 10e circonscription électorale, et pour lequel le verdict de la Cour constitutionnelle est attendu jeudi 26 janvier 2023, le parti a déposé plusieurs autres recours contre l'élection de certains candidats. C'est le cas de la vice-présidente de la Haute autorité de l'audiovisuel et de la communication (HAAC). GNONLONFOUN G. Aimée conteste l'élection de Cécile AHOUMENOU. Un recours est déposé à la Cour constitutionnelle. <br class='autobr' /> En dehors de la vice-présidente de la HAAC et l'ancien ministre Benoît DEGLA, le maire de Dassa-Zoumè, Nicaise FAGNON selon nos sources, est également visé. Un recours est introduit à la Cour pour l'invalidation de son élection. <br class='autobr' /> Au niveau de la 6e circonscription électorale, la formation politique de l'opposition demande l'invalidation de deux sièges. Il s'agit selon nos sources, de Viwagnon Jean M. ZANNOU, Nestor NOUTAI, respectivement 3e et 4e titulaires, et déclarés élus sur la liste UPR. Dans cette circonscription, l'UPR selon les résultats obtient 05 sièges, Les Démocrates 02 sièges, et le Bloc Républicain, 01 sièges. <br class='autobr' /> Selon les résultats définitifs de l'élection législative du 08 janvier, l'Union Progressiste le Renouveau arrive en tête avec 53 députés, suivi du Bloc Républicain (BR) 28 députés, et des Démocrates, 28 députés. <br class='autobr' /> Après la publication de ces résultats par la Cour constitutionnelle, le président du parti Les Démocrates, Eric HOUNDETE par un recours demande à la Cour d'enjoindre à la Commission électorale nationale autonome, de lui donner copies des procès-verbaux de compilation des résultats du scrutin du 08 janvier 2023. Une requête qui n'a pas prospéré devant la haute juridiction.</p> <p>F. A. A.</p></div> Gloriana Goreti Nahum signe un premier succès en 2023 https://24haubenin.bj/?Gloriana-Goreti-Nahum-signe-un-premier-succes-en-2023 https://24haubenin.bj/?Gloriana-Goreti-Nahum-signe-un-premier-succes-en-2023 Wed, 25 Jan 2023 14:28:25 +0100 fr Josué SOSSOU <p>La jeune joueuse béninoise de tennis Gloriana Goreti Nahum, a démarré l'année 2023 avec succès. <br class='autobr' /> Agé de 16 ans, Gloriana s'est imposée en deux sets 6-1/6-4 face à la tête de série n°4, Mia Slama, lors de la 58e édition du tournoi Bol De Cafe (ITF J300). C'était lors de sa deuxième tournée en Amérique du Nord, qui a démarré le 22 janvier dernier. <br class='autobr' /> Classée 3ème IT Juniors (Afrique), Nahum a fait honneur au drapeau béninois en se classant 41ème au classement mondial ITF Juniors. Grâce à cette performance, la jeune (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Sport-" rel="directory">Sport</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH86/whatsapp_image_2023-01-25_at_12.56_26_pm-f11b3.jpg?1674653307' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='86' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>La jeune joueuse béninoise de tennis Gloriana Goreti Nahum, a démarré l'année 2023 avec succès. </strong> <br class='autobr' /> Agé de 16 ans, Gloriana s'est imposée en deux sets 6-1/6-4 face à la tête de série n°4, Mia Slama, lors de la 58e édition du tournoi Bol De Cafe (ITF J300). C'était lors de sa deuxième tournée en Amérique du Nord, qui a démarré le 22 janvier dernier.<br class='autobr' /> Classée 3ème IT Juniors (Afrique), Nahum a fait honneur au drapeau béninois en se classant 41ème au classement mondial ITF Juniors. Grâce à cette performance, la jeune joueuse s'est rapproché de son objectif à court terme de figurer dans le top 100 ITF Juniors avant la fin de l'année 2023. Elle devient la seule joueuse béninoise à atteindre ce niveau. <br class='autobr' /> Gloriana devrait continuer sa nouvelle étape en Équateur pour une autre compétition dénommée J300 de Salinas qui débutera le 30 janvier prochain. Elle se rendra par la suite en Colombie pour le tournoi J300 de Barranquilla.</p> <p><strong>Josué SOSSOU</strong></p></div> Jordel Dossou réagit après son transfert au FC Sochaux Montbéliard https://24haubenin.bj/?Jordel-Dossou-reagit-apres-son-transfert-au-FC-Sochaux-Montbeliard https://24haubenin.bj/?Jordel-Dossou-reagit-apres-son-transfert-au-FC-Sochaux-Montbeliard Wed, 25 Jan 2023 14:27:48 +0100 fr Josué SOSSOU <p>Annoncé à plusieurs reprises à Saint-Etienne, l'aillier béninois Jordel Dossou a finalement signé au FC Sochaux Montbéliard. <br class='autobr' /> Après Brandon Baiye et Arial Mendy, Jodel Dossou est le troisième joueur à quitter à son tour le Clermont Foot cet hiver. <br class='autobr' /> L'Ecureuil du Bénin a signé au FC Sochaux un contrat de deux ans et demi. Son transfert a été officialisé hier par le CF63. S'il avait encore un an et demi de contrat avec le Clermont Foot, Dossou a pour objectif d'avoir plus de temps de jeu et d'aider Sochaux à (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Sport-" rel="directory">Sport</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH116/whatsapp_image_2023-01-25_at_12.33_50_pm-b5861.jpg?1674653272' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='116' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Annoncé à plusieurs reprises à Saint-Etienne, l'aillier béninois Jordel Dossou a finalement signé au FC Sochaux Montbéliard.</strong> <br class='autobr' /> Après Brandon Baiye et Arial Mendy, Jodel Dossou est le troisième joueur à quitter à son tour le Clermont Foot cet hiver. <br class='autobr' /> L'Ecureuil du Bénin a signé au FC Sochaux un contrat de deux ans et demi. Son transfert a été officialisé hier par le CF63. S'il avait encore un an et demi de contrat avec le Clermont Foot, Dossou a pour objectif d'avoir plus de temps de jeu et d'aider Sochaux à remonter en Ligue 1 au terme de la saison en cours. <br class='autobr' /> Après son transfert, l'international béninois, a réagi sur son compte Twitter : « Nouvel arrêt pour le FC Sochaux Montbéliard. Hâte de découvrir Bonal et de débuter cette aventure avec vous. A Clermont foot, j'ai passé deux belles années et demie. De la Ligue 2 à la Ligue 1 malgré tout. Merci », a écrit l'Ecureuil béninois.</p> <p><strong>Josué SOSSOU</strong></p></div> Deux personnes condamnées dans l'affaire Tiens Ds Com https://24haubenin.bj/?Deux-personnes-condamnees-dans-l-affaire-Tiens-Ds-Com https://24haubenin.bj/?Deux-personnes-condamnees-dans-l-affaire-Tiens-Ds-Com Wed, 25 Jan 2023 11:56:19 +0100 fr Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou <p>La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) a condamné mardi 24 janvier 2023, deux personnes impliquées dans l'affaire Tiens Ds Com. <br class='autobr' /> Les dix (10) personnes poursuivies dans l'affaire Tiens Ds Com pour « escroquerie avec appel public à l'épargne et blanchiment de capitaux » sont désormais fixées sur leur sort. A l'audience ce mardi, le juge a requalifié les faits en publicité mensongère. L'épouse du premier responsable et un autre accusé ont été condamnés à une peine de 12 (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH67/img-20220113-wa0028-33-61298.jpg?1674644180' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='67' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) a condamné mardi 24 janvier 2023, deux personnes impliquées dans l'affaire Tiens Ds Com.</strong></p> <p>Les dix (10) personnes poursuivies dans l'affaire Tiens Ds Com pour « escroquerie avec appel public à l'épargne et blanchiment de capitaux » sont désormais fixées sur leur sort. A l'audience ce mardi, le juge a requalifié les faits en publicité mensongère. L'épouse du premier responsable et un autre accusé ont été condamnés à une peine de 12 mois de prison assortie de 6 mois de sursis. Les 8 autres ont été purement et simplement relaxés.</p> <p>Les 10 personnes ont été interpellées en juillet 2022 au siège de la structure Tiens Ds Com en absence de leur responsable Evrard Sossoukpè. La descente des éléments de la police républicaine fait suite à des dénonciations.</p> <p><strong>Akpédjé Ayosso</strong></p></div> Voici comment les groupes parlementaires vont se constituer https://24haubenin.bj/?Voici-comment-les-groupes-parlementaires-vont-se-constituer https://24haubenin.bj/?Voici-comment-les-groupes-parlementaires-vont-se-constituer Wed, 25 Jan 2023 11:55:58 +0100 fr F. Aubin Ahéhéhinnou PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Les 109 députés élus au terme de l'élection législative du 08 janvier 2023 entrent en fonction le 12 février 2023. Deux principales réformes introduites dans le Règlement intérieur de l'Assemblée nationale seront mises en application à partir de la 9e législature. <br class='autobr' /> Les députés de la 8e législature ont modifié le 14 juillet 2020, certaines dispositions du Règlement intérieur de l'Assemblée nationale. Celles-ci ont trait aux conditions et modalités de constitution des groupes parlementaires, et au siège des (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Politique-" rel="directory">Politique</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH84/2926c0cb-1d49-4236-887a-6fd4edb42953_w1200_r1-2-a3dac.jpg?1674644171' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='84' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Les 109 députés élus au terme de l'élection législative du 08 janvier 2023 entrent en fonction le 12 février 2023. Deux principales réformes introduites dans le Règlement intérieur de l'Assemblée nationale seront mises en application à partir de la 9e législature.</strong></p> <p>Les députés de la 8e législature ont modifié le 14 juillet 2020, certaines dispositions du Règlement intérieur de l'Assemblée nationale. Celles-ci ont trait aux conditions et modalités de constitution des groupes parlementaires, et au siège des députés suppléants. <br class='autobr' /> Selon les dispositions de l'article 24.1 du Règlement intérieur, « les députés s'organisent en groupe parlementaire par parti politique représenté à l'Assemblée nationale. Les députés d'un même parti politique représenté à l'Assemblée nationale ne peuvent se constituer qu'en un seul groupe parlementaire ». On retient selon la réforme que les députés issus d'un même parti politique, quel que soit leur nombre au parlement, ne peuvent se constituer qu'en un seul groupe parlementaire. Il n'est plus possible aux députés provenant de diverses formations politiques comme par le passé, de se mettre ensemble, pour constituer un groupe parlementaire. Les groupes parlementaires ainsi constitués doivent comporter au moins 10% de l'effectif total des députés, stipule le même article. Avec la 9e législature composée de 109 députés, il faudra au moins 11 députés pour constituer un groupe parlementaire. Les partis Union Progressiste le Renouveau (UPR), le Bloc Républicain (BR), et Les Démocrates (LD) étant les seuls à lever des sièges à la dernière législative, l'on aura selon la réforme, trois groupes parlementaires au cours de la 9e législature. <br class='autobr' /> L'article 24.4 dispose par ailleurs que « les députés qui ne veulent ou qui ne peuvent appartenir à aucun groupe parlementaire peuvent s'apparenter à un groupe de leur choix, avec l'agrément du bureau de ce groupe ». <br class='autobr' /> L'autre réforme introduite par la 8e législature pour le fonctionnement de l'institution parlementaire, est relative à la suppléance d'un député promu à une autre fonction incompatible avec celle parlementaire. Avec l'article 92 nouveau de la Constitution modifiée par la loi n°2019-40 du 7 novembre 2019, « tout député nommé à une fonction publique nationale ou appelé à une mission nationale ou internationale, incompatible avec l'exercice de son mandat parlementaire, suspend d'office celui-ci. Sa suppléance cesse à sa demande ». Ainsi, un député suppléant appelé à remplacer le titulaire du siège promu par exemple à une fonction ministérielle ou autre, doit se préparer à partir à tout moment dès que ce dernier va revenir pour reprendre sa place à l'hémicycle.</p></div> Les 20 monnaies africaines les moins performantes sur la décennie 2013-2022 https://24haubenin.bj/?Les-20-monnaies-africaines-les-moins-performantes-sur-la-decennie-2013-2022 https://24haubenin.bj/?Les-20-monnaies-africaines-les-moins-performantes-sur-la-decennie-2013-2022 Wed, 25 Jan 2023 11:35:00 +0100 fr Judicaël ZOHOUN <p>Vingt monnaies africaines ont connu une baisse d'au moins 50 % de leur valeur face au dollar américain sur la période 2013-2022, dont trois se sont presque totalement effondrées. Dans la plupart des cas, cela reflète une mauvaise santé économique résultant d'une mauvaise gouvernance, comme le démontre la présence de plusieurs pays disposant d'importantes richesses naturelles parmi ceux dont la monnaie s'est le plus écroulée. Sur les 41 monnaies africaines, vingt ont vu leur valeur divisée au moins (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Economie-" rel="directory">Economie</a> <div class='rss_texte'><p><strong>Vingt monnaies africaines ont connu une baisse d'au moins 50 % de leur valeur face au dollar américain sur la période 2013-2022, dont trois se sont presque totalement effondrées. Dans la plupart des cas, cela reflète une mauvaise santé économique résultant d'une mauvaise gouvernance, comme le démontre la présence de plusieurs pays disposant d'importantes richesses naturelles parmi ceux dont la monnaie s'est le plus écroulée</strong>.</p> <p>Sur les 41 monnaies africaines, vingt ont vu leur valeur divisée au moins par deux sur la période de dix années allant de début 2013 à fin 2022 (suivies par le dinar tunisien, qui frôle la barre des 50 %, avec une baisse de 49,9 %). Parmi ces vingt monnaies, dix ont vu leur valeur divisée au moins par trois (talonnées par le birr éthiopien et le naira du Nigeria, dont le cours a été divisé par 2,9).</p> <p>Trois monnaies se sont presque totalement effondrées, avec une dépréciation proche de 100 % : la livre soudanaise (-99,2 %), le dollar zimbabwéen (-99,2 %) et la livre sud-soudanaise (97,5 %). Deux ont connu une baisse légèrement supérieure à 80 %, soit une division par cinq de leur valeur : le cedi ghanéen (-81,3 %) et le kwanza angolais (-81,2 %). Trois autres monnaies ont perdu environ les trois quarts de leur valeur : le leone de la Sierra Leone (-77,0 %), la livre égyptienne (-74,3 %) et le dinar libyen (-73,5 %). Enfin, quatre ont perdu environ les deux tiers de la leur : le kwacha zambien (-70,8 %), le kwacha malawite (-67,2 %), le birr (-65,9 %) et le naira (-65,2 %), suivis par huit monnaies ayant perdu environ la moitié de leur poids : le franc congolais (-55,0 %), le metical du Mozambique (-53,8 %), le dollar libérien (-53,2 %), le rand sud-africain (-50,3 %), le dollar namibien, le lilangeni de l'Eswatini et le loti du Lesotho (-50,3 % également), suivis par l'ariary malgache (-50,0 %).</p> <div class='spip_document_18951 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/png/107c4653-c382-4bd3-b9e7-bc3bc0bf3f3b.png' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/png"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH519/107c4653-c382-4bd3-b9e7-bc3bc0bf3f3b-2f1fa.png?1674642904' width='500' height='519' alt='' /></a> </figure> </div> <p>Côté francophone, deux monnaies font partie des vingt monnaies ayant été les moins performantes sur cette période, à savoir le franc congolais, de la République démocratique du Congo, et l'ariary de Madagascar. Toutefois, celles-ci n'arrivent qu'à la 13e et 20e place, respectivement, des monnaies ayant connu la plus forte dépréciation.</p> <p>Par ailleurs, et dans un tout autre registre, 14 de ces 20 monnaies les moins performantes sont fabriquées à l'étranger, comme la grande majorité des autres monnaies africaines.</p> <p>Parmi les dix pays ayant observé la plus importante chute de leur monnaie, deux ont été marqués par une longue guerre civile (le Soudan du Sud et la Libye), et quatre autres sont connus pour avoir d'importantes ressources naturelles (le Soudan, le Ghana, l'Angola et la Zambie). Par ailleurs, cinq de ces pays font partie des dix pays les plus endettés d'Afrique (le Soudan, la Zambie, le Zimbabwe, le Ghana et l'Égypte), et sept font partie des dix pays africains ayant souffert de la plus forte inflation en 2022 (le Zimbabwe, le Soudan, le Ghana, la Sierra Leone, l'Angola, le Malawi et le Soudan du Sud).</p> <p><strong>Trois monnaies se sont presque totalement effondrées</strong></p> <p>La livre soudanaise et le dollar zimbabwéen arrivent donc en tête des monnaies s'étant le plus effondrées sur le continent au cours de la dernière décennie, avec une dépréciation supérieure à 99 % (99,2 % après arrondissement, soit une valeur divisée par 129 !). Malgré ses importantes ressources naturelles, en tant que troisième producteur africain d'or et grâce à l'immense potentiel agricole offert par le Nil, qui le traverse, le Soudan connaît depuis plusieurs années une grave crise économique ayant fait de lui le pays le plus endetté du continent, avec une dette publique estimée par le FMI à non moins de 189,5 % du PIB fin 2022 (soit le deuxième niveau d'endettement le plus élevé au monde, après le Japon).</p> <p>Ce pays d'Afrique de l'Est a également été frappé par une terrible inflation en 2022, qui aurait atteint environ 155 % selon les dernières prévisions du FMI (après un taux de 359,1 % en 2021). Celle-ci serait ainsi la troisième plus forte inflation au monde, après celles enregistrées au Zimbabwe et au Venezuela. La crise soudanaise a notamment été aggravée par l'instabilité politique dont souffre le pays, et qui s'est encore manifestée par un nouveau coup d'État en octobre 2021.</p> <p>Quant au Zimbabwe, ce pays d'Afrique australe ne s'est toujours pas remis du chaos économique laissé par l'ancien dictateur Robert Mugabe, qui avait instauré un des régimes les plus corrompus et inefficaces du continent (tout en se faisant passer pour un héros africain…). Chose rarissime dans l'histoire mondiale, la monnaie nationale avait même été purement et simplement abandonnée en 2009, après avoir perdu toute valeur (le dollar américain atteignant jusqu'à 35 millions de milliards de dollars zimbabwéens !). Remplacée par des devises étrangères, et en particulier le dollar américain (USD) et le rand sud-africain, elle fut réintroduite en février 2019, au taux de 0,4 USD pour 1 dollar zimbabwéen (soit 2,5 dollars zimbabwéens pour 1 USD).</p> <p>Toutefois, celle-ci s'est de nouveau rapidement effondrée, pour ne plus valoir que 0,003 USD (soit un cours divisé par 129 en moins de trois ans). À l'instar du Soudan, le Zimbabwe a connu ces dernières années une très forte inflation, et qui aurait atteint environ 285 % en 2022, faisant du pays le champion du monde en la matière (après un taux de 98,5 % en 2021, et de 557,2 % en 2020). Par ailleurs, le pays est aujourd'hui le sixième pays le plus endetté du continent, avec une dette publique estimée à 92,6 % du PIB.</p> <p>La livre soudanaise et le dollar zimbabwéen sont talonnés par la livre sud-soudanaise, qui arrive en troisième position des monnaies les moins performantes sur la dernière décennie, avec une baisse de 97,5 % (soit une valeur divisée par 39). Celle-ci aurait d'ailleurs encore plus lourdement chuté, si elle n'avait pas été arrimée au dollar, à partir d'octobre 2017. L'effondrement quasi total de la livre soudanaise s'explique essentiellement par le fait que le pays a été ravagé par une terrible guerre civile, déclenchée peu après son indépendance, obtenue en juillet 2011, et qui aura duré plus de six ans (de décembre 2013 à février 2020). Avec plus de 400 mille morts, ce conflit a été, de très loin, le plus meurtrier du continent au cours de la dernière décennie, et a encore affaibli un pays qui avait déjà été grandement épuisé par deux longues guerres civiles avant son indépendance, à l'époque où il faisait encore partie du Soudan (et qui avaient duré 38 années au total). Le Soudan du Sud a ainsi connu 44 années de guerre depuis le départ des Britanniques, en 1956. Un triste record mondial !</p> <p>Ce pays d'Afrique de l'Est, zone historiquement la moins stable et la plus pauvre du continent, est aujourd'hui le pays le plus pauvre d'Afrique. Le sous-développement y est si important, que le pays est souvent absent des différents classements internationaux concernant le continent, faute de données disponibles (avec la Somalie, autre pays d'Afrique de l'Est). Ce qui conduit parfois à placer, artificiellement, un pays francophone en dernière position…</p> <p><strong>Deux monnaies ont vu leur valeur divisée par cinq</strong></p> <p>En dehors de ces trois cas extrêmes que sont le Soudan, le Zimbabwe et le Soudan du Sud, deux autres pays ont connu un effondrement de plus de 80 % de leur monnaie nationale, à savoir le Ghana et l'Angola, avec une baisse de 81,3 % et de 81,2 % (soit une valeur divisée par 5,4 et 5,3, respectivement). Faute de bonne gouvernance et de diversification (en particulier pour l'Angola), ces deux pays traversent une grave crise économique malgré les très importantes richesses naturelles dont ils disposent. En effet, le Ghana est le premier producteur d'or du continent, et le cinquième producteur de pétrole d'Afrique subsaharienne, tandis que l'Angola est le deuxième producteur africain de pétrole et de diamants (et le quatrième mondial pour ces derniers).</p> <p>Pourtant, le Ghana est aujourd'hui le huitième pays le plus endetté d'Afrique (avec une dette publique estimée à 90,7 % du PIB fin 2022), et l'Angola était encore le cinquième pays le plus endetté en 2020 (136,5 % du PIB fin 2020). Malgré leurs importantes richesses, ces deux pays ont enregistré une croissance économique décevante sur la dernière période décennale 2013-2022, avec un taux annuel moyen de 4,6 % pour le Ghana et de seulement 0,4 % pour l'Angola, selon la Banque mondiale, contre, par exemple, un taux de 7,0 % pour la Côte d'Ivoire.</p> <p>Cette dernière a d'ailleurs réussi à les dépasser en richesse produite par habitant, malgré ses faibles richesses naturelles non renouvelables (la Côte d'Ivoire produit trois fois moins d'or et six fois moins de pétrole que la Ghana, et environ 35 fois moins de pétrole que l'Angola). En effet, la Côte d'Ivoire affichait un PIB par habitant de 2 549 dollars fin 2021, contre 2 364 dollars pour le Ghana et 1 953 pour l'Angola (selon les dernières données de la Banque mondiale). Une performance qui lui a également permis de devenir le pays le plus riche d'Afrique de l'Ouest continentale. Par ailleurs, le Ghana et l'Angola ont connu une inflation assez élevée en 2022, estimée à environ 27 % et 22 %, respectivement, et ce après avoir été en moyenne de 12,0 % et de 17,8 %, respectivement, sur la décennie précédente 2012-2021.</p> <p><strong>Trois monnaies ont perdu les trois quarts de leur valeur</strong></p> <p>Ces cinq monnaies africaines les moins performantes sont suivies par trois monnaies ayant perdu environ les trois quarts de leur valeur face au dollar, à savoir le leone, la livre égyptienne et le dinar libyen (dont la valeur a donc été divisée par environ quatre). Bien que la terrible guerre civile soit terminée depuis plus de vingt ans (janvier 2002), la Sierra Leone continue à connaître d'importantes difficultés économiques, et qui se sont notamment traduites par le fait qu'elle soit récemment devenue le pays le plus pauvre d'Afrique de l'Ouest, après avoir été dépassée par le Niger (avec une PIB par habitant de 480 dollars fin 2021, contre 591 dollars). Ce dernier devrait d'ailleurs très bientôt devancer également le Liberia, pas anglophone voisin de la Sierra leone, et dont la monnaie s'est dépréciée de 53,2 % au cours de la dernière décennie (se classant à la 15e position des monnaies les moins performantes du continent).</p> <p>De son côté, la livre égyptienne a continué de pâtir du niveau d'endettement très élevé du pays, évoluant souvent autour de 90 % du PIB, et estimé à 89,2 % fin 2022. Toutefois, et contrairement aux pays précédemment cités, l'Égypte a récemment entrepris d'importantes réformes lui ayant permis de consolider et de dynamiser son économie. Aidée, par ailleurs, par la démographie (pays de 104 millions d'habitants), celle-ci devrait ainsi très prochainement devenir la première économie africaine en termes de PIB nominal, en dépassant celles du Nigeria et de l'Afrique du Sud, tous deux en déclin économique depuis plusieurs années.</p> <p>Enfin, le dinar libyen a été fragilisé par la guerre civile que connaît la Libye depuis la chute de la dictature de Kadhafi, qui avait régné sur le pays pendant 42 ans, sans lui donner de solides institutions (le pays n'avait même pas de constitution), et sans en diversifier l'économie, toujours extrêmement dépendante des hydrocarbures (plus de 95 % des exportations).</p> <p><strong>Quatre monnaies ont perdu les deux tiers de leur valeur</strong></p> <p>Le dinar libyen est donc suivi par quatre monnaies ayant perdu environ les deux tiers de leur valeur face au dollar, à savoir le kwacha zambien, le kwacha malawite, le birr et le naira. Avec une baisse de 70,8 %, l'évolution du kwacha zambien reflète les graves difficultés économiques de ce pays, au sous-sol pourtant très riche (la Zambie étant notamment le deuxième producteur africain de cuivre, et le huitième au niveau mondial), mais qui figure parmi les pays les plus endettés du continent, avec un dette publique qui atteignait 119 % du PIB fin 2021, soit le quatrième niveau le plus élevé d'Afrique (les données pour l'année 2022 n'étant pas encore disponibles auprès du FMI). Le pays s'était même distingué en 2020 en devenant le premier pays africain à faire défaut sur sa dette.</p> <p>De son côté, l'effondrement du naira (-65,2 %) traduit également les difficultés économiques du Nigeria, faute de bonne gouvernance et de diversification, comme en témoigne le fait que ce pays ait, lui aussi, été dépassé par la Côte d'Ivoire en termes de richesse produite par habitat (avec un PIB par habitant de 2 066 dollars fin 2021), malgré une production pétrolière entre 40 et 60 fois supérieure au cours des dix dernières années. Le Nigeria n'a ainsi enregistré qu'un taux de croissance économique de 2,3 % en moyenne annuelle sur la dernière décennie 2013-2022, soit un taux inférieur à sa croissance démographique (2,5 %).</p> <p>Et selon de nombreux experts, le pays, qui connaît également une forte inflation (estimée à environ 19 % en 2022, après avoir été de 12,3 % en moyenne sur la décennie précédente), devrait procéder à une nouvelle dévaluation de la monnaie nationale peu après les prochaines élections présidentielles, de février 2023 (sachant qu'elle a déjà perdu plus de 99 % de sa valeur depuis sa création, en 1973). Une dévaluation d'autant plus probable qu'il est nécessaire de réduire l'écart désormais considérable entre le taux de change officiel du naira (1 dollar valant 455 nairas au 20 janvier 2023) et le taux de change sur le marché parallèle (environ 750 nairas pour un dollar).</p> <p>Quant au birr éthiopien, cette monnaie a notamment été fragilisée par la guerre civile qu'a connue l'Éthiopie entre novembre 2020 et novembre 2022, et qui a provoqué la mort de plusieurs dizaines de milliers de personnes en seulement deux ans. Par ailleurs, et après avoir connu une forte croissance économique avant le covid et la guerre civile, amplement facilitée par le fait que ce pays d'Afrique de l'Est était le deuxième pays le plus pauvre du monde début 2012, l'Éthiopie devrait voir sa croissance se tasser au cours des quelques prochaines années, bien qu'elle ne soit encore qu'à la 33e position sur le continent en termes de PIB par habitant (925 dollars fin 2021).</p> <p><strong>Huit monnaies ont perdu la moitié de leur valeur</strong></p> <p>Enfin, et parmi les huit autres pays affichant une dépréciation d'au moins 50 % de leur monnaie au cours de la dernière décennie, il est à noter la présence de l'Afrique du Sud, dont le Rand a perdu 50,3 % de sa valeur (se classant à la 16e place de monnaies les plus dépréciées). Là aussi, cette dégradation reflète les graves difficultés économiques de ce pays, disposant, pourtant, de richesses naturelles considérables (premier producteur africain de charbon, de fer, de manganèse ou encore de nickel, deuxième producteur d'or…), mais souffrant d'une très mauvaise gouvernance et d'une corruption élevée.</p> <p>Ainsi, l'Afrique du Sud a enregistré une croissance économique de seulement 0,9 % en moyenne annuelle sur la décennie 2013-2022, et de surcroît inférieure à sa croissance démographique (1,4 % en moyenne). Et selon les dernières données de la Banque mondiale, l'Afrique du Sud aurait même été l'un des deux seuls pays africains à avoir connu une baisse du taux d'accès à l'électricité en 2020, alors même qu'une partie non négligeable de la population n'est toujours pas connectée au réseau électrique (15,6 % fin 2020, contre, par exemple, moins de 1 % dans chacun des pays du Maghreb).</p> <p>Par ailleurs, l'importante baisse du rand a entraîné dans son sillage la baisse des trois autres monnaies d'Afrique australe qui lui sont arrimées, à savoir le dollar namibien, le lilangeni de l'Eswatini, et le loti du Lesotho. En effet, ces trois monnaies sont liées au rand par un taux de change fixe, comme le sont quelques autres monnaies du continent avec des monnaies étrangères, à l'instar du franc CFA avec l'Euro. Le franc CFA concerne environ la moitié de la population d'Afrique francophone subsaharienne (54 %) et près des deux tiers des pays francophones subsahariens (13 sur un total de 21, hors Guinée équatoriale, ayant choisi de partager cette monnaie). À ceux-ci, s'ajoutent deux pays qui ont également et librement choisi d'adhérer à cette monnaie unique, plusieurs années après leur indépendance, à savoir l'hispanophone (et partiellement francophone) Guinée équatoriale, depuis 1985, et la lusophone Guinée Bissau (depuis 1997).</p> <p>Au cours de la dernière décennie, le franc CFA a fait partie des monnaies les plus stables du continent, avec une dépréciation de seulement 18,5 % par rapport au dollar. Par ailleurs, la zone franc a également affiché le niveau d'inflation le plus faible du continent au cours de ces dernières années (environ 2 % en moyenne annuelle sur la décennie 2012-2021, et environ 6% en 2022), ainsi que le niveau de croissance économique le plus élevé (3,5 % en moyenne annuelle sur la décennie 2012-2021, et même 4,2 % hors cas très particulier de la Guinée équatoriale pétrolière, contre seulement 2,3 % pour le reste de l‘Afrique subsaharienne). Une croissance notamment tirée par la zone UEMOA, qui constitue la plus vaste de forte croissance du continent, bien qu'elle n'en soit pas la plus pauvre (5,7 % en moyenne sur la période 2012-2021).</p></div> Les lesbiennes sortent de l'ombre à cœur ouvert https://24haubenin.bj/?Les-lesbiennes-sortent-de-l-ombre-a-coeur-ouvert-14391 https://24haubenin.bj/?Les-lesbiennes-sortent-de-l-ombre-a-coeur-ouvert-14391 Wed, 25 Jan 2023 10:31:03 +0100 fr Judicaël ZOHOUN <p>Nouvelle Publication</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L127xH150/24950150-3ca2-4a9b-ae84-9463dc1315c2-96070.jpg?1674639066' class='spip_logo spip_logo_right' width='127' height='150' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Rosine et Francine vivent en couple depuis bientôt deux ans. Très amoureuses et vivant en concubinage, les deux tourtereaux ne se soucient plus des qu'en-dira-t-on et de la parentalité et envisagent adopter des « enfants » au moment opportun. Un couple homosexuel à Cotonou alors même qu'aucune disposition légale ne l'autorise. <br class='autobr' /> </strong></p> <p>Tout part des regards profonds, des mains autour des cous, têtes légèrement penchées de côtés, des lèvres qui se collent, des langues qui se mélangent, l'autre main baladeuse le long du corps descendant jusqu'aux fesses, des déclamations de textes sentimentaux et amoureux, le déshabillement en douceur, toutes nues avec des caresses interminables suivies des cris d'amour, l'accélération des mouvements, des ébats amoureux et au finish, l'atteinte de l'orgasme. Tel est le bref aperçu du scénario qu'offrent les filles ayant opté pour une vie amoureuse avec leurs sœurs décrite par Romaine, une jeune fille d'une trentaine d'années rencontrée dans une des résidences de l'Université d'Abomey-Calavi.<br class='autobr' /> Tout comme Romaine, elles sont nombreuses à opter pour cette vie sentimentale, l'homosexualité. Elles, on les appelle des lesbiennes. Plus de doute aujourd'hui, le phénomène a court désormais au Bénin et surtout à Cotonou et elles ne s'en cachent plus. <br class='autobr' /> Annette est une étudiante béninoise en troisième année de comptabilité et de gestion dans une université privée de Cotonou. Dans son uniforme d'école, elle revenait des cantines ce vendredi soir avec son sac en bandoulière, un calepin en main dans une démarche nonchalante. Des pas qui prouvent tout le stress dû aux différents enseignements universitaires reçus tout le long de la semaine. <br class='autobr' /> Consciente de son statut d'homosexuelle, Annette ne cache pas qu'elle sort avec Edwige, aussi étudiante dans la même université mais en deuxième année de communication. « Nous nous entendons bien et nous vivons notre passions sans gêne. Nous sommes bien épanouies dans notre relation sentimentale », affirme fièrement Annette. L'expression de son visage, le sourire observé au bout de ses lèvres, le regard déterminé de la jeune fille ne laissent aucun doute sur son choix et son statut. « Je m'en moque, je le suis et je l'assume », rétorque Annette à la question de savoir l'opinion qu'ont les autres sur son choix. <br class='autobr' /> Quelques minutes plus tard, on aperçoit, à une vingtaine de mètres, une jeune fille, teint clair, cheveux tressés, chemise dossiers dans la main gauche, son portable dans l'autre main, aussi en uniforme s'avançant vers Annette. <br class='autobr' /> Des centaines d'étudiants qui se trouvent dans la cour de l'établissement, les regards d'Annette ne sont fixés que sur cette fille qui s'empresse à la rejoindre. A son arrivée et lançant un léger bonsoir, les deux filles se rapprochent et s'embrassent à la bouche. La courte scène confirme qu'il s'agit bien de la jeune Edwige, la petite amie d'Annette. « Presque toute l'école le sait déjà. Plus besoin de se cacher », déclarent-elles.</p> <div class='spip_document_3102 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH331/lesbiennes_4-02df2.jpg?1674639066' width='500' height='331' alt='' /> </figure> </div> <p><i>Des étudiantes lesbiennes dans une cabine des résidences à l'UAC</i><br class='autobr' /> En dehors de cette université, il n'est pas rare de découvrir d'autres lieux de rencontre des amoureuses de même sexe. Il sonnait 22h10 ce samedi, à quelques encablures du stade de l'amitié Mathieu Kérékou à Kouhounou (Cotonou). Les voies sont presque désertes et les quelques rares passants ne sont concentrés que sur leur chemin. Dans cette ambiance de calme et de fraîcheur, un véhicule de marque Toyota s'immobilisa à la devanture du complexe hôtelier à peine éclairé par des lampes bleues. Deux femmes, habillées de manière sexy, entrent dans l'hôtel, les bras dessous bras dessous. Une fois à l'intérieur, elles prennent place au fond du restaurant et quelques minutes après, ellesfont leur commande pour la soirée. La façon de se comporter, les gestes d'attouchement et les caresses qui s'observent de loin ne laissent aucun doute sur la nature des relations entre ces deux tourtereaux. Il s'agit en fait de Rosine (48 ans) et de Francine (45 ans). Rosine est caissière dans une structure bancaire à Cotonou et Francine, Camerounaise de nationalité, est une ancienne religieuse expulsée du couvent pour manque de contrôle d'envies libidinales. Les deux sont ensemble, selon leurs témoignages, depuis un (01) an. Ce21 mars 2017, c'est leur premier anniversaire de fiançailles qu'elles ont préféré célébrer, comme tout bon couple, dans ce lieu afin de « se témoigner, pour une nouvelle fois, leurs amours et confirmer leurs sentiments dans la prise d'un nouvel engagement ».</p> <div class='spip_document_3100 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH593/lesbiennes_2-2-b7e28.jpg?1674639067' width='500' height='593' alt='' /> </figure> </div> <p><i>Nadia, une lesbienne épanouie sexuellement </i> <br class='autobr' /> Des scènes et des témoignages du genre, on en rencontre souvent dans les villes de Cotonou et d'Abomey-Calavi. Ce qui était jadis, un sacrilège, se fait aujourd'hui à visage découvert et avec une certaine fierté.</p> <p><strong>L'environnement détermine le choix du partenaire<br class='autobr' /> </strong><br class='autobr' /> « Les raisons qui pourraient conduire à l'homosexualité de façon générale, sont les crises mal résolues au niveau des stades de développement de l'enfant », diagnostique le psychologue Nicanor,qui trouve que les périodes scolaires et d'adolescence sont souvent marquées par des crises œdipiennes.<br class='autobr' /> « J'ai été vraiment curieuse et j'ai découvert, une fois approchée, que c'était ce qu'il me fallait pendant tout ce temps », confie Romaine, étudiante à l'Université d'Abomey-Calavi. Pour cette adolescente de 23 ans, l'envie d'une compagnie féminine est survenue après quelques jeux beaucoup plus intimes avec les camarades depuis le cours secondaire. « On était toujours ensemble, on faisait tout ensemble. On se racontait tout et on se touchait même », raconte-t-elle en désignant une de ses camarades d'antan avec qui elle s'entendait bien. Selon ses dires, des caresses ont été même plus intimes et elles en jouissaient toutes. De ce témoignage, il est évident d'établir, selon Nicanor Isaïe, psychologue clinicien que la période scolaire est souvent marquée par le phénomène de l'homosexualité infantile. Ce qui, à l'entame, n'a rien de sexuel, mais qui est caractérisée par le plaisir que les enfants de même sexe ont à traîner ensemble. Bande de garçon contre celle des filles. En somme, précise le psychologue, c'est la période de la poterie, de la camaraderie faite avec les autres enfants de sexe analogue.<br class='autobr' /> Etant donné que cette période couvre l'âge scolaire, la tendance de l'homosexualité pourrait généralement commencer à s'installer chez l'individu au cours de cette période très sensible. <br class='autobr' /> Comme Romaine, Nadia a débuté sa relation sexuelle avec une camarade de sa classe. Nadia, 19 ans, est élève dans un complexe scolaire privé d'Akpakpa, dans la ville de Cotonou. En classe de1ère, elle est fiancée depuis un an environ à sa camarade dont elle a souhaité garder en anonymat. « Au début, nous avions peur de passer véritablement à l'acte. On ne savait pas réellement ce qu'on devrait faire de nos sentiments, de ce que nous éprouvons l'une pour l'autre. Ce n'est qu'après des mois, lors d'une sortie à deux, qu'on a osé se caresser si amoureusement », raconte Nadia tout en révélant que sa partenaire est aussi hétérosexuelle puisqu'ayant son copain.</p> <div class='spip_document_3101 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH388/lesbiennes_3-dae2b.png?1674639067' width='500' height='388' alt='' /> </figure> </div> <p><i>Romaine, une ex religieuse désormais lesbienne </i> <br class='autobr' /> « Oui, nous recevons souvent lors des consultations des filles homosexuelles mais ayant régulièrement des rapports sexuels avec les hommes », confirme Atanrès Adjibi, coach en psychologie sexuelle. <br class='autobr' /> Ce double choix pour certaines lesbiennes résulte, selon le psychothérapeute Romaric Agbofoun, « de la société dans laquelle elles évoluent, étant donné que ce phénomène n'est pas encore totalement accepté dans les pays occidentaux encore moins au Bénin qui est un pays attaché à ses valeurs culturelles et traditionnelles ». <br class='autobr' /> A l'unanimité des spécialistes de la question et aussi des actrices elles-mêmes, les probables causes de ce choix sont nombreuses et multiformes. Dans la plupart des cas, les femmes optent pour cette orientation sexuelle, compte tenu de leurs propres orientations dans la découverte de leur propre sexualité et des facteurs gratifiant ou inhibant qui ont malheureusement marqués leur processus de maturation physique et psychologique depuis l'âge scolaire à l'âge adulte en passant par la période de leur adolescence. « Tout est lié à l'expériences de ces femmes », conclut Nicanor Aimé Isaïe. <br class='autobr' /> « Le plus souvent, les personnes que nous recevons ont été marquées par une expérience douloureuse ou décevante et de rare fois traumatisante de leur hétérosexualité », confie Antarès Adjibi, psychologue sexuelle. <br class='autobr' /> Cette expérience douloureuse, décevante ou traumatisante fait remonter à l'esprit de ces femmes des souvenirs de bien-être et d'attirance sexuelle ou affective pour d'autres personnes de même sexe.<br class='autobr' /> Samuel, psycho sexologue, explique que l'environnement détermine le choix sexuel. On remarque aisément que la plupart de ces femmes lesbiennes ont grandi dans des endroits qui ont favorisé, encouragé ou entretenu leur penchant pour le "lesbianisme".<br class='autobr' /> C'est le cas de Francine, partenaire sexuelle de Rosine.Cette femme camerounaise raconte qu'elle avait eu les premiers signes lors de son séjour au couvent des sœurs religieuses dans son pays natal. « J'avais toujours eu de folles envies sexuelles », avoue-t-elle. Et puisque le couvent n'est composé que de femmes, elle se donne satisfaction en faisant des auto-attouchements et en se caressant avec la présence imaginaire d'une autre sœur qu'elle affectionne si tant dans la cour. Selon ses dires, elle n'arrivait même pas, à des moments donnés, de contrôler ses désirs et se laisse à des cris d'amour. Pour éviter de s'exposer et de se faire ridiculiser par les autres religieuses, elle confie qu'elle s'isolait en restant le plus loin possible. « Je n'avais jamais su qu'une sœur me guettait et me suivait de près. Un jour, j'étais en plein « ébat sexuel » moi seule quand elle apparaît devant moi. Etant donné que j'étais déjà dans « ma folie », je n'avais même pas vite remarqué sa présence. Mais elle se déshabilla et entama l'œuvre avec moi », se souvient Francine qui confie que ce fut le début d'une aventure amoureuse entre deux sœurs dans un couvent religieux. <br class='autobr' /> Mais malheureusement pour ces deux femmes, leur relation n'a été que de courte durée puisque toutes deux ont été expulsées du couvent pour manque de contrôle d'envies libidinales. Frustrée et très choquée par cette nouvelle, elle quitte le Cameroun et trouve refuge au Bénin où elle a rencontré Rosine avec qui elle vit son homosexualité aujourd'hui.</p> <p><strong>Les facteurs déterminants dans ce choix sexuel<br class='autobr' /> </strong><br class='autobr' /> Selon une théorie développée par le psychanalyste Freud, l'enfant, avant l'âge adulte, évolue selon les stades qui partent du stade oral en stade œdipien en passant par ceuxanal et phallique. A ce dernier stade, l'enfant fait la reconnaissance des sexes et l'orientation part déjà de là. « Si l'enfant, après avoir découvert les deux sexes de ses parents, se dirige plus vers le sexe analogue ou a un penchant pour ce dernier, c'est déjà le flair de l'homosexualité qui s'installe à petit coup », ajoute le psychothérapeute Romaric Agbofoun. <br class='autobr' /> De son côté, le sexologue Samuel y voit un choix caractérisé par les premiers rapports sexuels de l'individu, surtout la femme. Pour lui, les crises qui surviennent à cette période et surtout les douleurs qui en résultent sont des facteurs très déterminants pour la femme dans le choix de sa préférence sexuelle.<br class='autobr' /> Aussi, évoquent-ils les crises conjugales mal résolues entre les parents. Et c'est cet aspect qui a le plus marqué Nadia qui, se basant sur les disputes incessantes de ses parents et au cours desquelles elle trouve son père extrêmement méchant et violent, a opté pour n'avoir à faire sexuellement qu'avec les femmes « pour plus de douceur, de tendresse et de plaisirs ». <br class='autobr' /> Il convient également d'évoquer l'évolution des nouvelles technologies de l'information et de la communication qui sont en majorité les facteurs déterminants dans ce choix sexuel. « Il y des sites de rencontres entre les lesbiennes, des groupes whatsapp et facebook, des fora de discussions et d'échange d'expérience », témoignent de nombreuses lesbiennes.<br class='autobr' /> Etant donné que le phénomène est inné en certaine, le lesbianisme ne leur apparaît plus comme une question de choix mais une imposition sexuelle ou un passage obligatoire dans la découverte de leur propre sexualité. Par contre, selon le psychologue clinicien Nicanor Isaïe, certaines femmes développement la bisexualité pour exprimer qu'elles sont à la fois hétérosexuelles et lesbiennes. Mais en réalité, ces adolescentes traversent une phase de transition. Cependant, vu que la sexualité est avant tout un comportement, selon la personnalité en devenir chez l'adolescente, cette ambivalence sexuelle peut devenir permanente ou non à l'âge adulte.« Tout part de la psychologie et il y a une prédisposition à cet état de chose », signale Romaric, le psychothérapeute.<br class='autobr' /> En somme, ce choix sexuel de ces femmes influence sur leur comportement dans la société. « Il nous arrive de piquer souvent de colère parce qu'à chaque regroupement des autres, notre sujet est le principal angle de discussion et ils se moquent de nous et de notre orientation sexuelle », déplore Romaine, lesbienne et étudiante à l'Université d'Abomey-Calavi. <br class='autobr' /> Le regard parfois étrange que portent les autres sur ces lesbiennes témoigne du fait que la société béninoise, toujours ancrée dans la culture et la civilisation de ses aïeux, n'est pas encore prête à les accepter. <br class='autobr' /> Annette et Edwige assument certes leur homosexualité, mais l'acceptation n'est pas encore un acquis, non seulement dans leur environnement d'études, mais encore moins dans leur famille respective. Les différentes pressions que subissent ces femmes dans leurs familles contraignent certaines à se demander s'il ne vaudrait pas mieux de repenser autrement leur vie sexuelle. Mais hélas, c'est un phénomène parfois inné ou ce sont des sentiments qui sont déjà si forts qu'il leur est presque impossible d'abandonner.<br class='autobr' /> « C'est aujourd'hui possible qu'en fonction des motivations qui poussent au changement et de la médiation faite avec les raisons qui avaient orientées vers le lesbianisme, des femmes pourraient éventuellement changer d'orientation sexuelle avec le temps », fait remarquer Nicanor Isaïe. « Avec souvent notre aide, le pronostic pour le changement est davantage favorable », renchérit le sexologue Samuel. Pour nombre de lesbiennes interrogées sur la question d'un possible revirement sexuel, « ce n'est pas évident à leur étape actuelle » mais elles reconnaissent qu'un changement pourrait subvenir avec le temps.</p> <p><strong>Plaidoyer pour la reconnaissance des homosexuels <br class='autobr' /> </strong></p> <p>« Une bonne éducation part toujours de celle donnée par les parents à leur progéniture dès leur bas âge à la maison », expliqueAbdon Ahissou, sociologue et instituteur au cours primaire. Pour cet acteur du système éducatif, l'éducation d'un enfant doit être suivie de près par les parents qui sont les premiers exemples que copient les enfants dans leur évolution dans la société.<br class='autobr' /> Le psychologue Nicanor trouve dans ce choix sexuel que la responsabilité, pour la plupart des cas, incombe aux parents qui, à un moment donné, n'arrivent plus à « être attentifs à la croissance et au développement psychologique et affectif de leurs enfants ».<br class='autobr' /> Antarès Adjibi, coach en psychologie sexuelle, recommande que « les parents soient des confidents, des guides et des modèles à leurs enfants en évitant les situations qui entretiennent l'homosexualité primaire après l'âge scolaire ». <br class='autobr' /> Les parents doivent être constamment présents et attentifs à la maturité psychoaffective et psychosexuelle des enfants. Si malgré ce rôle bien joué dans le sens "hétérosexuel" de l'éducation, les enfants choisissent la voie de l'homosexualité, les accepter tels qu'ils sont avec leur choix de vie serait la meilleure option pour leur épanouissement.<br class='autobr' /> « Si seulement les mentalités des Béninois pouvaient changer à notre égard, on sera encore plus épanouies », souhaite vivement Rosine. Puisqu'elles ont du mal à s'afficher dans la société et compte tenu du fait qu'elles soient stigmatisées en constance, ces femmes souhaitent, de tous leurs vœux, une reconnaissance légale. « Des pays ont déjà voté des lois pour la reconnaissance des homosexuels. Les habitants de ces pays sont quand même aussi des créatures de Dieu et biologiquement, nous possédons les mêmes organes et donc, les mêmes envies sexuelles. Pourquoi le Bénin ne peut-il pas leur emboîter les pas ? », s'interrogent-elles tout en promettant faire le plaidoyer auprès des parlementaires pour l'introduction d'une loi à l'Assemblée nationale.</p> <p><strong>Josaphat DAH-BOLINON<br class='autobr' /> </strong></p></div> Mise en quarantaine de deux lots d'Immu C-Sachet https://24haubenin.bj/?Mise-en-quarantaine-de-deux-lots-d-Immu-C-Sachet https://24haubenin.bj/?Mise-en-quarantaine-de-deux-lots-d-Immu-C-Sachet Wed, 25 Jan 2023 09:56:56 +0100 fr Akpédjé Ayosso <p>À travers un courrier en date du mardi 24 janvier 2023, l'Agence Béninoise de Régulation Pharmaceutique (ABRP) a ordonné la mise en quarantaine et le retrait de deux lots de la spécialité IMMU-C SACHET B/10. <br class='autobr' /> Alerte de l'Agence béninoise de régulation pharmaceutique. Selon le directeur général Chabi Yossounon, un défaut de fabrication a été constaté sur les lots 1370122 et 1380122 de la spécialité IMMU-C SACHET B/10. <br class='autobr' /> « Ce défaut de fabrication se traduit par la présence d'agrégat de particules jaunâtres (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH138/fb_img_1674634610516-ed93f.jpg?1674637032' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='138' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>À travers un courrier en date du mardi 24 janvier 2023, l'Agence Béninoise de Régulation Pharmaceutique (ABRP) a ordonné la mise en quarantaine et le retrait de deux lots de la spécialité IMMU-C SACHET B/10.</strong></p> <p>Alerte de l'Agence béninoise de régulation pharmaceutique. Selon le directeur général Chabi Yossounon, un défaut de fabrication a été constaté sur les lots 1370122 et 1380122 de la spécialité IMMU-C SACHET B/10.</p> <p>« Ce défaut de fabrication se traduit par la présence d'agrégat de particules jaunâtres collés à la paroi des sachets de ladite spécialité », explique Dr Chabi Yossounon.</p> <p>Il invite tous les établissements pharmaceutiques et toutes les structures sanitaires à retirer sans délai, les boîtes des lots concernés et à mettre en quarantaine les stocks en attendant une investigation plus approfondie.</p> <p><strong>Akpédjé Ayosso</strong></p></div> La Loterie Nationale du Bénin change de statuts https://24haubenin.bj/?La-Loterie-Nationale-du-Benin-change-de-statuts https://24haubenin.bj/?La-Loterie-Nationale-du-Benin-change-de-statuts Wed, 25 Jan 2023 00:53:11 +0100 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>La Loterie Nationale du Bénin (LNB) change de forme, dénomination, composition, etc. et devient (LNB S.A.), une société unipersonnelle. C'est à travers le décret N°2022-720 du 7 décembre 2022 portant approbation des statuts modifiés de la Loterie Nationale du Bénin S.A. <br class='autobr' /> La Loterie Nationale du Bénin (LNB) perd son statut d'établissement public à caractères industriel, commercial et social et devient une « Société unipersonnelle, sans recours public à l'épargne, régie par les lois et règlements en vigueur (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Economie-" rel="directory">Economie</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH57/lnb-ad759.jpg?1674604395' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='57' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>La Loterie Nationale du Bénin (LNB) change de forme, dénomination, composition, etc. et devient (LNB S.A.), une société unipersonnelle. C'est à travers le décret N°2022-720 du 7 décembre 2022 portant approbation des statuts modifiés de la Loterie Nationale du Bénin S.A.</strong></p> <p>La Loterie Nationale du Bénin (LNB) perd son statut d'établissement public à caractères industriel, commercial et social et devient une « Société unipersonnelle, sans recours public à l'épargne, régie par les lois et règlements en vigueur en République du Bénin, notamment l'Acte uniforme de l'OHADA relatif au droit des sociétés commerciales et du groupement d'intérêt économique ».<br class='autobr' /> « Le capital social est fixé à la somme de deux milliards (2.000.000.000) de francs CFA et constitué par des apports en numéraires. Il est divisé en deux cent (200.000) actions d'une valeur nominale de dix mille (10.000) francs CFA, numérotée de 1 à 200.000 », stipule l'article 6 du décret N°2022-720 du 7 décembre 2022 portant approbation des statuts modifiés de la Loterie Nationale du Bénin S.A.<br class='autobr' /> La LNB S.A. est placée sous la surveillance économique et financière du Ministère en charge des finances, selon le décret N°2022-720 du 7 décembre 2022 signé du président de la République Patrice Talon et Romuald Wadagni, ministre d'Etat en charge de l'économie et des finances.<br class='autobr' /> Elle est administrée par un Conseil d'Administration désigné pour une durée de trois (03) ans renouvelables contre 4 ans dans le décret N°2011-268 du 02 avril 2011.<br class='autobr' /> La LNB S.A. est gérée par un Directeur général nommé suivant un contrat d'objectifs conclu avec le Conseil d'Administration (CA). Il peut être assisté d'un adjoint sur décision du CA.<br class='autobr' /> Il est prévu des commissaires au compte (2) et leurs suppléants. Les fonctions peuvent être confiées à des sociétés constituées par des personnes physiques.<br class='autobr' /> Le comité de direction disparaît dans la nouvelle configuration de la LNB S.A.</p> <p>M. M.</p> <!--[if !IE]><!--><iframe src="spip.php?page=pdfjs&id_document=18946" width="490" height="600" class="spip_document_18946 lecteurpdf lecteufpdf-18946 spip_documents spip_documents_center" name="pdf_18946" allowfullscreen></iframe><!--<![endif]--> <!--[if IE]><iframe src="IMG/pdf/decret-2022-720.pdf" width="490" height="600" class="spip_document_18946 lecteurpdf lecteufpdf-18946 spip_documents spip_documents_center" name="pdf_18946" allowfullscreen></iframe><![endif]--></div> Le Bénin accueille une mission d'entreprises tunisiennes https://24haubenin.bj/?Le-Benin-accueille-une-mission-d-entreprises-tunisiennes https://24haubenin.bj/?Le-Benin-accueille-une-mission-d-entreprises-tunisiennes Tue, 24 Jan 2023 22:56:04 +0100 fr F. Aubin Ahéhéhinnou PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le Bénin accueille du 19 au 25 février 2023, une mission économique d'entreprises tunisiennes. Il s'agit d'une initiative de la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT). <br class='autobr' /> Une mission d'entreprises citoyennes tunisiennes séjournent au Bénin à partir du 19 février. La mission organisée par le CONECT va durer environ 06 jours. Elle sera une opportunité pour les investisseurs tunisiens et entreprises spécialisées dans les secteurs des services destinés aux institutions, les matériaux de (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Economie-" rel="directory">Economie</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH83/conect-1-44784.png?1674597387' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='83' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le Bénin accueille du 19 au 25 février 2023, une mission économique d'entreprises tunisiennes. Il s'agit d'une initiative de la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT).</strong></p> <p>Une mission d'entreprises citoyennes tunisiennes séjournent au Bénin à partir du 19 février. La mission organisée par le CONECT va durer environ 06 jours. Elle sera une opportunité pour les investisseurs tunisiens et entreprises spécialisées dans les secteurs des services destinés aux institutions, les matériaux de construction, les services numériques, l'enseignement supérieur et l'industrie pharmaceutique. En plus du Bénin la mission de la CONECT va se dérouler au Togo au cours de la même période. Le Bénin et le Togo selon les données du Centre de promotion des exportations (CEPEX), représentent près de 6 % des exportations tunisiennes destinées aux marchés des pays d'Afrique subsaharienne. <br class='autobr' /> Selon une publication de Magazine Entreprises, les exportations tunisiennes vers le Bénin se sont établies à près de 53,8 millions de dinars en 2022, soit une hausse de 52,8% par rapport à 2021.</p> <p>F. A. A.</p></div> Mauritanie surprend Mali et file en quarts https://24haubenin.bj/?Mauritanie-surprend-Mali-et-file-en-quarts https://24haubenin.bj/?Mauritanie-surprend-Mali-et-file-en-quarts Tue, 24 Jan 2023 22:55:50 +0100 fr Josué SOSSOU <p>Grosse déception ce mardi 24 janvier côté malien dans ce CHAN Algérie 2023. <br class='autobr' /> Un match nul avec buts suffisait à qualifier le Mali pour les quarts de finale du CHAN. Mais les maliens pourront regretter de ne pas avoir su concrétiser leur domination durant une première période complètement en leur faveur. <br class='autobr' /> En ce seconde période avec le réveil mauritanien, le gardien malien Germain Berthé n'a pu rien faire sur le but de Mamadou Sy, qui prenait le meilleur sur Souleymane Coulibaly pour propulser un centre de (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Sport-" rel="directory">Sport</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH103/whatsapp_image_2023-01-24_at_7.47_55_pm-e8cb1.jpg?1674597356' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='103' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Grosse déception ce mardi 24 janvier côté malien dans ce CHAN Algérie 2023.</strong></p> <p>Un match nul avec buts suffisait à qualifier le Mali pour les quarts de finale du CHAN. Mais les maliens pourront regretter de ne pas avoir su concrétiser leur domination durant une première période complètement en leur faveur.<br class='autobr' /> En ce seconde période avec le réveil mauritanien, le gardien malien Germain Berthé n'a pu rien faire sur le but de Mamadou Sy, qui prenait le meilleur sur Souleymane Coulibaly pour propulser un centre de Sidi Amara de la tête au fond des filets à la 53ème minute de jeu. Au coup de sifflet final, le score (1-0) reste inchangé. <br class='autobr' /> Finalistes de la dernière édition au Cameroun, les Aigles locaux du Mali se sont fait surprendre par les Mourabitounes de la Mauritanie (0-1), cet après-midi, lors de la 3ème et dernière journée du groupe D...<br class='autobr' /> Le classement final du groupe D : Mauritanie 4 points, Angola 2 pts, Mali 1 pt</p> <p><strong>Josué SOSSOU</strong></p></div> Les inscriptions au Bac 2023 clôturées le vendredi prochain https://24haubenin.bj/?Les-inscriptions-au-Bac-2023-cloturees-le-vendredi-prochain https://24haubenin.bj/?Les-inscriptions-au-Bac-2023-cloturees-le-vendredi-prochain Tue, 24 Jan 2023 22:55:35 +0100 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Les inscriptions et dépôt physique des dossiers pour le compte de l'examen du baccalauréat session de juin 2023 prennent fin le vendredi 27 janvier 2023. <br class='autobr' /> Clôture du registre d'inscription au Baccalauréat session de juin 2023 dans trois jours. Les inscriptions seront clôturées le 27 janvier prochain. Un portail est réservé uniquement à l'inscription des candidats libres. Le dépôt des dossiers physiques se déroule au CEG Gbégamey à Cotonou et dans les directions départementales des enseignements (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH84/maxresdefault_3_-e5c27.jpg?1674597346' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='84' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Les inscriptions et dépôt physique des dossiers pour le compte de l'examen du baccalauréat session de juin 2023 prennent fin le vendredi 27 janvier 2023. </strong></p> <p>Clôture du registre d'inscription au Baccalauréat session de juin 2023 dans trois jours. Les inscriptions seront clôturées le 27 janvier prochain. Un portail est réservé uniquement à l'inscription des candidats libres. Le dépôt des dossiers physiques se déroule au CEG Gbégamey à Cotonou et dans les directions départementales des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle. Le jeudi 19 janvier dernier, le directeur général de l'Office du baccalauréat s'est rendu sur le site de validation des inscriptions au CEG Gbégamey. « Il ne faut pas traîner les pas, il faut aller au bon moment. C'est pour cela que la date de clôture est rigoureusement fixée au vendredi 27 janvier 2023 à 17 heures 30 minutes », a-t-il indiqué.</p> <p><strong>Akpédjé Ayosso</strong></p></div> Liste des 26 Ecureuils Juniors sélectionnés par Mathias Déguénon https://24haubenin.bj/?Liste-des-26-Ecureuils-Juniors-selectionnes-par-Mathias-Deguenon https://24haubenin.bj/?Liste-des-26-Ecureuils-Juniors-selectionnes-par-Mathias-Deguenon Tue, 24 Jan 2023 22:55:12 +0100 fr Josué SOSSOU <p>Les Ecureuils juniors sont dans leur dernière ligne droite avant le coup d'envoi de la Coupe d'Afrique des Nations des moins de 20 ans le 19 février prochain au Caire en Egypte. <br class='autobr' /> Mathias Déguénon et ses poulains démarrent jeudi 26 janvier prochain leur dernier stage de préparation de la CAN U20. Ils passeront selon le calendrier qui leur ait dressé, deux jours à Cotonou après quoi, le groupe mettra le cap sur le Maroc pour un stage d'acclimatation avec quelques matchs amicaux avant de s'envoler pour (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Sport-" rel="directory">Sport</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH87/50fa51a8-2f08-4e73-8f19-216222b4a871-0c9aa.jpg?1674597321' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='87' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Les Ecureuils juniors sont dans leur dernière ligne droite avant le coup d'envoi de la Coupe d'Afrique des Nations des moins de 20 ans le 19 février prochain au Caire en Egypte. </strong></p> <p>Mathias Déguénon et ses poulains démarrent jeudi 26 janvier prochain leur dernier stage de préparation de la CAN U20. Ils passeront selon le calendrier qui leur ait dressé, deux jours à Cotonou après quoi, le groupe mettra le cap sur le Maroc pour un stage d'acclimatation avec quelques matchs amicaux avant de s'envoler pour l'Egypte précisément à Alexandrie où sera logé le groupe C qui comprend le Bénin, la Tunisie, la Gambie et la Zambie.<br class='autobr' /> Dans le cadre de cet ultime stage, le sélectionneur des U20 béninois a convoqué 26 jeunes talents. Outre les habitués, une seule nouveauté fait figure dans la liste. Il s'agit de Attidjikou Samadou de Bani Gansè Fc convoqué pour la première fois. <br class='autobr' /> Les 26 joueurs sélectionnés :</p> <div class='spip_document_18936 spip_document spip_documents spip_document_image spip_documents_center spip_document_center'> <figure class="spip_doc_inner"> <a href='https://24haubenin.bj/IMG/jpg/whatsapp_image_2023-01-24_at_5.11_43_pm_1_.jpg' class="spip_doc_lien mediabox" type="image/jpeg"> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L500xH500/whatsapp_image_2023-01-24_at_5.11_43_pm_1_-dff25.jpg?1674597321' width='500' height='500' alt='' /></a> </figure> </div> <p>Le Bénin entre en lice à la CAN U20 Egypte 2023 face à la Zambie le 21 février prochain.</p> <p><strong>Josué SOSSOU</strong></p></div> Imprimerie TUNDE condamnée à payer plus de 5 millions FCFA https://24haubenin.bj/?Imprimerie-TUNDE-condamnee-a-payer-plus-de-5-millions-FCFA https://24haubenin.bj/?Imprimerie-TUNDE-condamnee-a-payer-plus-de-5-millions-FCFA Tue, 24 Jan 2023 22:49:55 +0100 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Une affaire de loyers oppose un propriétaire d'immeuble et la Société Imprimerie TUNDE SA. Celle-ci a saisi le Tribunal de Commerce de Cotonou pour faire opposition à l'injonction de payer du bailleur, un agent des douanes à la retraite, mais le Tribunal a donné raison au bailleur. C'est à travers le jugement contradictoire prononcé en premier ressort à l'audience publique du 12 janvier 2023. <br class='autobr' /> Le bailleur de l'immeuble abritant l'IMPRIMERIE TUNDE à Cotonou se prévalant de loyers impayés a obtenu une (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Societe-" rel="directory">Société</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L134xH150/imprimerie_tunde-a1b7f.png?1674597000' class='spip_logo spip_logo_right' width='134' height='150' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Une affaire de loyers oppose un propriétaire d'immeuble et la Société Imprimerie TUNDE SA. Celle-ci a saisi le Tribunal de Commerce de Cotonou pour faire opposition à l'injonction de payer du bailleur, un agent des douanes à la retraite, mais le Tribunal a donné raison au bailleur. C'est à travers le jugement contradictoire prononcé en premier ressort à l'audience publique du 12 janvier 2023.</strong></p> <p>Le bailleur de l'immeuble abritant l'IMPRIMERIE TUNDE à Cotonou se prévalant de loyers impayés a obtenu une autorisation de saisie conservatoire sur les biens de l'Imprimerie et une injonction de payer condamnant la Société IMPRIMERIE TUNDE SA à lui payer la somme de 5.600.000 francs CFA.<br class='autobr' /> Après avoir reçu l'injonction de payer le 2 août 2022, la Société IMPRIMERIE TUNDE SA a saisi le Tribunal de Commerce de Cotonou le 18 août 2022. Elle demande la suspension des poursuites individuelles engagées contre elle ; la rétractation de l'ordonnance d'injonction de payer sus indiquée ; l'annulation des saisies conservatoires de créances des 29, 30 juin 2022, 1er et 04 juillet 2022 et de biens meubles corporels du 28 juillet 2022. A l'appui de ses demandes, la Société IMPRIMERIE TUNDE expose qu'elle connaît une baisse d'activités et est débitrice de beaucoup d'autres créanciers. Elle ajoute avoir obtenu une ordonnance de Tribunal de première instance portant suspension des poursuites individuelles.<br class='autobr' /> Le bailleur s'oppose à ces prétentions et sollicite la condamnation de la Société IMPRIMERIE TUNDE SA au paiement de la somme de 1.000.000 francs CFA à titre de frais irrépétibles.<br class='autobr' /> Pour le Tribunal de commerce de Cotonou, il y a lieu de rétracter l'ordonnance d'injonction de payer car celle-ci a été rendue à la même date que l'ordonnance de suspension des poursuites individuelles.<br class='autobr' /> Le tribunal s'est déclaré incompétent pour connaître de la demande d'annulation de saisies conservatoires<br class='autobr' /> La Société IMPRIMERIE TUNDE SA a été condamnée à payer la somme de 5.600.000 francs CFA et la somme de 300.000 francs CFA à titre de frais irrépétibles à son bailleur, selon le jugement prononcé le 12 janvier 2023.<br class='autobr' /> M. M.</p></div> Le Bénin participe à la Biennale de Venise 2024 https://24haubenin.bj/?Le-Benin-participe-a-la-Biennale-de-Venise-2024 https://24haubenin.bj/?Le-Benin-participe-a-la-Biennale-de-Venise-2024 Tue, 24 Jan 2023 20:19:07 +0100 fr Akpédjé Ayosso <p>Le Bénin prendra part à la Biennale de Venise en 2024. Le nigérian Azu Nwagbogu a été désigné Commissaire du pavillon béninois. . <br class='autobr' /> Participation du Bénin à la Biennale de Venise 2024. Selon les informations, c'est le nigérian Azu Nwagbogu, fondateur et directeur de l'African Artists Foundation (AAF) qui a été choisi par le chef de l'Etat Patrice Talon comme Commissaire du pavillon béninois. Azu Nwagbogu sera assisté de deux co-commissaires non encore identifiés. Tout le long de la Biennale, il est (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH150/703a2a8b-e261-4f93-9aa7-0dd96b1d5136-9b05c.jpg?1674588173' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='150' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le Bénin prendra part à la Biennale de Venise en 2024. Le nigérian Azu Nwagbogu a été désigné Commissaire du pavillon béninois. .</strong></p> <p>Participation du Bénin à la Biennale de Venise 2024. Selon les informations, c'est le nigérian Azu Nwagbogu, fondateur et directeur de l'African Artists Foundation (AAF) qui a été choisi par le chef de l'Etat Patrice Talon comme Commissaire du pavillon béninois. Azu Nwagbogu sera assisté de deux co-commissaires non encore identifiés. Tout le long de la Biennale, il est prévu des activités et évènements culturels. Des artistes béninois vont exposer au cours de la Biennale. C'est pour la première fois que le Bénin participe à ce rendez-vous majeur de l'art contemporain mondial.</p> <blockquote class="twitter-tweet"><p lang="fr" dir="ltr">[<a href="https://twitter.com/hashtag/AsakanNews?src=hash&ref_src=twsrc%5Etfw">#AsakanNews</a>]</p> <p>Le curateur africain d'origine nigériane Azu Nwagbogu est nommé commissaire du Pavillon du Bénin à la Biennale de Venise 2024.</p> <p>Né en 1975 à Lagos, au Nigéria, est le fondateur de l'African Artists' Foundation, un organisme qui fait découvrir et accompagne depuis <a href="https://t.co/zK7VLDrwE3">pic.twitter.com/zK7VLDrwE3</a></p> <p>— asakan (@asakan_art) <a href="https://twitter.com/asakan_art/status/1617401134057984000?ref_src=twsrc%5Etfw">January 23, 2023</a></p> </blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>La volonté du gouvernement est de promouvoir la circulation des œuvres d'art du Bénin en Afrique et à travers le monde. Objectif : révéler le Bénin, son art et son patrimoine à l'international. Après le succès de Cotonou, le volet de l'exposition “Art du Bénin” s'est ouvert au Maroc le 17 janvier 2023. Une centaine d'œuvres contemporaines béninoises sont exposées au Musée Mohammed VI jusqu'au 15 mai 2023. Plusieurs projets sont également en cours au Bénin pour promouvoir l'art.</p> <p><strong>Akpédjé Ayosso</strong></p></div> Officiel, Jordel Dossou rejoint FC Sochaux Montbéliard https://24haubenin.bj/?Officiel-Jordel-Dossou-rejoint-FC-Sochaux-Montbeliard https://24haubenin.bj/?Officiel-Jordel-Dossou-rejoint-FC-Sochaux-Montbeliard Tue, 24 Jan 2023 15:36:40 +0100 fr Josué SOSSOU <p>C'est officiel, l'Ecureuil du Bénin, Jordel Dossou n'est plus joueur de Clermont Foot 63. <br class='autobr' /> Le Clermont Foot 63 et FC Sochaux Montbéliard ont trouvé ces dernières heures un accord pour le transfert de l'international attaquant béninois Jodel Dossou. Dans un communiqué officiel, Clermont annonce le départ de l'Ecureuil qui va défendre désormais les couleurs du FC Sochaux. Raison de ce transfert, la recherche de plus de temps de jeu et relever un nouveau challenge de Jodel Dossou. Il rejoint ainsi la Ligue (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Sport-" rel="directory">Sport</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L120xH150/fb17c6c4-fdc5-4cc7-b4a6-e29ec162eeea-d50a3.jpg?1674588173' class='spip_logo spip_logo_right' width='120' height='150' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>C'est officiel, l'Ecureuil du Bénin, Jordel Dossou n'est plus joueur de Clermont Foot 63. </strong></p> <p>Le Clermont Foot 63 et FC Sochaux Montbéliard ont trouvé ces dernières heures un accord pour le transfert de l'international attaquant béninois Jodel Dossou. Dans un communiqué officiel, Clermont annonce le départ de l'Ecureuil qui va défendre désormais les couleurs du FC Sochaux.<br class='autobr' /> Raison de ce transfert, la recherche de plus de temps de jeu et relever un nouveau challenge de Jodel Dossou. Il rejoint ainsi la Ligue 2 BKT avec l'ambition d'aider le club franc-comtois à revenir en Ligue 1 Uber Eats.</p> <blockquote class="twitter-tweet"><p lang="fr" dir="ltr">Joël Dossou signe à Sochaux <a href="https://t.co/e8kp1cl87N">pic.twitter.com/e8kp1cl87N</a></p> <p>— 24 Heures au Benin (@24haubenin) <a href="https://twitter.com/24haubenin/status/1617887984887414786?ref_src=twsrc%5Etfw">January 24, 2023</a></p> </blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>L'aillier béninois avait quitté l'Autriche lors de l'été 2020 pour Clermont Foot 63 en Ligue 1 Uber Eats. Il avait alors été auteur de 12 buts et 2 passes décisives cette saison-là. Sous ses nouvelles couleurs Jordel Dossou portera désormais le numéro 24.</p> <p>On ne peut que lui souhaiter une bonne chance dans cette nouvelle étape de sa carrière.</p> <p><strong>Josué SOSSOU</strong></p></div> La 2e session ordinaire de l'année 2022 s'achève ce mercredi https://24haubenin.bj/?La-2e-session-ordinaire-de-l-annee-2022-s-acheve-ce-mercredi https://24haubenin.bj/?La-2e-session-ordinaire-de-l-annee-2022-s-acheve-ce-mercredi Tue, 24 Jan 2023 14:50:01 +0100 fr F. Aubin Ahéhéhinnou PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Les députés de la 8e législature reprennent le chemin de l'hémicycle mercredi 25 janvier 2023. 04 dossiers seront examinés au cours de la plénière qui s'inscrit dans le cadre des travaux de la 2e session ordinaire de l'année 2022. <br class='autobr' /> A travers un communiqué en date du lundi 23 janvier 2023, le président de l'Assemblée nationale, Louis VLAVONOU invite les députés de la 8e législature à prendre part à une plénière mercredi 25 janvier 2023. 04 dossiers seront à l'ordre du jour. Il s'agit de : <br class='autobr' /> – examen du projet (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH84/2926c0cb-1d49-4236-887a-6fd4edb42953_w1200_r1-a68f7.jpg?1674588173' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='84' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Les députés de la 8e législature reprennent le chemin de l'hémicycle mercredi 25 janvier 2023. 04 dossiers seront examinés au cours de la plénière qui s'inscrit dans le cadre des travaux de la 2e session ordinaire de l'année 2022.</strong></p> <p>A travers un communiqué en date du lundi 23 janvier 2023, le président de l'Assemblée nationale, Louis VLAVONOU invite les députés de la 8e législature à prendre part à une plénière mercredi 25 janvier 2023. 04 dossiers seront à l'ordre du jour. Il s'agit de :</p> <p><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> examen du projet de loi portant autorisation de ratification de l'accord de coopération du 21 décembre 2019 entre les gouvernements des Etats membres de l'Union monétaire ouest africaine et le gouvernement de la République française ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> examen du projet de loi portant autorisation de ratification de la Convention signée à Abu Dhabi, le 04 mars 2013 entre la République du Bénin et les Emirats Arabes Unis, en vue d'éviter la double imposition et de prévenir l'évasion fiscale en matière d'impôt sur le revenu ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> Proposition de résolution ; <br /><span class="spip-puce ltr"><b>–</b></span> Clôture de la 2e session ordinaire de l'année 2022.</p></div> Un jeune jugé pour avoir soutiré 26 millions FCFA à sa fiancée https://24haubenin.bj/?Un-jeune-juge-pour-avoir-soutire-26-millions-FCFA-a-sa-fiancee https://24haubenin.bj/?Un-jeune-juge-pour-avoir-soutire-26-millions-FCFA-a-sa-fiancee Tue, 24 Jan 2023 14:49:40 +0100 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Un jeune de 25 ans a été présenté, lundi 23 janvier 2023, à la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (Criet) pour “escroquerie par le biais d'un système électronique”. <br class='autobr' /> En relation avec une jeune musulmane qui l'aime éperdument, un jeune de 25 ans a fait croire à sa dulcinée qu'il avait des opportunités d'investissements. <br class='autobr' /> La jeune femme a remis plusieurs millions à son bien-aimé pour qu'il puisse saisir ces opportunités. <br class='autobr' /> Le jeune homme a en réalité escroqué la jeune femme. (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH67/justice_24h-18-b7bbd.jpg?1674588173' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='67' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Un jeune de 25 ans a été présenté, lundi 23 janvier 2023, à la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (Criet) pour “escroquerie par le biais d'un système électronique”.</strong></p> <p>En relation avec une jeune musulmane qui l'aime éperdument, un jeune de 25 ans a fait croire à sa dulcinée qu'il avait des opportunités d'investissements. <br class='autobr' /> La jeune femme a remis plusieurs millions à son bien-aimé pour qu'il puisse saisir ces opportunités. <br class='autobr' /> Le jeune homme a en réalité escroqué la jeune femme.<br class='autobr' /> Poursuivi pour « escroquerie par le biais d'un système électronique », le jeune a été présenté, lundi 23 janvier 2023, à la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (Criet).<br class='autobr' /> Plus de 26 millions de FCFA auraient été remis au jeune homme, selon la déposition de la jeune femme.<br class='autobr' /> Un montant que le jeune ne reconnaît pas. Il dit n'avoir reçu que six (6) millions de francs CFA.<br class='autobr' /> La jeune fille fond en larmes devant les juges de la Criet à la suite de ce démenti de son bien-aimé.<br class='autobr' /> Le Ministère public a requis sept (7) ans de prison ferme contre le jeune.<br class='autobr' /> La Cour a renvoyé le dossier au lundi 27 février 2023.<br class='autobr' /> M. M.</p></div> Des ambassadeurs saluent le bon déroulement du scrutin https://24haubenin.bj/?Des-ambassadeurs-saluent-le-bon-deroulement-du-scrutin https://24haubenin.bj/?Des-ambassadeurs-saluent-le-bon-deroulement-du-scrutin Tue, 24 Jan 2023 14:46:25 +0100 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Dans une déclaration conjointe en date du 24 janvier, des ambassadeurs du Canada, des États-Unis d'Amérique, du Japon, de la Suisse et de l'Union européenne au nom des Etats membres représentés au Bénin se réjouissent du bon déroulement des élections législatives du 8 janvier 2023. <br class='autobr' /> « Nous nous félicitons du déroulement paisible, sécurisé et inclusif sur l'ensemble du territoire des élections législatives du 08 janvier dernier », indiquent les ambassadeurs. L'opposition fait son retour à l'Assemblée nationale (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH70/screenshot_20230124-125208-237ae.png?1674588173' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='70' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Dans une déclaration conjointe en date du 24 janvier, des ambassadeurs du Canada, des États-Unis d'Amérique, du Japon, de la Suisse et de l'Union européenne au nom des Etats membres représentés au Bénin se réjouissent du bon déroulement des élections législatives du 8 janvier 2023.</strong></p> <p>« Nous nous félicitons du déroulement paisible, sécurisé et inclusif sur l'ensemble du territoire des élections législatives du 08 janvier dernier », indiquent les ambassadeurs. L'opposition fait son retour à l'Assemblée nationale avec 28 députés sur les 109. 28 femmes ont été également élues au terme des élections législatives du 8 janvier 2023.</p> <p>Pour les ambassadeurs, « l'entrée de l'opposition à l'Assemblée nationale et la présence d'un nombre significatif de parlementaires féminines renforcent la démocratie béninoise ». Ils se réjouissent aussi du « choix des voies de recours légales pour le règlement des litiges qui subsisteraient ».</p> <p><strong>Akpédjé Ayosso</strong></p> <!--[if !IE]><!--><iframe src="spip.php?page=pdfjs&id_document=18926" width="490" height="600" class="spip_document_18926 lecteurpdf lecteufpdf-18926 spip_documents" name="pdf_18926" allowfullscreen></iframe><!--<![endif]--> <!--[if IE]><iframe src="IMG/pdf/de_claration_conjointe_sur_les_elections_le_gislatives_de_2023.pdf" width="490" height="600" class="spip_document_18926 lecteurpdf lecteufpdf-18926 spip_documents" name="pdf_18926" allowfullscreen></iframe><![endif]--></div> La Russie et l'UAC explorent 2 domaines de coopération https://24haubenin.bj/?La-Russie-et-l-UAC-explorent-2-domaines-de-cooperation https://24haubenin.bj/?La-Russie-et-l-UAC-explorent-2-domaines-de-cooperation Tue, 24 Jan 2023 14:44:48 +0100 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>L'ambassadeur de Russie près le Bénin, Igor Evdokimov s'est rendu, vendredi 20 janvier 2023, au cabinet du recteur de l'Université (UAC) Félicien Avlessi. Les discussions entre les deux personnalités ont tourné autour de trois sujets. <br class='autobr' /> L'Université d'Abomey-Calavi (UAC) a reçu la proposition d'intégrer un réseau d'universités russes et africaines dans le but de favoriser les mobilités entre institutions. C'est le vendredi 20 janvier 2023 à l'occasion des échanges entre l'ambassadeur de Russie près le Bénin, (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH66/russie-uac-4fee1.jpg?1674588173' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='66' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>L'ambassadeur de Russie près le Bénin, Igor Evdokimov s'est rendu, vendredi 20 janvier 2023, au cabinet du recteur de l'Université (UAC) Félicien Avlessi. Les discussions entre les deux personnalités ont tourné autour de trois sujets.</strong><br class='autobr' /> L'Université d'Abomey-Calavi (UAC) a reçu la proposition d'intégrer un réseau d'universités russes et africaines dans le but de favoriser les mobilités entre institutions. C'est le vendredi 20 janvier 2023 à l'occasion des échanges entre l'ambassadeur de Russie près le Bénin, Igor Evdokimov et Félicien Avlessi, recteur de l'UAC.<br class='autobr' /> Une réflexion a été menée autour du projet d'ouverture d'une filiale d'une université russe à l'UAC avec des formations prioritaires. Selon les discussions, le projet sera mis en œuvre en tenant compte de l'aval du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ainsi que des normes et procédures en vigueur.<br class='autobr' /> SEM Igor Evdokimov a invité le recteur Félicien Avlessi à prendre part au prochain sommet Russie-Afrique.<br class='autobr' /> M. M.</p></div> Le Bénin à la recherche de 40 milliards FCFA https://24haubenin.bj/?Le-Benin-a-la-recherche-de-40-milliards-FCFA https://24haubenin.bj/?Le-Benin-a-la-recherche-de-40-milliards-FCFA Tue, 24 Jan 2023 14:43:36 +0100 fr Akpédjé Ayosso <p>Le Bénin sera à nouveau sur le marché financier de l'Uemoa jeudi 26 janvier 2023. Le pays recherche 40 milliards de FCFA. <br class='autobr' /> Le Bénin sur le marché financier de l'Uemoa le jeudi prochain. Le montant mis en adjudication est de 40 milliards de FCFA. Il s'agit d'une émission simultanée d'adjudication de bons assimilables du trésor (BAT) de maturité 1 an et de deux obligations assimilables du trésor (OAT) de maturité 3 ans et 5 ans. Les taux d'intérêt des OAT sont respectivement fixés à 5,20% et 5,30% dès la (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Economie-" rel="directory">Economie</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH73/c66080ea-0154-46ac-b682-82f9b8999dea-41907.jpg?1674588173' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='73' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le Bénin sera à nouveau sur le marché financier de l'Uemoa jeudi 26 janvier 2023. Le pays recherche 40 milliards de FCFA.</strong></p> <p>Le Bénin sur le marché financier de l'Uemoa le jeudi prochain. Le montant mis en adjudication est de 40 milliards de FCFA. Il s'agit d'une émission simultanée d'adjudication de bons assimilables du trésor (BAT) de maturité 1 an et de deux obligations assimilables du trésor (OAT) de maturité 3 ans et 5 ans. Les taux d'intérêt des OAT sont respectivement fixés à 5,20% et 5,30% dès la première année. Le remboursement de ces obligations se fera le premier jour ouvrable suivant la date d'échéance (remboursement In Fine).</p> <p>Le jeudi 12 janvier 2023, le trésor public a encaissé un montant de 27,5 milliards de FCFA (44 millions de dollars) sur le marché financier. C'est à l'issue de son émission simultanée d'adjudication de bons assimilables du trésor (BAT) de durée 12 mois et d'obligations assimilables du trésor (OAT) de 36 mois. L'émetteur avait mis en adjudication 25 milliards de FCFA.</p> <p><strong>A.Ayosso</strong></p></div> Le commissaire Scout de l'Archidiocèse de Cotonou décédé https://24haubenin.bj/?Le-commissaire-Scout-de-l-Archidiocese-de-Cotonou-decede https://24haubenin.bj/?Le-commissaire-Scout-de-l-Archidiocese-de-Cotonou-decede Tue, 24 Jan 2023 10:53:48 +0100 fr F. Aubin Ahéhéhinnou PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Cyr Hervé GANGBIGBA, commissaire Scout de l'Archidiocèse de Cotonou n'est plus. Il a rejoint la demeure éternelle lundi 23 Janvier 2023. <br class='autobr' /> Deuil dans l'église catholique. Le commissaire Scout de l'Archidiocèse de Cotonou est mort. Cyr Hervé GANGBIGBA a tiré sa révérence lundi 23 janvier 2023 des suites d'un malaise à l'âge de 44 ans. <br class='autobr' /> C'est un homme très engagé dans les mouvements et associations sous l'égide de l'église catholique. Suivant les conseils de ses parents, il intégra le mouvement crée par le (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://24haubenin.bj/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH107/scout-e108a.jpg?1674588173' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='107' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Cyr Hervé GANGBIGBA, commissaire Scout de l'Archidiocèse de Cotonou n'est plus. Il a rejoint la demeure éternelle lundi 23 Janvier 2023.</strong></p> <p>Deuil dans l'église catholique. Le commissaire Scout de l'Archidiocèse de Cotonou est mort. Cyr Hervé GANGBIGBA a tiré sa révérence lundi 23 janvier 2023 des suites d'un malaise à l'âge de 44 ans. <br class='autobr' /> C'est un homme très engagé dans les mouvements et associations sous l'égide de l'église catholique. Suivant les conseils de ses parents, il intégra le mouvement crée par le général britannique, Baden POWELL, et franchit toutes les étapes. En 2016, il fut investi chef d'unité à Ouidah. Il occupa également le poste de Commissaire diocésain aux ressources adultes. <br class='autobr' /> Le Commissaire Général de l'Association des Scouts Catholiques du Bénin, Dr Jean-Roitinos AISSI regrette le départ prématuré d'un « meilleur lieutenant ».</p> <p>F. A. A.</p></div> Les assises de Calavi clôturées par la formation des aumôniers anti-drogue https://24haubenin.bj/?Les-assises-de-Calavi-cloturees-par-la-formation-des-aumoniers-anti-drogue https://24haubenin.bj/?Les-assises-de-Calavi-cloturees-par-la-formation-des-aumoniers-anti-drogue Tue, 24 Jan 2023 10:53:15 +0100 fr Ignace B. Fanou <p>Le Bénin a abrité, du 12 au 22 janvier 2022, la formation des aumôniers et juges de paix de l'organisation internationale Conacce Chaplains sur la vision 2030 des Nations-Unies pour un monde de paix. Dénommée « Assises de Calavi, la réforme 2030 », cette réunion de haut niveau, s'est achevée par la formation des anti-drogue Conacce Chaplains. Les travaux, présidés par le Général mondial de la Conacce Chaplains, Carlos Arroba, se sont déroulés au siège de l'église évangélique les bénis de Dieu cité (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L100xH150/img-20230124-wa0034-05234.jpg?1674588173' class='spip_logo spip_logo_right' width='100' height='150' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le Bénin a abrité, du 12 au 22 janvier 2022, la formation des aumôniers et juges de paix de l'organisation internationale Conacce Chaplains sur la vision 2030 des Nations-Unies pour un monde de paix. Dénommée « Assises de Calavi, la réforme 2030 », cette réunion de haut niveau, s'est achevée par la formation des anti-drogue Conacce Chaplains. Les travaux, présidés par le Général mondial de la Conacce Chaplains, Carlos Arroba, se sont déroulés au siège de l'église évangélique les bénis de Dieu cité d'excellence dans la commune d'Abomey-calavi.</strong></p> <p>La formation anti-drogue de la Conacce Chaplains a réuni plus de 200 participants en provenance de plusieurs pays africains : Ghana, Gabon, Côte-d'Ivoire, Cameroun, Togo, Nigéria, Ouganda, RD Congo, Congo, Rwanda, Sénégal, Tchad, Burkina-Faso et Bénin. Elle a été rehaussée par la présence du Général mondial de la Conacce Chaplains, Carlos Arroba, son épouse, sa délegation et du commandant Afrique de la Conacce Chaplains, Général Kamdem Nounga Dieunedort à la cérémonie de clôture des assises.<br class='autobr' /> Au cours de la formation, les aumôniers antidrogues ont été outillés pour sensibiliser les populations sur les effets négatifs et néfastes de la drogue afin de les empêcher de se droguer. Pour le général commandant Afrique de la Conacce Chaplains, général Kamdem Nounga Dieunedort « prévenir vaut mieux que guérir ». <br class='autobr' /> C'est pourquoi, « la Conacce Chapains a décidé de s'asseoir pour pouvoir réfléchir à la vision 2030 que les Nations-Unies prônent ces derniers temps afin de s'assurer que nous pouvons travailler pour le bien-être de l'humanité en réduisant la souffrance et les addictions en tant que les hommes et femmes d'église » a-t-il indiqué. <br class='autobr' /> « L'Afrique est devenue la plaque tournante de ces substances » regrette le commandant Kamdem Nounga Dieunedort. Mieux, la drogue détruit les familles, l'économie de la nation et même les efforts des gouvernements qui visent à avoir la jeunesse élevée. C'est donc pour inverser la tendance que la Conacce Chaplains, à travers cette formation, entend apporter sa part de contribution à la lutte contre ces substances négatives en sensibilisant, en conseillant et en mettant sur pieds des conseillers thérapeutiques qui peuvent aider ceux qui sont déjà addicts à sortir de là. <br class='autobr' /> Il est donc attendu de ces conseillers thérapeutiques qu'ils sensibilisent les familles, les individus et même la nation sur les fléaux que causent les substances narcotines telles que le cannabis, l'opium aux fins de les empêcher de se droguer.<br class='autobr' /> Content de se retrouver en famille, le Général mondial de la Conacce Chaplains, Carlos Arroba a invité ses frères et soldats de Christ à mener des actions concrètes sur le terrain pour la promotion d'une jeunesse sans drogue.<br class='autobr' /> A long terme, la corporation compte avoir, dans chaque pays membre, un aumônier anti-drogue pour l'atteinte des objectifs.<br class='autobr' /> « En tant que commandant anti-drogue Afrique, nous travaillons dans le souci de créer des conseillers dans les 55 pays d'Afrique. Nous seulement au Bénin mais également dans les autres pays, nous œuvrons pour qu'il y ait à l'intérieur de chaque pays un aumônier antidrogue qui sensibilise les gens pour un monde sans tabac » a expliqué le partisan de paix, le commandant Afrique de la Conacce Chaplains. Notons que les aumôniers sont d'abord des ministres de culte affiliés à un corps précis entre autres : l'armée, les hôpitaux, la prison etc. Soumis à une formation para militaire, ils n'utilisent pas les armes mais plutôt la bible, la paix et l'amour de Dieu afin de communiquer les choses. <br class='autobr' /> J.M.</p></div> ‹‹Les résultats compilés au niveau de la CENA sont devenus caduques›› https://24haubenin.bj/?Les-resultats-compiles-au-niveau-de-la-CENA-sont-devenus-caduques https://24haubenin.bj/?Les-resultats-compiles-au-niveau-de-la-CENA-sont-devenus-caduques Tue, 24 Jan 2023 10:00:00 +0100 fr Marc Mensah <p>Sacca Lafia, président de la Commission Électorale Nationale Autonome (CENA) a adressé une correspondance à Eric Houndété, président du parti Les Démocrates (LD) en réponse à une demande de mise à disposition des résultats des compilations effectuées pour le compte des 546 arrondissements dans le cadre des élections législatives du 8 janvier dernier. C'est à travers la correspondance en date du 20 janvier 2023. <br class='autobr' /> ''Monsieur le Président, <br class='autobr' /> Par exploit d'huissier en date du 17 janvier 2023, vous nous avez (...)</p> - <a href="https://24haubenin.bj/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img src='https://24haubenin.bj/local/cache-vignettes/L150xH100/sacca_lafia-ac527.jpg?1674588173' class='spip_logo spip_logo_right' width='150' height='100' alt="" /> <div class='rss_texte'><p><strong>Sacca Lafia, président de la Commission Électorale Nationale Autonome (CENA) a adressé une correspondance à Eric Houndété, président du parti Les Démocrates (LD) en réponse à une demande de mise à disposition des résultats des compilations effectuées pour le compte des 546 arrondissements dans le cadre des élections législatives du 8 janvier dernier. C'est à travers la correspondance en date du 20 janvier 2023.</strong></p> <p>''Monsieur le Président,</p> <p>Par exploit d'huissier en date du 17 janvier 2023, vous nous avez adressé une signification de correspondance avec sommation d'avoir à vous communiquer les résultats des compilations effectués au niveau des cinq cent quarante-six (546) arrondissements dans le cadre des élections législatives du 08 janvier 2023. La Commission électorale nationale autonome (CENA) aurait pu donner une suite favorable à votre requête si celle-ci avait été formulée avant la transmission des résultats à la Cour constitutionnelle.<br class='autobr' /> En effet, dès lors que les résultats provisoires ont été transmis à la Cour constitutionnelle qui, après en avoir délibéré, a proclamé les résultats définitifs desdites élections, les résultats compilés au niveau de la CENA sont devenus caduques. Nous vous prions donc d'adresser votre requête à la Cour constitutionnelle.</p> <p>Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de mes sentiments distingués.''</p> <p>SACCA LAFIA</p></div>