dimanche, 3 mars 2024 -

1263 visiteurs en ce moment

Droits de la personne et l’égalité des sexes

La violence sexiste, un fléau pour le monde




Une femme sur trois dans le monde a déjà subi, ou subira, des violences basées sur le genre (VBG) au cours de sa vie, estime l’Organisation mondiale de la santé.

D’après une étude de l’Economist Intelligence Unit, 38 % des femmes ont été victimes de violence en ligne. En outre, 85 % des femmes connaissent une personne ayant été prise pour cible en ligne.

La prévention et la lutte contre la violence basée sur le genre sont au cœur des efforts mis en œuvre par le gouvernement américain pour faire progresser les droits de la personne et l’égalité des sexes dans le monde, a indiqué Geeta Rao Gupta, l’ambassadrice itinérante des États-Unis pour les questions relatives aux femmes dans le monde, lors de la conférence « Les femmes donnent la vie », qui s’est tenue à Kigali au mois de juillet.

« La violence sexiste n’est pas seulement un frein pour les femmes et les jeunes filles, porteur de graves conséquences pour leur santé, leur bien-être et leurs perspectives économiques », a déclaré Mme Rao Gupta, précisant que la violence basée sur le genre sévit dans tous les pays et à tous les niveaux de la société. « C’est aussi un frein pour notre économie mondiale et notre société. »

Qu’est-ce que la violence basée sur le genre ?

Selon les Nations unies, la violence basée sur le genre peut être sexuelle, physique, mentale et économique, et être infligée en public ou en privé. Elle comprend également la coercition, la manipulation et les menaces de violence.

La violence de la part d’un partenaire intime ; le mariage d’enfants, le mariage précoce et le mariage forcé ; la mutilation génitale féminine ou l’excision ; la traite aux fins d’exploitation sexuelle ; l’infanticide des filles ; et le crime d’honneur sont tous des formes de violence basée sur le genre.

L’OMS signale dans un rapport de mars 2021 qu’en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne, la violence sexiste est infligée le plus souvent par un partenaire intime, mais ajoute que cette forme de violence demeure élevée dans toutes les régions du monde.

En outre, « les personnes qui font face à plusieurs types de discrimination en même temps courent un risque accru de subir de la VBG ; c’est pourquoi nous essayons vraiment d’adopter une approche intersectionnelle dans notre travail », explique à ShareAmerica la principale directrice adjointe du Bureau des questions relatives aux femmes dans le monde, Katrina Fotovat. « Par exemple, les femmes en situation de handicap sont quatre fois plus susceptibles que les autres femmes d’être victimes de violences sexuelles. »

S’attaquer aux causes profondes de la VBG

En plus de mettre à jour la Stratégie des États-Unis pour prévenir et répondre à la violence basée sur le genre dans le monde, le département d’État œuvre également avec d’autres organismes du gouvernement américain ainsi qu’avec le secteur privé afin d’appliquer une approche de la lutte contre la VBG qui soit axée sur les survivantes. Il s’agit, notamment, de :

 fournir des ressources juridiques aux personnes ayant survécu à la violence sexiste à l’étranger ;

 coordonner avec des experts l’allocation de ressources aux survivantes au niveau local ;

 fournir (conjointement avec l’Agence des États-Unis pour le développement international – USAID), entre le 1er octobre 2022 et le 30 septembre 2023, 250 millions de dollars pour prévenir et lutter contre la VBG.

Par ailleurs, le département d’État soutient des efforts visant à montrer aux leaders communautaires comment ils peuvent plaider en faveur de l’élimination de la violence sexiste.

« Une partie essentielle de notre politique étrangère et de nos efforts d’aide à l’étranger est de s’attaquer aux inégalités structurelles et aux normes sociales, fait remarquer Katrina Fotovat. Notre approche consiste à impliquer les hommes et les garçons dans les efforts de prévention à court et à long terme, et à outiller les jeunes gens pour qu’ils s’engagent au sein de leurs communautés, de façon à contester les normes de genre malsaines et à créer une société plus juste et plus pacifique. »

Et dans le cadre de la campagne 16 Jours d’activisme contre la violence basée sur le genre ( un événement international organisé chaque année pour informer le public sur cette question), le Bureau des questions relatives aux femmes dans le monde encourage tout le monde à œuvrer pour cette cause au quotidien et à faire des recherches sur les organisations locales à soutenir.

« Nous avons besoin de personnes de tous les milieux et de toutes les appartenances pour défendre l’égalité des sexes, affirme Katrina Fotovat. La VBG est vraiment une question de droits humains qui nous concerne tous. »

Source : https://share.america.gov/fr/la-violence-sexiste-un-fleau-pour-le-monde/?utm_source=cision&utm_medium=referral

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

4 décembre 2023 par Akpédjé Ayosso




Le CCG salue l’importance du partenariat stratégique avec le Maroc


3 mars 2024 par Ignace B. Fanou
Le Conseil de Coopération du Golfe (CCG) a salué l’importance du (...)
Lire la suite

Comment le NYSE est devenu la plus grande place boursière du monde


3 mars 2024 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Le New York Stock Exchange (NYSE), le plus grand marché boursier du (...)
Lire la suite

Le CCG salue l’Initiative Africaine Atlantique du Roi du Maroc


3 mars 2024 par Ignace B. Fanou
L’Initiative Africaine Atlantique de SM le Roi Mohammed VI est (...)
Lire la suite

Les petites villes américaines misent sur la durabilité environnementale


29 février 2024 par Akpédjé Ayosso
Réduire ses émissions de carbone de 45 % d’ici à 2030 et atteindre la (...)
Lire la suite

Tchad : une attaque contre un service de sécurité a fait plusieurs morts


28 février 2024 par Judicaël ZOHOUN
Plusieurs personnes sont mortes dans une attaque contre le bureau de (...)
Lire la suite

Le dialogue des États-Unis avec le G20


28 février 2024 par Akpédjé Ayosso
Le secrétaire Blinken s’est rendu à Rio de Janeiro, au Brésil, pour (...)
Lire la suite

Le Béninois Kadoukpè Babaodi, membre du jury international


26 février 2024 par Akpédjé Ayosso
Le jeune Béninois, Kadoukpè Babaodi vivant à Lyon (France) est membre (...)
Lire la suite

Voici les implications du retrait du Niger, du Burkina et du Mali de (...)


26 février 2024 par Akpédjé Ayosso
Sommet extraordinaire CEDEAO En session extraordinaire à Abuja, le (...)
Lire la suite

Voici la réaction officielle de la CEDEAO sur le retrait de 3 pays


26 février 2024 par Marc Mensah
Les Chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de la Communauté (...)
Lire la suite

Les Émirats arabes unis retirés de la "liste grise" du Gafi


24 février 2024 par Ignace B. Fanou
Bonne nouvelle pour Dubaï. Les Émirats arabes unis ont été retirés, (...)
Lire la suite

Le Maroc et SM le Roi Mohammed VI s’engagent en faveur de la cause (...)


23 février 2024 par Ignace B. Fanou
La Palestine a le soutien sans faille et indéfectible du Royaume du (...)
Lire la suite

Le Niger retire ses Consuls honoraires de 19 pays dont le Bénin


23 février 2024 par Marc Mensah
Les autorités du Niger ont décidé, mercredi 21 février 2024, de (...)
Lire la suite

Les présidents américains à travers l’objectif photo


19 février 2024 par Akpédjé Ayosso
Depuis son invention au milieu du XIXe siècle, la photographie a (...)
Lire la suite

Les soeurs de SM le Roi Mohammed VI reçues à l’Elysée


19 février 2024 par Ignace B. Fanou
Une délégation royale composée des soeurs du Roi du Maroc ont été (...)
Lire la suite

La CEDEAO se prononce sur l’annonce du retrait des 3 Etats ce samedi


19 février 2024 par Marc Mensah
La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) (...)
Lire la suite

L’Ambassade d’Irlande à Rabat fait des mises au point


17 février 2024 par Ignace B. Fanou
L’Ambassade d’Irlande à Rabat vient de réagir face à la polémique qui (...)
Lire la suite

Vers un marché pétrolier plus compétitif : Gabon Oil Company (GOC) (...)


17 février 2024 par Judicaël ZOHOUN
L’acquisition reflète la stratégie plus large de revitalisation du (...)
Lire la suite

Porteo BTP dans le Top 3 des meilleures entreprises en Côte d’Ivoire


16 février 2024 par Akpédjé Ayosso
Porteo BTP, filiale du Groupe de construction leader en Afrique de (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires