mercredi, 21 février 2024 -

1171 visiteurs en ce moment

L’Afrique : Le réveil d’un géant




Par Dr. Mehenou Amouzou

L’Afrique a connu plusieurs étapes de transformations ; elles se sont déroulées sous différentes formes : traite négrière, colonisation, décolonisation, indépendance et néocolonialisme... etc. Nous pouvons dire sans jeux de mots qu’il n’y a pas eu réellement d’évolution. et nous vivons toujours dans le temps des plantations. L’Afrique n’a pas de droit, le présent et le futur du continent Africain sont précaires, incertains. Après avoir acquis l’indépendance il y a presque 70 ans l’Afrique demeure un continent très riche mais très pauvre en infrastructure, tout est archaïque, insalubre. Sur les visages de nos pauvres mères et pères on voit que le crépuscule s’assombrit, l’avenir meilleur est très lointain.

Comment s’expliquer que les autres continents viennent trouver leur bonheur en Afrique mais que les Africains meurent de tous les maux par exemple manque d’eau potable, de nourriture, etc. Ces États Africains sont ils dirigés par des puissances étrangères à l’Afrique ? Comme l’Occident, la Chine, l’Inde ? Certains dirigeants Africains ont ils des états d’âme et une conscience ?

En plus de leur incapacité à diriger leurs pays, ils veulent s’accaparer le pouvoir, ils ne respectent aucune loi établie ; c’est pourquoi les dirigeants des autres continents ne nous respectent ni ne nous considèrent. Ils nous trouvent irresponsables. La principale cause est que nous ne respectons pas notre constitution. Comment un président peut changer tout seul la constitution pour se maintenir au pouvoir ? Peut être se considère t-il-comme un roi ?

Pourquoi le Niger a donné 48h à la France pour rappeler son ambassadeur ?

Dans les relations internationales un pays hôte peut se prononcer sur l’accréditation d’une tierce personne en acceptant ou en refusant sa demande. Nous nous rappelons, de l’histoire d’un diplomate africain en d’Allemagne suite au comportement de l’Ambassadeur, s’est vu retirer son accréditation. Le deuxième cas est celui du général de Gaulle qui lorsqu’il est devenu président de la France par un coup d’État, aucun pays au monde ne s’était ingéré dans les affaires intérieures françaises, même pas les États-Unis, qui est en 1958, étaient puissants.

On se demande quel acte veut poser le gouvernement français en refusant de rappeler son ambassadeur au motif qu’actuellement le présent gouvernement Nigérien n’est pas légitime. Le gouvernement français joue à un jeu ridicule, Le Niger est un pays souverain, le Niger a le droit d’accepter ou de refuser qui il souhaite. Est ce que le gouvernement Français peut se mêler dans les affaires intérieures des États Unis, de la Chine, du Japon, de la Belgique et de la Russie ? En aucun cas. Qu’est ce qui agite la France ? Pourquoi la France veut elle entrer en guerre avec le Niger aidée de ses vassaux ? Le peuple Nigérien ne cherche pas la guerre. Le gouvernement du Niger veut que son pays soit respecté. C’est vraiment un paradoxe : le Niger, le pays le plus pauvre permet à la France pays industrialisé de jouir de l’électricité. Le Niger qui fournit de l’uranium à la France ne bénéficie peut être que de 15 à 20% de l’électricité. La France exporte l’électricité et l’uranium nigérien vers d’autres pays. En d’autres termes c’est une duperie. Combien de temps cela va t’il durer ? Encore 100 ans ? Le peuple nigérien souffre de manque d’électrification du pays. Si à cause de l’uranium la France veut faire la guerre à un pays pauvre il vaudrait mieux trouver un ennemi à sa taille comme, les États Unis, la Chine, la Russie, le Japon, l’Algérie, l’Inde, la Corée du Nord ou l’Iran etc.

Pourquoi se cacher derrière des pays comme le Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Bénin pour déclarer la guerre au Niger ? La France peut elle entrer en conflit avec la Chine ? La Russie ? L’Algérie ? Ou bien il y a quelque chose que le gouvernement français nous cache ? Les pays vassaux de la France c’est à dire les va t-en guerre, comme le Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Bénin sont dans un état économiquement et politiquement désastreux. Le gouvernement du Nigeria est fatigué, humilié par son incapacité à mettre fin à la guerre qui perdure contre le groupe Boko Haram et incapable de trouver une solution au problème économique et social. Malgré tous les problèmes auxquels le Nigeria doit faire face il croit pouvoir déclarer la guerre au Niger !

Les dirigeants du Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Bénin, n’ont rien à offrir à leurs populations qui ne demandent que le respect de leurs institutions mais leurs dirigeants s’en moquent. C’est le culte de la personnalité en oubliant la misère du peuple. La population de ces pays veut que leurs gouvernements s’occupent d’eux en priorité, ce sont des dirigeants anticonstitutionnels, semant l’anarchie ; de tels dirigeants sont la risée de tout un continent. Lequel de ces quatre États peut donner des leçons de démocratie et de droit de l’homme au peuple Nigérien ? Est ce que la charte qui régit la CEDEAO permet de déclarer la guerre à un État membre ou bien de promouvoir le développement de la région ? Déclarer la guerre à un État membre n’est pas inscrit au projet des pères fondateurs. Si les personnes qui sont supposées nous représenter n’obéissent pas aux règles élémentaires, ont elles encore besoin de notre soutien ? Ce n’est pas l’intérêt de la CEDEAO que ces gens représentent mais l’intérêt de l’occident.

Selon l’article 9 de la convention de Vienne en Avril 1961, le Niger peut signifier à la France que son ambassadeur n’est pas le bienvenue sur son territoire et dans ce cas, la France est dans l’obligation de respecter la décision souveraine du Niger. De quel droit la France voudrait elle imposer son choix ? Alors qu’elle connait bien l’article 9 ! La France peut elle déclarer la guerre à la Russie ou au Brésil ? Si l’Afrique a coopéré avec la France d’une façon unilatérale pendant 100 ans, il est temps de revoir les accords et d’en prévoir d’autres gagnants gagnants et non de dominants à dominés. Cette coopération n’est pas saine elle est mensongère.

Le réveil

Notre continent s’enfonce, dans le malheur, le ridicule et dévient la risée des autres. Si l’Afrique est mauvaise, pourquoi d’autres peuples aiment ils venir y vivre mais ne veulent pas cohabiter avec l’Africain ?

Il est temps que certains dirigeants incompétents, confus dans leurs têtes, cessent de considérer le pouvoir du peuple comme un domaine privé. Cessons de recevoir des ordres extérieurs. Pourquoi ces chefs d’États ne se soucient pas de leur population qui meurt de faim et vit dans la salubrité ? Celle-ci souffre maintenant plus qu’au temps de la période coloniale. C’est triste, c’est un constat amer qui démontre notre incapacité à nous prendre en main ; l’Europe, L’Asie les États Unis ne peuvent développer l’Afrique à notre place. Depuis les indépendances jusqu’à maintenant certains dirigeants africains sont en train de marcher à reculons ; c’est seulement en Afrique qu’on voit des ministres qui n’ont jamais travaillé dans le secteur privé, devenir milliardaires ; c’est vraiment la culture de la médiocrité. Des ministres de ce genre ne vont jamais initier des projets de recherches ou de développement parce que leurs intérêts sont ailleurs.

Il y a deux ans nous avons publié la nouvelle Afrique, où nous envisagions un découpage en quatre régions. L’Afrique du Nord, l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique de l’Est et l’Afrique du Sud, de sorte que le président de toute l’Afrique soit élu par les quatre régions. Il est urgent de passer à la concrétisation de ce projet. C’est envisageable en comptant sur nos propres forces et sur des aides des pays amis d’Afrique. Cette fois-ci nous allons contrôler tous les projets africains à hauteur de 60% et ouvrir le capital à 40% aux investisseurs étrangers. Le barrage d’Inga en République démocratique du Congo, (selon les experts qui ont conduit les études de faisabilité de la firme Néerlandaise) peut produire de l’électricité, pour presque tout le continent Africain. Cette étude a été réalisée au temps de l’ancien Président Mobutu. Jusqu’à présent rien n’a pu voir le jour. Pourquoi un projet aussi ambitieux, fierté de l’Afrique est resté dans les tiroirs ? Même pas un début de travaux ? Aucun dirigeant Africain ne veut démarrer ce projet comme si c’était irréalisable.

Maintenant, la RDC est ravagée par trois guerres : une guerre civile, une guerre d’envahisseur, et une guerre perpétuelle de déstabilisation du Congo pour qu’il ne saisisse pas l’opportunité de se développer, et que sa richesse ne profite pas aux Congolais. L’Afrique est capable, et nous devons éviter les erreurs qui ont été faites dans le passé, des sabotages économiques et financiers ont été menées par les experts en cols blancs, endettant nos pays très riches en matières premières au point qu’ils deviennent des mendiants. Par exemple la construction de la raffinerie du pétrole ivoirien ne sert pas a raffiner du pétrole produit en Côte d’Ivoire ; ce dernier se vend à l’état brute à la France, or le but de ce complexe pétrolier était de raffiner l’or noir Ivoirien. Pourquoi cette raffinerie ne sert pas ? Pour mieux endetter le pays en milliards de francs ? Cette méthode de gestion par les conseillers économiques et techniques a été préjudiciable à l’économie Africaine, a duré plusieurs décennies. Comment amortir ces dettes qui deviennent des fardeaux pesants ? Les gouvernements suppriment des financements élémentaires de base destinées à la population ; idem pour la commercialisation du pétrole, du phosphate, d’uranium, de manganèse et de l’or etc. L’Afrique vend ses ressources mais c’est l’acquéreur qui fixe le prix et la quantité achetée. C’est une duperie. L’Afrique a formé bon nombre de cadres mais ces derniers ne sont pas dans leur domaine de compétences. Ces conseillers économiques et assistants techniques ne font rien pour stopper ou éviter la débâcle économique, mais leurs salaires sont garantis par contre leur efficacité sur le terrain n’est pas démontrée.

Le Mali, Le Burkina Faso et le Niger

Le Mali est un pays béni grâce à ses ancêtres et ceux d’Afrique. Quand l’ancien Président Sanogo venait de prendre le pouvoir, on pouvait compter plus d’une dizaine de services de renseignements extérieurs à L’Afrique. Que cherchaient-ils ? C’est pourquoi nous persistons à dire que les problèmes économiques de l’occident ont engendre le développement du terrorisme.

Le Mali, Le Burkina Faso et le Niger, doivent travailler en concertation, ouvrir un espace communautaire, formant une zone de libre circulation des hommes et des biens. Il faut se concentrer sur le développement de l’agriculture c’est très important. L’Europe, les Etat Unis et la Chine sont passes par la. Maintenant ils ont préféré abandonner l’agriculture traditionnelle, et ont fait le choix des OGM qui sont devenus l’un des gros problèmes de l’humanité. Dans 3 ans, les trois pays seront fiers de leur choix, d’autres de la sous région et même du monde leur emboîteront le pas.

Le Nigeria qui vivait de l’agriculture, exportait son savoir faire aux USA et partout dans le monde. Le Naira Nigérian était plus fort que le dollar Américain dans les années 1970. En ce temps là, le Nigeria exportait des produits agricoles qui constituaient sa première ressource, le pétrole le deuxième. Le Nigeria qui s’était fait connaître par son savoir faire comme meilleur producteur agricole au monde a perdu sa place de leader et est devenu importateur de ces produits. La majorité de ce qui est importé est de l’OGM, nourritures non recommandables, risquées pour la santé de la population qui vit déjà dans un état précaire.

Le Nigeria qui devait être une force politique, militaire et économique de la sous région est devenue un pays sans pilote. Le Nigeria se cherche, il n’a pu anéantir Boko Haram qui a détruit le pays et fait déplacer des millions de personnes. L’Insécurité est devenue un problème récurent. La situation économique, ne s’améliorant pas, 30% de la population a du mal à avoir deux repas par jour. Comment un pays très riche et éduqué peut laisser ruiner sa réputation et son savoir faire, incapable de prendre soin de sa population ? Malgré ses problèmes personnels, le Nigeria veut déclarer la guerre à son voisin, le Niger, sous prétexte que les militaires ce sont accaparés du pouvoir. Alors que le peuple a faim, même l’eau potable est presque inexistante. Le Nigeria a besoin des autres pays afin d’enrayer le phénomène « Boko Haram », d’aider à développer l’économie régionale, et l’économie agricole afin de supprimer la faim et d’accéder à l’eau potable. Cela permettrait à la région d’être en autosuffisance alimentaire et d’exporter l’excédent aux autres pays voisins.

La Chine a choisi de développer premièrement l’agriculture au niveau national, afin d’exporter l’excédent en produit fini. L’industrie technique vient après la maîtrise des industries agronomiques. Toutes les ressources venant du sol Africain doivent être transformées avant exportation, de même que le café et le cacao. A propos du gisement de gaz découvert au Sénégal, espérons que le gouvernement Sénégalais s’engagera sur la voie de la transformation de ces minerais en produits finis avant exportation.

Le développement unilatéral que l’Afrique a connu il y a plus de soixante ans, est un développement à sens unique c’est à dire au profit de l’Occident qui a appauvrit l’Afrique. Comment l’occident peut il offrir que 10% à 15% maximum des recettes et garder les 85% a un continent aussi riche en ressources naturelles, que l’Afrique ! L’occident menace l’Afrique de coup d’état si elle ne signe pas d’accord avec elle (accord de dupe). Par exemple on se rappelle de la Gambie sous Yaya Jammeh, l’ancien président de Gambie qui a été destitué sous prétexte qu’il a perdu l’élection présidentielle, la CEDEAO et L’Occident l’ont évincé du pouvoir. Il s’agit du dossier de pétrole situé en haute mer de la Gambie, les pays européens ont proposé 10% à la Gambie, son président Yaya Jammeh a refusé ; Ils ont fait une contre proposition à 15% il a refusé et exigé 50% ; les européens s’y sont opposés ce qui a conduit à sa destitution. Ne voulant pas quitter le pouvoir, il a été poussé dehors par les va -t-en guerre de la CEDEAO appuyée par l’Occident.

C’est vraiment triste, la CEDEAO ne dispose t’elle pas de services de renseignements ? Ne peut-elle pas analyser les informations données ? Quelle force de combat disposons-nous ? L’Occident les forme mais le résultat est décevant. En Juillet 2023, le même scenario se répète. Tout le peuple Nigérien désavoue l’ancien président, femmes, enfants, jeunes et vieillards. Alors la CEDEAO prône un embargo sur toutes les marchandises y compris les médicaments destinés aux malades. Quelle CEDEAO veut-on ? Celle des Hommes et des femmes ou celle des moutons ? La CEDEAO doit être proche de son peuple, et non cautionner ses présidents africains qui font de multiples mandats. Tous ne sont que des va t-en guerre prétendant respecter la constitution, ce sont des présidents hors la loi. Ils gagnent grâce a des élections truquées et gouvernent par la force brutale mais sont incapables de lutter contre le terrorisme.

Si la CEDEAO ne veut pas adopter la posture d’une organisation responsable, il vaut mieux la dissoudre et former une entité nouvelle au service du peuple et de la région. Pour l’instant on peut dire que la CEDEAO entrave le développement de la région.

L’une des causes principales du développement du terrorisme croissant en Afrique

Les problèmes économiques de l’occident ont engendré le développement du terrorisme dans le monde et principalement dans les pays en voie de développement, notamment ceux produisant du pétrole, de la bauxite, du manganèse, de l’or, du diamant, de l’uranium, du coltan, du cobalt... etc.

Le président Russe Vladimir Poutine a mentionné en 2016 au cours du mois de Septembre ou Octobre que les pays qui monnayent les terroristes sont les pays industrialisés. Nous avons publié un article en 2016 le mentionnant. Nous avons essayé de joindre les organisateurs de “la conférence sur la sécurité maritime de Lomé, Togo et les véritables enjeux !” Nous étions satisfaits sur l’intitulé du sujet ; on avait espéré qu’un travail de recherche approfondi serait mené ; et qui pourrait entrainer les africains à comprendre les réelles causes afin de s’attaquer aux racines du problème. Si au début, nous avions eu une approche sérieuse, le résultat s’avère différent aujourd’hui. Le terrorisme est la conséquence du problème économique auxquels le monde fait face ! Certains Occidentaux sont des receleurs, s’ils vivaient dans des pays appliquant la loi, ils auraient été emprisonnés. Peut-on juger des États criminels alors qu’ils disposent des armes nucléaires ? L’Occident veut s’accaparer des richesses d’autrui en utilisant des méthodes barbares, tuerie, assassinat etc. Pourquoi ce gangstérisme d’État ? Parce que l’Occident n’a pas les moyens nécessaires. Malheureusement ils ont des complices dans tous les gouvernements qu’ils contrôlent. Les terroristes sont dans les États membres, protégés nourris, armés et sont même payés minimum 150,000 FCFA par mois d’autres 150,000 FCFA toutes les deux semaines,

Le terrorisme est une guerre déclarée pour s’accaparer des ressources aricaines. Le Nigeria et les autres pays doivent déclarer la guerre totale à ce fléau que l’Occident veut imposer aux pays Africains. Que pense l’ONU de tout ce qui se passe ? Cette institution que le général de Gaulle appelait “ce machin là” ne peut pas faire grande chose parce que tous ces financements viennent en parti des pays sans foi ni loi. L’Occident est tellement endetté, qu’il est maintenant dos au mur. La guerre en Ukraine était censée affaiblir la Russie, et apporter une bouffée d’oxygène mais au contraire elle a été dévastatrice pour l’Ukraine et l’Occident. Les pays Africains devraient mutualiser leurs ressources ; afin de chasser les terroristes sur leurs territoires. Le terrorisme aujourd’hui, est une guerre économique imposée par l’Occident aux pays faibles. Les dictateurs qui pensent que l’opposition est leur ennemi se trompent. Si les dictateurs bâillonnent les partis d’opposition, que feront-ils pour se défendre face à un ennemi éventuel ? La majorité des armées africaines des pays francophones sont au service de leurs chefs d’État et non au service du peuple. Cela se comprend aisément dans la mesure où la plupart des cadres militaires ont été formés et formatés en France ils reproduisent le même schéma. Ils sont la pour réprimer la population, ils ne sont ni prépares à faire la guerre ni à lutter contre le terrorisme. La plupart du temps ils sont sous équipés, et inefficaces quand ils vont sur le terrain alors que les terroristes le sont mieux. Ces derniers sont parfois souvent complices avec les gouvernements de certains pays.

Nous sommes reconnaissants envers le Burkina Faso, le Mali, et le Niger d’avoir décidé d’éradiquer le terrorisme. C’est une guerre que l’Afrique doit gagner ; c’est impératif, il en va de la survie du peuple Africain. C’est le moment opportun pour le Nigeria de saisir cette occasion pour montrer son savoir faire. Le Nigeria est riche, mais très désorganisé, personne ne peut compter sur ce pays. Le Nigeria aspire à être membre du conseil de sécurité de L’ONU, nous ne le croyons pas en position de défendre le continent même si on reconnaît le poids de sa population mais il est très désorganisé. Pour l’instant l’Algérie nous parait être le pays le plus indiqué pour défendre l’Afrique. C’est un pays frère, reconnaissant, qui n’a qu’une parole. Les dirigeants des pays vassaux, eux n’apportent rien et n’ajoutent rien, ils ne sont que des présidents soumis.

Dr. Mehenou Amouzou received his Master in Business, from the European Advanced Institute of Management, also a Certificate in Finance and Investment in Paris, France. He completed his Post Graduation work in Political Strategy, International Relation and Defense Strategies and earned his Ph.D. in Finance.

CONTRIBUTION A CET ARTICLE :
Raymond Bernhard West from West International Petroleum LLC, Dominique Mazarin, George D. Ossavou, Fundacion Paraiso Sin Fronteras, Vignikin Lambert, Mr. Morgan Lewis, Amouzou Nkrumah Production, Nouho Kamara, Mr. Yves Adjeme, Vassiriki Traore, Olivier Guessan & Toure Moussa.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

4 octobre 2023 par Judicaël ZOHOUN




MALTRAITANCE


15 février 2024 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou (...)
Lire la suite

Bertin Koovi, les menaces, la diffamation et les excuses publiques


13 février 2024 par Judicaël ZOHOUN
Les trois récentes publications de Bertin Koovi sur les réseaux (...)
Lire la suite

Une chance de guérir la Cedeao de sa malformation congénitale


12 février 2024 par Judicaël ZOHOUN
Le président béninois Patrice Talon exprimait son dilemme lors de sa (...)
Lire la suite

Les conflits des temps modernes à travers les yeux des éducateurs (...)


7 février 2024 par Judicaël ZOHOUN
Les conflits des temps modernes à travers les yeux des éducateurs (...)
Lire la suite

BRICS+ : UN ÉLARGISSEMENT IMPRESSIONNANT


5 février 2024 par Judicaël ZOHOUN
À l’aube de 2024, à compter du 1er janvier, cinq pays supplémentaires (...)
Lire la suite

ASSAN PAS ASSEZ DÊKPÈ


30 janvier 2024 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou (...)
Lire la suite

Voilez-les toutes !


9 janvier 2024 par Judicaël ZOHOUN
Voilez-les toutes ! Caramba ! Voilez-les toutes ! C’est bien la (...)
Lire la suite

MERCI SOGLO


9 janvier 2024 par Judicaël ZOHOUN
On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays de (...)
Lire la suite

C’EST Où LE GOMBO ?


4 janvier 2024 par Judicaël ZOHOUN
On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays de (...)
Lire la suite

LE NON DE MGR ROGER …


26 décembre 2023 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou (...)
Lire la suite

Plus de 900 cas de variole du singe enregistrés dans le monde en (...)


23 décembre 2023 par Judicaël ZOHOUN
Plus de 900 cas de variole du singe ou mpox ont été enregistrés dans (...)
Lire la suite

Seuls 11% des Français consomment régulièrement du vin (sondage)


23 décembre 2023 par Judicaël ZOHOUN
La consommation de vin en France est en baisse et actuellement seuls (...)
Lire la suite

Les nations africaines doivent rejeter les promesses d’aide et (...)


11 décembre 2023 par Judicaël ZOHOUN
Par NJ Ayuk, président exécutif, Chambre africaine de l’énergie (...)
Lire la suite

Les africains doivent rejeter les politiques anti-combustibles (...)


10 décembre 2023 par Judicaël ZOHOUN
L’agenda climatique hypocrite, partial et injuste constitue une (...)
Lire la suite

L’Afrique aura besoin de pragmatisme, et non d’idéalisme, pour (...)


8 décembre 2023 par Judicaël ZOHOUN
Demander aux pays en développement d’ignorer le gaz naturel revient à (...)
Lire la suite

L’UKRAINE : LA PREPARATION DE LA CAPITULATION


3 décembre 2023 par Judicaël ZOHOUN
Depuis le début du désastre de la contre-offensive ukrainienne face (...)
Lire la suite

LE VIEUX CON !


23 novembre 2023 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon (...)
Lire la suite

CONSTITUTIONNALISER CERTAINES RÉFORMES


21 novembre 2023 par Judicaël ZOHOUN
OSONS LE DIRE Dans quelques heures, le Bénin vivra un événement (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires